Livraison gratuite à partir de 35€ d'achat

Le spécialiste des actifs naturels et bio

En cours de chargement...

Mon compte
Nouveau Client ?
Créer mon compte

6 conseils pour préserver ses articulations


Les articulations permettent aux os de bouger les uns par rapport aux autres. Elles sont la pièce maîtresse de la mobilité du corps. Préserver ses articulations est donc essentiel pour conserver une certaine mobilité, maintenir un minimum de souplesse et prévenir des douleurs quotidiennes. 

Avec le temps ou sous l’influence de certains facteurs (hérédité, surpoids, certaines activités sportives…), la souplesse articulaire diminue. Le cartilage, tissu conjonctif blanc, lisse et élastique qui recouvre l’extrémité de l’os et le protège, s’use et s’amincit. Il ne peut plus remplir son rôle qui est de faciliter le mouvement des articulations et d’amortissement des chocs. Ce qui peut entraîner gênes et douleurs.

Voici quelques conseils pour prendre soin de ses articulations :

1/ Faire le plein d’aliments et d’épices riches en antioxydants

Lorsque les articulations sont douloureuses, la production de radicaux libres – substances dérivées de l’oxygène et fabriquées par le corps en cas d’agression – augmente. Il en résulte un stress oxydatif qui accélère la dégradation des cartilages.

Pour protéger le cartilage et lutter contre ces radicaux libres, les légumes et fruits de couleur (cassis, orange, tomate, carotte, brocoli….) sont de puissants antioxydants. A consommer  aussi bien crus que cuits et à associer à d’autres sources d’antioxydants comme le curcuma. Le curcuma est en effet réputé pour maintenir la santé des articulations et des os.

curcuma
article-bon-a-savoir-icon

Le saviez-vous ?

Le curcuma est une épice aux propriétés bienfaitrices. Outre ses vertus antioxydantes, cette épice agit sur le foie, la rate et l’estomac. En intervenant dans la régulation des désordres digestifs, elle contribue à un meilleur confort digestif. C’est une formidable alliée qui favorise la résistance de l’organisme et renforce le système immunitaire.

2/ Complémenter l’alimentation par des apports en plantes et en produits de la mer

Il existe des plantes particulièrement conseillées pour une bonne minéralisation osseuse et un meilleur confort articulaire. On les trouve sous forme de compléments alimentaires :

  • La prêle des champs ou « queue de chat »
    Cette plante qui contient notamment de la silice et des flavonoïdes, joue un rôle dans la formation des tissus conjonctifs et donc sur la résistance des cartilages.
  • Lharpagophytum ou « griffe du diable »
    Cette plante phare du bon fonctionnement des articulations calme la sensation de douleurs.
  • La chondroïtine et la glucosamine
    Ces substances produites naturellement par l’organisme maintiennent l’intégrité du cartilage. Avec l’âge ou en cas de perturbations du métabolisme, elles peuvent faire défaut et entrainer un inconfort articulaire. On les trouve sous forme de nutriments d’origine naturelle issus de carapaces de crustacés et de poissons.
  • L’huile de krill
    Cette huile est naturellement riche en phospholipides d’oméga 3 (EPA et DHA) et en astaxanthine, un pigment naturel proche du bétacarotène.

3/ Maintenir un équilibre acido-basique

Le corps est programmé pour vivre dans un parfait équilibre entre le degré d’acidité et d’alcalinité mesuré grâce au potentiel hydrogène (ou pH) dans le sang.

Les habitudes de vie mais aussi l’alimentation ou le stress ont tendance à faire pencher la balance du côté de l’acidification, l’une des causes principales de la plupart des maladies métaboliques.

Face à un excès d’acidification du sang, l’organisme dispose de « systèmes tampons » (système respiratoire, reins) pour neutraliser cet excès. Mais il arrive que ces systèmes soient dépassés. Pour contrebalancer le surplus d’acidité, l’organisme puise alors dans les substances minérales alcalines présentes dans les réserves : os, cartilages, dents, etc. Le risque à long terme ? L’installation de la déminéralisation (perte de calcium) et la manifestation de l’arthrose, ostéoporose ou caries dentaires.

En rétablissant l’équilibre « acide-base », on peut régénérer un os ou un cartilage déminéralisé et freiner la progression d’une arthrose ou d’une ostéoporose.

Pour maintenir le capital osseux et lutter contre l’acidification :

Privilégier

  • les sources de calcium d’origine végétale comme le brocoli, les haricots rouges, le cresson, les amandes…
  • les aliments alcalins : fruits, légumes, graines, légumineuses
  • les compléments alimentaires à base de carbonate de calcium souvent conjugués à la vitamine D pour une meilleure absorption intestinale

Eviter ou limiter

  • les produits céréaliers raffinés
  • les aliments acidifiants : les produits riches en protéines animales comme la viande, la charcuterie, les produits laitiers, le poisson ou les œufs
  • la consommation de sel qui accroit les pertes de calcium

4/ Apaiser la douleur par des massages

Les plantes sont les grandes alliées des personnes qui rencontrent des problèmes articulaires. La nature est une formidable réserve de substances antalgiques, anti-inflammatoires, reminéralisantes, détoxifiantes.

Rien de tel qu’un massage des articulations aux plantes pour apaiser raideurs et gênes articulaires.

Pour optimiser les bienfaits d’un massage, utiliser :

articulations-massages

5/ Faire des exercices physiques adaptés

Pour lutter efficacement contre les gênes articulaires, il faut bouger ! La pratique d’une activité physique est bénéfique pour le corps, et pour les articulations. Elle permet de :

  • entretenir la mobilité
  • renforcer les muscles autour de l’articulation
  • nourrir le cartilage
  • réduire le risque de chute
  • améliorer la qualité de vie
  • soulager les douleurs

Bouger, oui mais doucement et modérément. Pour préserver les articulations, privilégier l’aquagym, la gym douce, le vélo, la marche ou la natation.

Les sports à fort impact tels que l’haltérophilie, l’escrime, le rugby, le foot… peuvent à la longue solliciter de façon trop importante les articulations et entrainer des lésions cartilagineuses.

6/ Prévenir une augmentation du poids

Une surcharge pondérale provoque des pressions trop fortes sur les articulations, en particulier celles des genoux ou des hanches qui supportent le poids du corps. Cela contribue à accélérer l’usure des cartilages, à l’étirement des ligaments et à l’écrasement des ménisques et conduit petit à petit à la dégénérescence des articulations (arthrose).

De plus, le surpoids active les petits récepteurs de pression situés au niveau des membranes des cellules cartilagineuses. En réaction à cette alerte, l’organisme libère des enzymes et des substances chimiques qui détruisent la matrice extra cellulaire, substance fondamentale de soutien du cartilage.

À lire sur le même sujet

Je note cet article

6 conseils pour préserver ses articulations

0 vote

Commentaires

Laisser un commentaire

Vos commentaires en lien avec le thème abordé seront publiés sous réserve de modérateurs.