Le spécialiste des actifs naturels et bio

En cours de chargement...

Mon compte
Nouveau Client ? Créer mon compte

En savoir plus sur les gélules


Le premier brevet concernant les gélules date de 1834 et on le doit à François Achille Barnabé Mathes, un étudiant en pharmacie. Mais les gélules sont en fait bien plus anciennes puisqu’on en retrouve leurs traces en Egypte antique, 1500 ans avant J.C. De nos jours, cette forme galénique est très utilisée- il s’en vend entre 400 à 500 milliards par an en Europe –  notamment pour administrer médicaments et compléments alimentaires. Voici donc un petit guide pour en savoir un peu plus.

Ça ressemble à quoi une gélule ?

Une gélule ou une « capsule dure » se compose de deux parties à fond hémisphérique, la tête et le corps, qui s’emboîtent l’une dans l’autre. On les utilise généralement pour des substances médicamenteuses ou des compléments alimentaires  devant être pris par voie orale à l’odeur ou au gout désagréable. De même pour certains actifs sensibles à la lumière. Il en existe de huit tailles différentes classées de 5 (11.1 mm) à 000 (26 mm) et de différentes couleurs qui ne sont pas choisies au hasard. En effet, d’après les travaux du Professeur Max Lüscher*, la couleur des gélules influence la prise. Ainsi les gélules rouges sont plutôt réservées  pour tout ce qui a trait à la circulation, les bleues à la digestion et les vertes à la respiration.

En quoi sont-elles faites ?

L’enveloppe des gélules peut être d’origine végétale ou animale, à base de gélatine de bœuf ou de porc. Avec le scandale de la vache folle les laboratoires ont ensuite développé des gélules à base de gélatine issue de la peau  des poissons, d’origine 100% naturelle. Et depuis quelques années on trouve aussi des gélules d’origine végétale (ou gélule d’HPMC) très utilisées pour les compléments alimentaires. Elles sont fabriquées à partir de cellulose d’écorce de certains arbres (pin, cotonnier, …) transformée par des solvants chimiques. Plus adaptées au mode de vie végétarien, il existe aussi des enveloppes fabriquées à partir de pullulan, un polysaccharide issu de la fermentation naturelle de l’amidon par un champignon sans utilisation de produits chimiques. Toutes nos gélules sont d’origine marine ou végétale.

Et les capsules molles ?

A côté des gélules à enveloppes dures on trouve aussi des capsules molles très appréciées pour absorber certaines huiles ou semi-liquides constituant certains compléments alimentaires. A la différence des gélules « classiques » les capsules molles ont une enveloppe unique qui contient le produit et le protège. Cette enveloppe souple,  constituée de gélatine (poisson ou boeuf) se désagrège rapidement. En quelques minutes les substances actives se retrouvent dans l’estomac.

Quels sont les avantages des gélules ?

Avaler un comprimé peut parfois être fort désagréable lorsque le produit est amer ou a mauvais gout. Grâce aux gélules, ce genre de désagrément est complètement masqué.  Même chose en cas de mauvaise odeur de la substance qui « disparait » à l’intérieur de la gélule. Les gélules permettent aussi de préserver certains actifs particulièrement sensibles à l’oxygène, à la lumière ou à l’eau. Les gélules sont parfaitement bien adaptées aux compléments alimentaires et garantissent une précision optimale des dosages. Certaines d’entre elles (formes gastrorésistantes ou entérosolubles) ont même la particularité de ne pas se dissoudre dans l’estomac et de ne libérer ses actifs qu’au niveau de l’intestin uniquement. De plus pratiquement toutes les formes d’actifs (poudre, granulés, liquides, pâtes…) peuvent être intégrées dans les gélules ou les capsules.

Précautions d’emploi

Notre œsophage n’étant pas très humidifié, les gélules peut y adhérer et provoquer une gêne ou une douleur. C’est particulièrement vrai chez les personnes qui fabriquent peu de salive. On conseille donc de toujours les avaler avec un verre d’eau.

Pour la petite histoire…

On utilise même les gélules pour filmer certaines parties de notre corps. Rien de compliqué ! Une micro caméra et une source lumineuse  sont insérées dans une gélule que le patient avale. Une fois l’enveloppe dissoute, la caméra effectue son trajet dans le tube digestif et s’élimine par les voies naturelles au bout d’une huitaine d’heure !

Sources :
*http://capsugel.com/media/library/BAS127.The_psychological_influence_5-15-12.pdf

À lire sur le même sujet

Je note cet article

En savoir plus sur les gélules

0 vote

Commentaires

Laisser un commentaire

Vos commentaires en lien avec le thème abordé seront publiés sous réserve de modérateurs.