Le spécialiste des actifs naturels et bio

En cours de chargement...

Mon compte
Nouveau Client ? Créer mon compte

Pourquoi choisir un déodorant bio ?


Geste fraîcheur indispensable, le déodorant fait partie de la routine d’hygiène quotidienne. Pourtant il n’est pas toujours facile à choisir car la composition de certains déodorants conventionnels fait polémique. Pourquoi alors ne pas opter pour un déodorant bio à base d’actifs naturels ?

Qu’est-ce qu’un déodorant, à quoi sert-il ?

Les déodorants sont utilisés pour limiter le développement d’odeurs indésirables liées à la transpiration.

Pourquoi transpirons-nous ?

La transpiration a plusieurs fonctions. Elle contribue, notamment, à :

  • La thermorégulation de l’organisme, ou thermolyse. Celle-ci a pour but de maintenir la température du corps à 37°. La sudation commence lorsque la température extérieure devient supérieure à celle du corps ou que la température corporelle s’élève, par exemple lors de la pratique sportive ou en cas de fièvre.
  • L’hydratation de l’épiderme. Le film hydrolipidique, qui recouvre l’épiderme et le protège, est essentiellement constitué de sueur et de sébum.

Comment se forment les odeurs indésirables ?

Sécrétée par deux glandes sudoripares, les glandes eccrines et les glandes apocrines, la sueur est initialement inodore.

  • Les glandes eccrines produisent une sueur composée d’eau et de sel, qui s’évapore du corps.
  • Les glandes apocrines, notamment situées au niveau des aisselles, produisent une transpiration riche en protéines, en sébum, en ammoniaque et en acides gras. Or, les bactéries sont gourmandes de ce type de nutriments. Quand elles entrent en contact avec la sueur produite par les glandes apocrines, elles en détruisent les composés et produisent ainsi les odeurs indésirables.

Certains facteurs extérieurs favorisent également le développement d’odeurs indésirables :

  • Une mauvaise hygiène.
  • Une alimentation trop riche en certains aliments (protéines animales, épices, ail, oignon…).
  • Le stress et l’anxiété qui peuvent activer les glandes apocrines et générer ainsi plus d’odeurs corporelles.
  • Les tissus synthétiques, comme le polyester, qui favorisent davantage le développement des bactéries que les fibres en coton.

Quelles sont les différentes sortes de déodorants ?

Nous avons tendance à employer les termes « déodorant » et « anti-transpirant » comme des synonymes pour désigner une même gamme de produits d’hygiène corporelle. Or, il existe une différence importante entre les deux.

  • Le déodorant a pour fonction principale de limiter la croissance des bactéries responsables des odeurs indésirables. Pour ce faire, il est généralement composé d’agents anti-microbiens qui détruisent les bactéries, les levures et les moisissures, responsables des mauvaises odeurs. Le plus souvent, il contient également un parfum qui apporte un effet frais et une odeur agréable. Mais il n’agit pas sur le processus de sudation : il n’empêche pas de transpirer.
  • L’anti-transpirant ou anti-perspirant, comme le déodorant, contient du parfum et des agents antibactériens pour réduire le nombre de bactéries. Il est composé, en plus, d’un produit permettant de bloquer le processus naturel de la transpiration. La solution anti-transpirante est généralement composée de sels d’aluminium, qui se dissolvent dans la sueur et forment une sorte de gel naturel autour des glandes sudoripares, réduisant ainsi la sécrétion de sueur sur la peau. Les anti-transpirants s’adressent principalement aux personnes sujettes à une abondante sudation.

Quelle forme de déodorant choisir ?

Les déodorants se présentent sous différents conditionnements qui ont chacun leurs caractéristiques.

  • Le déodorant en spray s’applique en quelques pressions. Très pratique, il apporte une sensation de fraîcheur immédiate. Ce format est particulièrement hygiénique, car l’emballage ne rentre pas en contact avec la peau. Le conditionnement compressé permet un gain de place. En revanche, son action est limitée dans le temps.
  • Le déodorant à bille (ou roll-on) dépose au niveau de vos aisselles, grâce à une petite bille rotative, une émulsion humide et fraîche qui sèche en quelques secondes. Comme le déodorant en stick, il s’applique de préférence le matin après la douche sur une peau propre pour éviter la contamination bactérienne de l’embout par la transpiration. Très concentrée en actifs, cette formule est particulièrement adaptée pour les personnes sujettes à une sudation importante. Le déodorant à bille présente également l’avantage de ne pas tacher les vêtements.
  • Le déodorant en stick ressemble beaucoup au déodorant à bille. De dimension similaire, il se glisse partout et est facile d’application. Contrairement au déodorant à bille, il ne laisse pas de sensation humide sur la peau, mais possède plutôt une texture douce et sèche. Son parfum est généralement très discret. Très performant, il s’adapte parfaitement aux aisselles rasées ou non. Comme le déodorant à bille, il ne tache pas et ne laisse aucune trace blanche sur les vêtements.
  • Le déodorant crème est l’allié des peaux sensibles : il n’irrite pas. Il peut cependant entraîner l’apparition de taches blanches sur les textiles.
  • Le déodorant peut également être présenté en pot sous forme de pâtes solides à faire chauffer entre les doigts avant une application du produit sur les aisselles. Ces formulations sont généralement élaborées à base d’ingrédients naturels, tels que le charbon végétal qui absorbe les odeurs, la menthe poivrée et le clou de girofle qui ont des propriétés antiseptiques reconnues.

Pourquoi choisir le déodorant bio ?

Les déodorants classiques

Quelle que soit la forme sous laquelle ils se présentent, ils contiennent des substances qu’il est préférable d’éviter. En effet, ils sont généralement composés de :

Sels d’aluminium (dont l’aluminium ou chlorure) qui limitent, voire suppriment, la transpiration en resserrant les pores de la peau. Ils ont été mis en cause dans l’apparition précoce du cancer du sein, même si la preuve scientifique reste difficile à établir.

Parabens (butyl, propyl, méthyl, éthyl paraben) et le phénoxyéthanol qui sont des conservateurs. Les plus dangereux sont interdits depuis 2014. Certains restent autorisés mais sont considérés comme des perturbateurs endocriniens.

Triclosan, un bactéricide suspecté d’agir en perturbateur endocrinien.

Parfum, une substance odorante artificielle très stable.

Polyéthylenglycols (PEG) pour stabiliser l’émulsion eau – huile (émulsifiants, tensio-actifs). Ce sont des irritants connus de la peau et du cuir chevelu.

Huiles et cires de silicone pour adoucir la peau, mais qui peuvent l’empêcher de respirer en obstruant les pores.

Les déodorants bio

Les marques de cosmétiques bio proscrivent les conservateurs jugés nocifs, comme les parabens et le phénoxyethanol ou encore le triclosan. Elles évitent également d’utiliser les sels d’aluminium et les substances chimiques, qui bouchent les pores de la peau. Pour prévenir le développement d’odeurs indésirables, tout en laissant respirer la peau, les déodorants bio utilisent des actifs naturels, tels que :

Les extraits d’arbre à thé, de sauge ou d’agrumes, des antimicrobiens naturels, qui génèrent des environnements dans lesquels les bactéries ne peuvent pas vivre ou se reproduire.

Les extraits de clou de girofle, réputés pour leurs propriétés antiseptiques et anti-perspirantes.

Les huiles essentielles d’agrumes, comme le citron de Sicile ou la bergamote. Elles contiennent des acides alpha-hydroxylés, qui exercent une action régulatrice sur la production de sueur et de sébum.

Des huiles essentielles ou extraits de fleurs pour parfumer.

Des huiles végétales aux vertus cicatrisantes et adoucissantes.

L’huile essentielle de verveine odorante est reconnue pour ses propriétés antimicrobiennes et ses effets astringents. Par ailleurs, elle dégage un parfum frais, citronné et fruité, très agréable.

L’huile essentielle de citron associe des vertus antiseptiques, antibactériennes et antifongiques. Tandis que son parfum aide à lutter contre les odeurs indésirables.

Choisissez un déodorant bio, le gage d’une fraîcheur naturelle et sans risque.

 

À lire sur le même sujet

Je note cet article

Pourquoi choisir un déodorant bio ?
1 vote

1 vote

Commentaires

Laisser un commentaire

Vos commentaires en lien avec le thème abordé seront publiés sous réserve de modérateurs.