Le spécialiste des actifs naturels et bio

En cours de chargement...

Mon compte
Nouveau Client ? Créer mon compte

Etude SUVIMAX : Des suppléments de vitamines préviendraient de certaines formes de cancer chez les hommes


Les chercheurs français de l’Institut National de Santé et Recherche Médicale (Inserm) ont rendu publics les résultats de l’étude SU.VI.MAX (Supplémentation en Vitamines et Minéraux Antioxydants). Des suppléments de vitamines et minéraux ont permis de faire baisser de 31% le risque de cancer chez les hommes (1). Pendant 8 ans, 13 017 françaises (de 35 à 60 ans) et français (de 45 à 60 ans) ont participé à cette étude : ils ont pris quotidiennement soit un complément alimentaire à base de vitamines et minéraux, soit un placebo c’est à dire un produit qui ne contenait aucun actif.

Il s’agit donc bien pour prévenir réellement le risque de cancer de prendre des suppléments de vitamines et minéraux antioxydants bien dosés, de manière à compléter l’apport alimentaire.
Reste à savoir pourquoi les femmes n’ont, pas bénéficié de cet effet protecteur. La publication des résultats complets de l’étude dans les mois à venir apportera peut-être une réponse.

Ce complément alimentaire contenait :

  • 6 mg de bêta-carotène
  • 120 mg de vitamine C
  • 30 mg de vitamine E
  • 100 µg de sélénium
  • 20 mg de zinc

Les résultats montrent que l’action conjuguée du bêta-carotène, des vitamines C et E, du sélenium et du zinc permet de diminuer le risque global de cancer de 31% ,chez les hommes uniquement. Cet effet protecteur n’a pas été démontré chez les femmes, on pense qu’elles consomment naturellement plus de fruits et légumes riches en antioxydants que les hommes. Ce sont surtout les cancers digestifs, ORL, respiratoires et de la peau qui ont été prévenus chez les hommes. Il n’y a pas eu d’effet protecteur direct démontré sur les maladies cardio-vasculaires.

Plusieurs études internationales de ce type ont déjà montré le rôle protecteur des suppléments de vitamines (vitamines E, C, bêta-carotène) et de minéraux (sélénium, zinc) dans la prévention de certains cancers (prostate, poumons, estomac) (2). Grâce à leur action antioxydante, ils aident l’organisme à lutter contre les radicaux libres, principaux responsables du vieillissement des cellules. Dans toutes ces études, il s’agit bien de compléments alimentaires, c’est à dire d’apports complémentaires à ceux fournis par l’alimentation, même variée et équilibrée.

Selon le Dr Serge Hercberg, coordinateur de l’étude, une alimentation équilibrée variée, riche en fruits et légumes permettrait d’obtenir les doses en vitamines et minéraux antioxydants nécessaires à de tels effets préventifs sur le cancer. Or, les doses de vitamines et minéraux utilisées dans l’étude SU.VI.MAX sont bien supérieures aux Apports Nutritionnels Conseillés (ANC) actuellement recommandés par les nutritionnistes français (3) mais aussi bien supérieures à celles qu’une alimentation variée et équilibrée pourrait apporter.

Sources :

(1) SU.VI.MAX résultats présentés le 21 juin 2003.
(2) Vitamin supplements and cancer risk: the epidemiologic evidence. Cancer Causes Control. Patterson R, 1997 Sep;8(5):786-802.
(3) Apports Nutritionnels Conseillés pour la Population Française -3° édition 2001- Ambroise Martin, coord., AFSSA, CNERNA – CNRS, éd, Tec & Doc.

À lire sur le même sujet

Je note cet article

Etude SUVIMAX : Des suppléments de vitamines préviendraient de certaines formes de cancer chez les hommes

0 vote

Commentaires

Laisser un commentaire

Vos commentaires en lien avec le thème abordé seront publiés sous réserve de modérateurs.