Spécialiste des compléments alimentaires et cosmétiques bio depuis plus de 40 ans.

Spécialiste des compléments alimentaires et cosmétiques bio depuis plus de 40 ans.

Découvrez des produits bio et produits naturels à base de vitamines, minéraux, actifs naturels issus des plantes, de la mer ou de la ruche. Retrouvez aussi des produits de beauté cosmétiques bio, des aliments santé, des huiles essentielles et des détergents écologiques.

En cours de chargement...

Mon compte
Nouveau Client ?
Créer un compte
 
Vous êtes ici :

Comprendre la chute de cheveux

Publié le 30 mai 2016,
Par Valérie Debray, Docteur en Pharmacie

Vous perdez beaucoup de cheveux ? Cela est sans doute dû à une période de stress, à des bouleversements hormonaux ou encore à des déficits d’apport en micronutriments. Pas de panique, il existe des solutions naturelles pour redonner du tonus à votre chevelure : sélénium, levure de bière, vitamine B… On vous dit tout !


comprendre chute de cheveux


Les cheveux

Près de deux millions de Françaises sont touchées par l’alopécie. C’est le terme médical qui désigne la chute des cheveux sur une partie ou la totalité du cuir chevelu. Chez les hommes, on estime qu’ils sont environ 85% concernés par une chute de cheveux aux alentours de la cinquantaine.

Pour remédier à cette situation, il est important de comprendre le fonctionnement de nos cheveux.

La composition du cheveu

La composition du cheveu

 

Chaque cheveu est constitué de deux parties :

  • la tige pilaire est la partie visible du cheveu. Située hors de la peau, elle est composée de cellules mortes.
  • la racine est la partie invisible mais vivante du cheveu. La racine du follicule est l’unité de production du cheveu. Attention, il ne faut pas les confondre avec les racines dont parle le coiffeur qui correspondent aux quelques centimètres de longueur de cheveux proches du cuir chevelu !

Le fonctionnement du cheveu

Les cheveux naissent dans les follicules pileux. Ils poussent indépendamment de leurs voisins, selon le renouvellement des follicules pileux.

 

Pourquoi perdons-nous nos cheveux ?

Normalement le renouvellement de nos cheveux est assuré sans diminution de la masse capillaire. Mais il arrive parfois que les cheveux se mettent à tomber brutalement et de façon diffuse. Les raisons peuvent être multiples.


Les causes de la chute des cheveux


Une histoire d’hormones

Les hormones sexuelles féminines, œstrogènes et progestérone, sont les principaux facteurs de développement du cheveu. Une diminution de ces hormones provoque un appauvrissement du cuir chevelu et une chute passagère des cheveux.

Les variations hormonales peuvent être liées :

  • Au rythme des saisons : au printemps et à l’automne, les cheveux tombent en plus grand nombre. Cette chute saisonnière, parfaitement normale, correspond au retentissement hormonal des variations de luminosité.
  • A certains évènements de la vie (accouchement, ménopause, maladie…). Une femme sur deux est ainsi touchée par l’alopécie post-partum. Pas d’inquiétude cependant, le capital capillaire se reconstitue dans l’année.


Les facteurs aggravants de la chute des cheveux

Certains facteurs extérieurs peuvent ponctuellement renforcer l’effet des bouleversements hormonaux sur le développement de nos cheveux. Tels que :

  • Les problèmes psychologiques : stress, anxiété chronique, choc émotionnel…
  • Les carences en vitamines (vitamines du groupe B) et en minéraux (fer, zinc, calcium…) provoquées par un régime alimentaire trop sévère ou incomplet.


Un  cas particulier : la chute de cheveux chronique

Dans 85% des cas, la perte de cheveux chez la femme est causée par une alopécie chronique. Celle-ci est due à une hyperactivité hormonale, souvent héréditaire. En effet, outre des hormones féminines, les femmes produisent également des androgènes. Produite en trop grande quantité, ces hormones mâles accélèrent fortement la croissance des cheveux. La racine ne peut alors supporter un tel rythme et s’épuise.


Les principaux signes

 Quand doit-on réagir à la chute des cheveux ? En dehors des phénomènes passagers de chute des cheveux, certains signes doivent vous alerter et vous amener à prodiguer des soins spécifiques à votre chevelure, notamment lorsque :

  • Vos cheveux deviennent de plus en plus fins et cassants.
  • La densité de votre chevelure diminue sans présenter pour autant de plaques chauves.
  • Vous constatez un simple élargissement de la raie centrale. Celui-ci risque de s’étendre peu à peu, en épargnant toutefois la zone frontale.

Si vous constatez ces signes, il est nécessaire d’aller consulter un médecin.


Comment prévenir la chute des cheveux ?

Vous ne pourrez pas supprimer les phénomènes naturels de la chute de cheveux passagère mais vous pouvez les anticiper. Votre action sera ainsi d’autant plus efficace que vous interviendrez tôt.

  • Lavez vos cheveux en douceur. Au moment, d’appliquer votre shampoing, massez-vous le cuir chevelu pour stimuler la circulation sanguine et favoriser ainsi la pousse du cheveu.
  • Préférez des shampoings certifiés cosmétiques bio et sans tensioactifs agressifs, qui préservent le film hydrolipidique du cuir chevelu.
  • Redonnez de la force et de la densité à votre chevelure grâce à la vitamine B6. Celle-ci contribue à la synthèse de la cystéine, un acide aminé intervenant dans la fabrication de la kératine, la matière première de nos cheveux.
  • Evitez le sèche-cheveu. La chaleur n’est pas bonne pour le cheveu. Elle assèche la tige et le cheveu devient fragile et cassant.
  • Brossez-vous les cheveux avec douceur. Pour les démêler, préférez un peigne à dents larges.  Cela vous évitera de les arracher. Il est par ailleurs déconseillé d’utiliser sa brosse sur cheveux mouillés car cela rend les cheveux cassants.
  • Donnez un coup d’éclat à vos cheveux en prenant un complément alimentaire à base de levure de bière enrichie en sélénium pour améliorer l’état, la structure et l’apparence des cheveux.
  • Evitez également d’abuser des traitements fragilisant les cheveux : coloration, permanente, lissage, etc.

Ainsi chouchoutée, votre chevelure devrait conserver tout son volume et son éclat.

 

 

LES CHEVEUX EN CHIFFRES

1/ Nous avons entre 100.000 et 150.000 cheveux.
2/ Nous en perdons 50 à 100 par jour.
3/ Un cheveu pousse en moyenne de 1 cm par mois.

 

Zoom sur la calvitie des hommes

La pilosité est différente chez l’homme et la femme du fait des hormones. Chez les hommes, la pousse est importante pour toutes les pilosités (barbe, moustache). Cependant ils sont plus exposés à la calvitie que les femmes. Ce trouble capillaire est bien souvent héréditaire. En effet, la calvitie masculine provient le plus souvent d’une réceptivité, excessive et génétique, du cuir chevelu aux hormones sexuelles mâles, les androgènes, dont la principale est la testostérone. Plus précisément, ce n’est pas la quantité de testostérone sécrétée qui joue mais la manière dont elle est captée et transformée par les follicules pileux génétiquement programmés.

Les signes avant-coureurs sont une perte de cheveux abondante avec un dégagement progressif du front, du dessus des tempes et du dessus du crâne qui peut ensuite devenir complètement chauve.