Spécialiste des compléments alimentaires et cosmétiques bio depuis plus de 40 ans.

Spécialiste des compléments alimentaires et cosmétiques bio depuis plus de 40 ans.

Découvrez des produits bio et produits naturels à base de vitamines, minéraux, actifs naturels issus des plantes, de la mer ou de la ruche. Retrouvez aussi des produits de beauté cosmétiques bio, des aliments santé, des huiles essentielles et des détergents écologiques.

En cours de chargement...

Mon compte
Nouveau Client ?
Créer un compte
 
Vous êtes ici :

Tout savoir sur la peau d'orange

Mis à jour le 14 décembre 2016
Par Michel de Sarrieu, Docteur en Pharmacie

La cellulite ou «effet peau d’orange» touche essentiellement les femmes. Près de neuf sur dix se disent touchées par ce phénomène. Mais ce n’est pas une fatalité ! Différentes solutions anticellulite et anti-rétention d’eau existent pour atténuer ces rondeurs localisées.


peau d'orange conseils

 

Comprendre la cellulite en 4 points

Comprendre la cellulite, c’est savoir identifier chaque typologie de peau d’orange, pour mieux lutter contre son installation. Explications.

Qu’est-ce que la cellulite ?

La cellulite est le résultat de changements dans la structure du tissu adipeux de la peau.

La peau se compose de trois couches :

  • L’épiderme ;
  • Le derme ;
  • L’hypoderme (couche la plus profonde proche des muscles).  

La cellulite se loge dans la partie superficielle de l'hypoderme. Elle correspond à une augmentation du nombre et du volume des adipocytes, les cellules qui stockent les graisses.

Les origines de la peau d’orange

La cellulite n’est pas l’apanage des femmes enrobées. Dans un tiers des cas, les femmes ayant de la cellulite sont minces.

Différentes causes sont avancées pour l’expliquer. Tour d’horizon des  facteurs d’apparition de la peau d’orange :

  • Les hormones féminines : un déséquilibre œstrogène/progestérone influe sur la perméabilité des capillaires et la rétention d’eau. Les œstrogènes génèrent la fabrication de la graisse et favorisent son stockage au niveau des cuisses, des fesses, des genoux ou des hanches.
  • Une alimentation incluant trop de lipides ou de sucres.
  • La sédentarité ou le manque d’exercice.
  • Une mauvaise circulation sanguine qui peut aggraver la cellulite en bloquant le drainage des toxines et en favorisant la rétention d’eau.
  • Les dysfonctionnements intestinaux.
  • La prise de certains médicaments (corticoïdes, neuroleptiques, progestérone…).
  • Le stress.

Les différentes sortes de cellulite

La peau d’orange ne provient pas seulement d’un excédent de gras. Il s’agit d’un phénomène de rétention d’eau et de fibrose (rigidification) des fibres de collagène entourant les adipocytes.

Suivant la prédominance de ces éléments, on décrit trois sortes de cellulite : adipeuse, aqueuse,  ou fibreuse.

Pourquoi la peau prend-elle un aspect capitonné ?

La cellulite est un phénomène physiologique lié à la répartition de la graisse, en général localisée au niveau de l'hypoderme des cuisses, des fesses et des hanches. Concrètement, l’organisme stocke les graisses, pour cela les adipocytes se remplissent de lipides, la peau prend alors un aspect capitonné, dit « peau d'orange ».

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

Les adipocytes sont capables de stocker jusqu’à 100 fois leur volume de graisse !

 

Cet amas graisseux comprime les vaisseaux sanguins et lymphatiques. Conséquence : un élargissement des parois des veines qui deviennent alors plus perméables.

Ce phénomène conduit à une stagnation dans les tissus et autour des adipocytes d’une partie de l’eau filtrée. Cela provoque un gonflement plus ou moins important de l’hypoderme et du derme. Cette rétention d’eau, à l’origine de lourdeurs au niveau des jambes, se traduit en surface par un aspect peau d’orange de la peau.

A un stade plus évolué, les fibres de collagène se combinent avec des molécules de sucre et se rigidifient. Au stade final, elles cloisonnent le tissu conjonctif et séquestrent littéralement la graisse. On a alors une cellulite compacte  et difficile à déloger qui apparait au niveau de la peau sous forme de petits nodules.

 

peau d'orange conseils

 

4 conseils pour combattre la cellulite et atténuer la rétention d’eau

Afin de lutter contre la peau d’orange, il faut l’attaquer sur plusieurs fronts : alimentation,  compléments alimentaires, hygiène de vie, huiles raffermissantes... de nombreux moyens naturels existent. Suivez le guide.

1. Réadaptez vos menus

Adoptez une alimentation équilibrée en évitant les produits industriels (plats préparés, charcuteries, etc.) souvent trop riches en sel.

 

 

Zoom sur l’impact du sel sur la peau d’orange

Les sucres rapides se transforment en gras. Et comme le sel retient l’eau, cela provoque un « durcissement » des fibres collagènes qui s’accumulent au sein des adipocytes.

 

Misez plutôt sur les protéines. Elles contiennent de nombreux acides aminés nécessaires à la fabrication des fibres et au renforcement des parois veineuses. Un bon moyen de favoriser le retour veineux !

Faites également la part belle aux fruits et légumes riches en antioxydants (vitamine C et bêta carotène). N’oubliez pas de consommer des oméga-3 (huile de colza, de noix ou de lin et mieux, des poissons gras) qui sont de « bonnes » graisses. Dernier point : hydratez-vous suffisamment pour aider vos reins à éliminer.

2. Mettez-vous au sport

Rien de mieux que la pratique régulière d’une activité physique pour relancer une circulation sanguine paresseuse, chasser l’excès d’eau des cellules et faire la chasse aux capitons.

Quels sports privilégier ?

  • La nage avec palmes, qui redonne du galbe aux jambes.
  • Le vélo aquatique : pédaler dans l’eau à une température n’excédant pas 28° permet de stimuler les muscles posturaux et de « brûler » le gras. C’est encore plus efficace avec des jets qui exercent un massage sur les capitons.
  • La marche, la danse, le yoga ou le tai-chi sont aussi bénéfiques sur la rétention d’eau car ils améliorent la circulation veineuse.

3. Aidez-vous des compléments alimentaires

Les compléments alimentaires sont un véritable coup de pouce anticellulite. Les plus efficaces sur vos capitons contiennent des actifs de plantes qui permettent à la fois de drainer mais également d’agir sur le stockage des graisses. Voici les plus recommandés :

  • Les racines de fragon (petit houx) qui soutiennent la circulation veineuse
  • Les feuilles de thé vert, riches antioxydants reconnus pour favoriser l'élimination d'eau et oxyder les graisses
  • Les sommités fleuries de la reine des prés, une plante anti-gonflement qui contribue à une bonne circulation sanguine.
  • Les feuilles de vigne rouge renferment une grande quantité d’anthocyanosides de puissants anti-oxydants.

4. Un massage... l'arme anti-capitons !

Certaines crèmes « minceur » ciblent la microcirculation, d’autres jouent sur le stockage et le déstockage des graisses grâce à l’action de différents actifs :

  • La caféine, un actif phare qui pénètre facilement la barrière cutanée et stimule la microcirculation.
  • Le ginkgo biloba,
  • La ruscogénine issue du petit houx,
  • L’esculine, un actif tiré du marronnier d’Inde,

gel anti capitons

Pour une plus grande efficacité, il est conseillé de masser les parties du corps concernées avec des crèmes spécifiques. Cela permettra de favoriser l’absorption des actifs par la peau.

 

Palper-rouler, mode d’emploi

Il s’agit d’un pétrissage tonique des zones concernées par la peau d’orange. Ce massage s’opère par des mouvements de drainage du bas vers le haut, afin de déloger la cellulite.

 

Pour un effet jambes légères, ne faites pas l’impasse sur l’effet glaçon apporté par des crèmes contenant des actifs mentholés ou camphrés.

Avec tous ces conseils, la cellulite n’a plus de secrets pour vous !

 

quizz minceur quel est votre profil minceur