Veuillez patienter, chargement en cours...

Le spécialiste des actifs naturels et bio

En cours de chargement...

Mon compte
Nouveau Client ? Créer mon compte

Cosmétique bio : 5 conseils pour l’adopter au quotidien


Envie d’intégrer durablement la cosmétique bio à votre routine beauté ? Voici quelques conseils pour une transition en douceur vers la cosmétique bio. Ou comment faire du bien à sa peau, tout en prenant soin de l’environnement

Règle numéro 1 : reconnaître les logos fiables

Il existe de nombreux labels de certification bio. Ces derniers sont souvent représentés par un logo, apposé sur le packaging des cosmétiques bio. Les plus connus sont : Cosmébio, Nature et progrès, Natrue, … Chaque label incarne un cahier des charges répondant à des exigences spécifiques.

Afin d’harmoniser la jungle des labels, les différents acteurs de la cosmétique bio en Europe (notamment l’organisme de contrôle et de certification biologique français ECOCERT) ont décidé de définir un référentiel commun : le label Cosmos (COSMetic Organic Standard).

article-bon-a-savoir-icon

Rappel sur l’interdiction des tests sur animaux

Certains produits cosmétiques mentionnent sur leur étiquette « non testés sur les animaux ». Cette notification peut être représentée par le logo Cruelty Free. Une mention pourtant superfétatoire : l’Union européenne a interdit tous les tests sur animaux pour les produits cosmétiques depuis 2013. Conclusion : aucun produit cosmétique fabriqué sur le sol européen ne peut avoir fait l’objet de tests sur animaux.

Règle numéro 2 : décoder les étiquettes

des produits cosmétiques

L’emballage d’un produit cosmétique doit comporter une étiquette, listant les ingrédients qui le composent, par ordre d’importance dans la formule, selon la nomenclature INCI (International Nomenclature of Cosmetics Ingredients).

Sur l’étiquette des produits cosmétiques, les noms en anglais désignent des substances chimiques, les noms en latin les produits naturels.

N’achetez pas un produit sans avoir vérifié tout ce qu’il contient : lisez attentivement l’étiquette.

article-bon-a-savoir-icon

Gare au « methylchloroisothiazolinone »

Notre conseil ? Apprendre par cœur le mot « methylchloroisothiazolinone ». Il s’agit des ingrédients à bannir parce que ce sont des perturbateurs endocriniens.

Règle numéro 3 : remplacer ses produits,

petit à petit, par des cosmétiques bio

Débutez avec des produits de beauté bio faciles à trouver et que vous pouvez changer sans trop d’implication. Par exemple un gel douche, un savon, du dentifrice, un déodorant, une eau micellaire démaquillante

Intégrer la « chimie verte » à son quotidien n’est pas une évidence : certaines habitudes sont difficiles à modifier. Il faut parfois persévérer avant de trouver le bon produit de beauté bio qui corresponde pleinement à vos besoins.

Par exemple ? Un shampoing bio va moins mousser qu’un shampoing issu de la cosmétique conventionnelle. C’est parce qu’il ne contient pas de tensioactifs (PEG, polypropylène, crosspolymer) obtenus à partir de procédés chimiques toxiques pour la planète et agressifs pour la peau. Alors oui, les deux ou trois premières utilisations peuvent surprendre, mais ensuite votre cuir chevelu va s’habituer et le bénéfice s’en ressentira très vite.

Règle numéro 4 : la cosmétique bio

c’est aussi renouer avec les basiques

Il est conseillé de privilégier la simplicité avec des ingrédients uniques, nobles, reconnus pour leurs vertus :

  • Les huiles essentielles contiennent des actifs puissants ciblant des besoins spécifiques.
  • Le gel d’aloe vera est très apprécié par la peau. Il va permettre de la nourrir, de l’apaiser et de l’hydrater.
  • L’huile d’argan, ingrédient beauté incontournable, est multi usages. Protectrice, nourrissante et cicatrisante, elle sublime la peau, mais aussi les cheveux et les ongles.
  • L’huile de jojoba (pour une peau grasse) ou l’huile d’amande douce (pour une peau sèche) constituent de très bonnes alternatives aux huiles démaquillantes issues de l’industrie conventionnelle.
  • L’eau florale (de bleuet, d’oranger ou de rose) permet de profiter des bienfaits des fleurs. Une brume idéale pour tonifier ou purifier son visage et parfaire son démaquillage.
  • Le beurre de karité, nourrissant mais aussi protecteur et revitalisant, est un formidable hydratant pour le corps.
  • La gelée royale, véritable trésor de la ruche, est riche en nutriments essentiels. Elle aide notamment à régénérer et revitaliser la peau. Elle favorise son renouvellement cellulaire.

Huile d’argan Bio

Secret de beauté du Maroc pour le visage, le corps et les cheveux

  • Certifiée bio et attestée équitable
  • 100% pure et extraite à froid
  • Non raffinée, non désodorisée, sans parfum
  • Multi-usages
  • Convient à tous les types de peaux

Je découvre l’huile d’argan Bio >

Règle numéro 5 : adopter les bons gestes

En cosmétique comme ailleurs, il est nécessaire d’intégrer des règles de bonne conduite :

  • Préférer des emballages écoresponsables ;
  • Faire le tri afin de faciliter le recyclage des contenants ;
  • Éviter de gaspiller ;
  • Utiliser des carrés en coton bio lavables plutôt que des cotons jetables ;
  • Bien préserver ses produits pour les garder le plus longtemps possible.

La cosmétique c’est une question de beauté mais aussi de conscience : l’envie de se reconnecter avec la nature, pour sa force, mais aussi ses bienfaits. Voilà une bonne raison de d’adopter la cosmétique bio.

 

À lire sur le même sujet

Je note cet article

0 vote

Commentaires (2)

Laisser un commentaire

Vos commentaires en lien avec le thème abordé seront publiés sous réserve de modérateurs.

Tellier G
21 février 2020

Bien écrit , de très bons produits

Jouve
07 avril 2020

Très intéressant en cette période de confinement ne serait il pas très utile que chacun regarde ces placards et de se dire ÉVITONS DE GASPILLER faisons un geste pour notre planète Recyclage produits bio.. bravo

dolor. neque. nec facilisis quis dapibus velit, ultricies