Le spécialiste des actifs naturels et bio

En cours de chargement...

Mon compte
Nouveau Client ? Créer mon compte

7 éco-gestes pour devenir écolo à la maison


L’écolo attitude commence chez soi : être respectueux de l’environnement c’est aussi adopter des réflexes simples au quotidien dans son lieu de vie. Alimentation, lutte contre le gaspillage, tri des déchets, produits d’entretien bio, produits de soins et d’hygiène bio, … sont autant d’astuces à intégrer à notre vie de tous les jours. Réduire son empreinte carbone à la maison : mode d’emploi !

 

1/ Surveiller son assiette

Zoom sur les ingrédients à éviter et les réflexes à adopter.

  • Manger moins de viande : L’objectif est de réduire la souffrance animale1, mais aussi l’impact de certains élevages sur les gaz à effet de serre (les gros élevages de ruminants principalement). La consommation excessive de viande serait en outre néfaste pour l’organisme (risques cardiovasculaires, diabète, cancers).
  • Éviter l’huile de palme : cet ingrédient entre dans la composition de nombreux aliments (biscuits, soupes, céréales, etc). Il s’agit d’une huile végétale saturée de mauvaises graisses et parfois facteur de déforestation (même si l’huile de palme peut parfois provenir de cultures qui n’ont pas détruit les faunes locales).
  • Privilégier les fruits et légumes de saison : ces produits nécessitent peu de traitements et restent donc plus respectueux du rythme de la nature.
  • Opter pour des circuits courts des aliments qui voyagent moins, donc plus frais, et dont la production va dynamiser l’économie de votre région.

2/ Préférer des produits naturels

Qu’il s’agisse d’aliments, de produits cosmétiques ou de produits d’entretien : choisissez du bio en vous référant aux labels. Ces certifications constituent une garantie de confiance pour le consommateur et le respect des normes environnementales.

N’hésitez pas à renouer avec les « recettes de grand-mères » en guise de produits ménagers : du vinaigre blanc pour l’anticalcaire, du savon noir pour récurer le sol, du savon de Marseille pour détacher le linge, du bicarbonate de soude pour décaper, …

bloc-puryfitout-fleurancen-nature

3/ Savoir faire ses courses

Avant de partir faire vos achats, prévoyez un cabas et des sachets en tissu pour les fruits et légumes, mais aussi pour les légumineuses et oléagineux en vrac. Objectif : éviter l’utilisation de sacs en plastique ou l’emploi systématique de sacs en papier.

Dans les rayons du supermarché, faites la chasse au suremballage. De nombreuses marques optent pour des produits au packaging trompeur – et polluant –  façon poupées russes. Choisissez des matériaux recyclables (verre, briques, métal) ou biodégradables (papier, carton) plutôt que du plastique. Cela gonfle moins les poubelles… et le prix des produits.

4/ Lutter contre le gaspillage et l’obsolescence programmée

Nos produits ou équipements ont une durée de vie limitée. Freiner le gaspillage en changeant nos habitudes quotidiennes est possible. Par exemple :

  • Préférer des produits rechargeables : piles, recharger les bouteilles de produits d’entretien plutôt que de les racheter, tout comme les cartouches d’imprimante, …
  • … ou pouvant être réparés (parfois plus coûteux à l’achat mais plus durables et donc plus économiques à terme).
  • Adopter certains gestes simples : pas de vaisselle jetable, des torchons plutôt que de l’essuie-tout, diminuer les impressions de papier en préférant des documents au format électronique (places de théâtre, billets et train, etc.), …
article-bon-a-savoir-icon

Bon à savoir

Le petit conseil en plus : optez pour le tri-sélectif

Piles, bouchons, cartouches d’encre d’imprimantes, téléphones portables, appareils ménagers hors d’usage… ne jetez pas tout à la poubelle. De nombreuses recycleries et autres ressourceries existent. Leur crédo ? 3 R : « Réduire, Réutiliser et Recycler les déchets ».

5/ Limiter la surchauffe

Voici quelques actions à mettre en place :

  • Équipez-vous de fenêtres à double vitrage et isolez votre foyer pour préserver la chaleur.
  • Ajoutez un couvercle sur votre casserole pour limiter les temps de cuisson.
  • Envisagez de recourir à l’énergie solaire.
  • Gardez votre maison chauffée à 19° maximum.
article-bon-a-savoir-icon

Le saviez-vous ?

Le sèche-linge est un gros consommateur d’énergie

Essayez de limiter autant que possible l’utilisation du sèche-linge. Cet appareil consomme jusqu’à deux fois plus d’énergie qu’un lave-linge. Privilégiez le fil à linge, surtout quand il fait chaud.

6/ Faire attention à sa consommation d’eau

Un français consomme en moyenne 143 litres d’eau par jour2. Certains gestes simples permettent de freiner cette utilisation excessive des ressources :

  • Ne pas laisser couler le robinet : éteindre l’eau pendant le nettoyage des mains ou le brossage de dents, mais aussi penser à colmater les fuites.
article-bon-a-savoir-icon

Petites astuces pour faire la vaisselle sans gaspiller d’eau

Quand vous nettoyez votre vaisselle à la main, utilisez les deux bacs de votre évier ou – le cas échéant –  une bassine : un bac avec du produit vaisselle pour récurer, un autre pour rincer.

Sachez aussi que, contrairement aux idées reçues, utiliser un lave-vaisselle (catégorie A) est plus économique en eau que le lavage à la main.

  • Récupérer l’eau pour arroser ses plantes ou nettoyer sa voiture : gardez l’eau de rinçage de vos fruits et légumes ou celle de votre pichet de repas. Vous pouvez aussi collecter l’eau de pluie en laissant un récipient à la sortie d’une gouttière.
article-bon-a-savoir-icon

2 astuces pour la douche

  • Installez une pomme de douche munie d’un aérateur : l’injection de bulles d’air permet de mieux pulvériser l’eau et donc de l’économiser.
  • N’hésitez pas à investir dans un mitigeur thermostatique : l’eau arrive plus vite à bonne température et coule donc moins longtemps.

7/ Éteindre ses appareils électriques

Un appareil électrique, même en veille, continue de consommer 10% d’électricité en moyenne. Quand vous ne les utilisez pas, débranchez vos chargeurs de portables et pensez à éteindre ordinateurs et lumières.

Devenir écolo à la maison reste surtout une question de bon sens. De petits gestes du quotidien qui peuvent sembler dérisoires mais qui – à grande échelle – ont valeur de symbole : cette démarche ne se limite pas à un acte individuel mais peut avoir un écho, une résonance, notamment auprès des générations futures. Et si nous mettions notre pierre à l’édifice, tout en restant chez soi ? 

 

Sources :

1 Faut-il manger les animaux de Jonathan Safran Foer, 2011, Broché / Ou  Antispéciste. Réconcilier l’humain, l’animal, la nature de Aymeric Caron, 2016, Broché

2http://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/fileadmin/documents/Produits_editoriaux/Publications/Datalab/2017/Datalab-25-menages-environnement-cc-ed-2017-oct2017.pdf

À lire sur le même sujet

Je note cet article

7 éco-gestes pour devenir écolo à la maison
1 vote

1 vote

Commentaires

Laisser un commentaire

Vos commentaires en lien avec le thème abordé seront publiés sous réserve de modérateurs.