Spécialiste des compléments alimentaires et cosmétiques bio depuis plus de 40 ans.

Spécialiste des compléments alimentaires et cosmétiques bio depuis plus de 40 ans.

Découvrez des produits bio et produits naturels à base de vitamines, minéraux, actifs naturels issus des plantes, de la mer ou de la ruche. Retrouvez aussi des produits de beauté cosmétiques bio, des aliments santé, des huiles essentielles et des détergents écologiques.

En cours de chargement...

Mon compte
Nouveau Client ?
Créer un compte
 
Vous êtes ici :
  • Accueil
  • Comment réguler son transit intestinal ?

Comment réguler le transit intestinal ?

 

Mis à jour le 17 mars 2016
Par Michel de Sarrieu, Docteur en pharmacie

En France on compte près d'1 homme sur 5 et près d’1 femme sur 2 touchés par des désagréments digestifs : paresse intestinale, diarrhée, ballonnements, douleurs abdominales.
Les problèmes de digestion et de transit intestinal sont le plus souvent liés au mode de vie de chacun : un niveau de stress trop élevé, un manque d’activité sportive, ou encore un régime alimentaire déséquilibré, et notamment des repas pauvres en fibres, en sont les principales causes.

La paresse intestinale, qui est le désagrément le plus souvent rencontré, toucherait près de 2 femmes sur 3. C’est un problème qui représente une gêne conséquente dans la vie quotidienne de l’individu, d’autant plus qu’elle peut générer un certain nombre d’autres dysfonctionnements dans l’organisme.

Comment définir la paresse intestinale ? Quelles sont les conséquences sur l’organisme ? Quels sont les conseils à adopter et ingrédients à prendre pour se libérer de ce problème ? Autant de questions auxquelles nous allons tenter de répondre…

 

transit intestinal

 

Qu’est que la paresse intestinale ?

Paresse intestinale, sensations de ballonnements…Votre transit vous joue des tours ! Même si la paresse intestinale n’est pas considérée comme ayant de graves conséquences sur l’organisme, certaines complications peuvent se révéler très gênantes au quotidien, surtout si la paresse intestinale devient chronique.

Comment définir la constipation ? 

On parle de constipation lorsque l’émission de selles est trop rare (une fréquence des selles inférieure à 3 fois par semaine), et souvent trop dures. Des problèmes de constipation trop fréquents peuvent masquer une pathologie. Dans ce cas il est nécessaire de consulter son médecin traitant.

Les conséquences de la paresse intestinale sur l’organisme

La paresse intestinale provoque un dérèglement intestinal chez l’individu affectant ainsi le reste de l’organisme. Parfois elle génère des déséquilibres chez l’individu pouvant affecter son bien-être. Quels peuvent être les effets ressentis ?

La fatigue et le stress

  • Les réveils matinaux se font difficiles.
  • Les toxines qui s’accumulent dans le gros intestin au lieu d’être éliminées conduisent à fatiguer le reste du corps, c’est ce que l’on appelle la paresse intestinale.
  • La paresse intestinale peut également induire du stress qui peut dérégler le fonctionnement intestinal conduisant par exemple à une alternance de constipation et de diarrhée.

Le mal de ventre

  • On peut ressentir des contractions abdominales liées à la paresse intestinale.

Les maux de tête

  • Les problèmes digestifs peuvent générer des maux de têtes, appelés « migraines digestives ».

Les ballonnements

  • On peut également ressentir des sensations de ballonnements. En effet la paresse intestinale engendre la présence de gaz intestinaux qui gonflent le ventre et provoquent ainsi des sensations de ballonnements.

Nos conseils pour lutter contre la paresse intestinale

Consommez des fibres 

Commencez par prendre soin de votre hygiène diététique en privilégiant une alimentation riche en fibres  (orge, avoine, son, blé, seigle).

Les fibres alimentaires présentes dans les fruits, légumes, céréales…favorisent la suppression des déchets contenus dans votre organisme. Ainsi, consommez plus de fibres pour aider votre intestin à mieux faire son travail !

Liste des aliments à privilégier pour lutter contre la paresse intestinale

Voici de manière plus complète un tableau vous permettant de mieux vous guider dans votre régime alimentaire pour vous libérer de la paresse intestinale :

transit

Zoom sur certaines plantes favorisant le transit intestinal

  • La racine de rhubarbe est reconnue pour soutenir le fonctionnement normal du tractus intestinal, aider le foie, soutenir la digestion et la purification du corps.
  • Les  fibres de son de blé aident à accélérer le transit intestinal et aident à augmenter le bol fécal.
  • Le  charbon végétal  contribue activement à réduire les flatulences après les repas (1g/portion, effet bénéfique obtenu par la consommation de 1g 30 minutes avant le repas et 1g après le repas).
  • Les  pruneaux, à raison de 100g/ jour, contribuent à un fonctionnement normal des intestins.

Boire de l’eau est indispensable pour se libérer de la paresse intestinale

Boire de l’eau est indispensable pour permettre un bon transit intestinal, en effet l’eau permet de ramollir les selles et favorise donc l’évacuation des déchets. N’hésitez pas à boire quotidiennement une bonne quantité d’eau (entre 1 et 1,5 litre d'eau), de jus de fruits, soupes ou autres…

De plus, boire un verre d'eau fraîche au lever favorise le transit intestinal.

 

Nos 10 conseils pour favoriser une bonne digestion

   1. Faites du sport et des étirements au niveau de la région abdominale

    2. Evitez de fumer

    3. Massez-vous le ventre

    4. Prenez votre temps pour aller aux toilettes

    5. Privilégiez les fibres dans votre alimentation

    6. Ne vous retenez pas

    7. Apprenez à gérer votre niveau de stress

    8. Buvez de l'eau (au moins 1,5 L par jour)

    9. Mangez de manière régulière, 3 fois par jour, en prenant le temps de mâcher et d'avaler

    10. Evitez les vêtements trop étroits

En suivant ces petites règles d’hygiène de vie, vous vous sentirez mieux, et résoudrez probablement vos problèmes digestifs et de transit intestinal.

Si toutefois aucune solution ne s’avérait concluante, n’attendez pas avant d’avertir votre médecin.