Spécialiste des compléments alimentaires et cosmétiques bio depuis plus de 40 ans.

Spécialiste des compléments alimentaires et cosmétiques bio depuis plus de 40 ans.

Découvrez des produits bio et produits naturels à base de vitamines, minéraux, actifs naturels issus des plantes, de la mer ou de la ruche. Retrouvez aussi des produits de beauté cosmétiques bio, des aliments santé, des huiles essentielles et des détergents écologiques.

En cours de chargement...

Mon compte
Nouveau Client ?
Créer un compte
 
  • Conseils
  • Santé & Confort
  • Forme & Vitalité
  • Détox & Minceur
  • Cosmétique Bio
  • Huiles Essentielles
  • Promotions
  • Ingrédients
    les + recherchés
Vous êtes ici :
  • Accueil
  • Flore intestinale, quand la santé passe par le ventre

Flore intestinale, quand la santé passe par le ventre

Publié le 4 mai 2016
Par Michel de Sarrieu, Docteur en Pharmacie

Trop souvent, nous négligeons de prendre soin de notre intestin. Pourtant, cet organe abrite des centaines de milliards de bactéries et un réseau élaboré de neurones qui jouent un rôle essentiel sur la bonne santé de l’ensemble de l’organisme. Pendant des années, le contenu digestif n’a été que superficiellement étudié en occident. L’avènement de la biologie moléculaire permet désormais de l’analyser dans sa globalité et d’en décrire la grande diversité. Dans ce dossier, Fleurance Nature met en lumière cet organe complexe.


flore intestinale

 

Des bactéries essentielles

Chez l’humain, la flore intestinale - ou microbiote -  renferme des milliards de bactéries issues de plus de 1000 espèces différentes. Le microbiote est à l’origine d’interrelations multiples avec les aliments et son hôte humain. Ces bactéries résident à la surface des muqueuses intestinales tout au long de la vie de l’hôte.

La flore intestinale est essentielle à l’organisme. Toute modification de l’un ou de l’autre de ses constituants est susceptible de perturber l’équilibre et le fonctionnement de l’ensemble1.

En effet, pas moins de 6 organes principaux composent le système digestif :

  • Le foie
  • L’estomac
  • Le pancréas
  • La vésicule biliaire
  • L’intestin grêle
  • Le colon

Le microbiote, un ensemble multifonctions

Le rôle du microbiote intestinal est de mieux en mieux connu. Cette vaste communauté microbienne exerce de nombreuses fonctions notamment au niveau de l’absorption digestive, de la protection et de l’immunité2 :

  • L’absorption. La fonction intestinale permet de filtrer, absorber et synthétiser les nutriments préparés par l'estomac (amidon, cellulose, acides gras, vitamines, minéraux...) grâce aux enzymes puis de les  transmettre au foie.
  • La protection. Le microbiote joue un rôle essentiel de barrière au niveau de la paroi intestinale pour protéger le corps contre les agents pathogènes (bactéries, virus, parasites) mais aussi de certains aliments (allergies, intolérances) trop agressifs.
  • L’immunité. Le microbiote – qui abrite plus de la moitié des cellules de défense du corps - favorise la maturation du système immunitaire intestinal. De plus, certaines bactéries stimulent les cellules intestinales favorisant une réponse immunitaire de défense.  

  

Influence du microbiote dans la prévention

En quelques années l’étude du rôle du microbiote intestinal sur la santé humaine est devenue un domaine de recherche majeur. Les bactéries sont généralement perçues comme néfastes pour la santé, souvent assimilées, à tort, à des pathogènes. Or, le microbiote intestinal, et ses bactéries, occupent de nombreuses fonctions utiles à l’organisme.

La perturbation de l’équilibre entre les différentes populations bactériennes intestinales peut conduire à des désordres métaboliques chez l’homme et entraîner des désordres intestinaux tels que des diarrhées, des inflammations ou des infections. L’équilibre du microbiote influe sur notre santé. Modifier la composition du microbiote intestinal via l’alimentation constitue l’une des pistes intéressantes de recherche pour préserver la santé1.

 

Le rôle de l’alimentation sur la flore intestinale

Les probotiques

Ce sont des ferments lactiques , des bactéries vivantes issues de souches - lactobacilles et/ou de bifidobactéries – qui, ingérées en quantité suffisante, modifient la flore intestinale. Sous forme de  ferments lactiques présents dans les aliments ou dans les compléments alimentaires, ces bactéries contribuent à la digestion et  améliorent le transit  et l’équilibre de la flore intestinale3/4.

Les prébiotiques

Il s’agit d’ingrédients alimentaires non digérés par le tube digestif. Leur fermentation stimule certaines bactéries probiotiques ce qui favorise la santé du microbiote intestinal. Les prébiotiques sont essentiellement des fibres alimentaires dites « solubles » car elles se dissolvent en présence de l’eau du contenu intestinal. Composés de glucides ou sucres non digestibles, on les trouve dans les végétaux comme les produits céréaliers, les fruits et légumes. Les fibres alimentaires insolubles quant à elles, présentent également de nombreux avantages, mais n’ont généralement pas de fonction prébiotique3/4.

Parmi les principaux prébiotiques, nous retrouvons :

  • L’inuline, les galacto-oligosaccharides (GOS) et fructo-oligosaccharides (FOS), appelés aussi fructanes, sont des fibres solubles constituées de longues chaînes de fructose ou sucre des fruits.
  • Les béta-glucanes (avoine, seigle, orge, blé) sont également des fibres solubles à la différence que leur structure comporte des molécules de glucose. On les trouve principalement dans le son des céréales.
  • Les amidons résistants (céréales complètes, légumes secs) sont constitués de glucides complexes, formés de longues chaînes de molécules de glucose. Majoritairement sous forme de fibres insolubles, ils agissent comme des fibres solubles en augmentant les bactéries bénéfiques de l’intestin.

L’intestin est un organe interconnecté. L’étude de la flore intestinale et son rôle dans la prévention nutritionnelle est un domaine qui présente un grand intérêt. Adopter des habitudes alimentaires saines et une bonne hygiène de vie constituent d’excellents moyens de  préserver l’équilibre de la flore intestinale .

 

Sources :
1 Lestienne-Deloze, I., Delaval, K. Dossier. La santé au coeur de la lumière intestinale. Nutrition infos, 14, 22-27. 4ème trimestre 2010.
2 Prise en charge nutritionnelle des hyperperméabilités intestinales. Institut européen de diététique et micronutrition. IEDM. Lette scientifique N°34.
3 Rapport FAO/OMS. 2001.  ftp://ftp.fao.org/es/esn/food/probio_report_fr.pdf
4 Boclé, JC, Thomann, C., coordination éditotriale et scientifique. Effets des probiotiques et prébiotiques sur la flore et l'immunité de l'homme adulte. Agence Française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA). Février 2005.


  Nous vous conseillons