Le spécialiste des actifs naturels et bio

En cours de chargement...

Mon compte
Nouveau Client ? Créer mon compte

Comment lutter contre la fatigue saisonnière ?


Fatigue, baisse de moral, nervosité sont les signes d’un manque d’énergie, une situation fréquente aux changements de saison. Pour autant, un peu d’exercice, une alimentation équilibrée, ainsi que des compléments alimentaires à base d’actifs naturels et de magnésium peuvent vous aider à retrouver votre forme.

La fonction de l’horloge interne

Lorsque les jours raccourcissent à l’automne ou s’allongent au printemps, l’organisme connaît une phase d’ajustement, le temps que notre horloge interne s’adapte.

Le rythme circadien

Chaque être vivant possède une horloge interne qui contrôle la succession des périodes d’activité et de sommeil. Les scientifiques l’appellent « horloge circadienne », du latin « circa Diem » qui signifie « environ un jour », car elle régule notre rythme sur environ 24 h. Ainsi, nous avons généralement faim toutes les 4 h. Nos capacités physiques et intellectuelles sont également rythmées : nous sommes plus vigilants à certains moments de la journée qu’à d’autres. De même, la libération des hormones se fait à des heures précises. Par exemple, l’hormone du sommeil, la mélatonine, commence à être sécrétée vers 21 h et jusqu’à 7h30 du matin environ.

La synchronisation avec l’environnement

L’horloge interne se trouve dans notre cerveau. Située sur le trajet du nerf optique, elle se règle à la bonne heure grâce aux photorécepteurs de la rétine qui détectent l’intensité de la lumière.

Elle est synchronisée avec des facteurs de l’environnement dont les principaux sont :

  • l’alternance lumière-obscurité,
  • l’alternance veille-sommeil,
  • la vie sociale.

Lorsque notre horloge interne n’est plus en phase avec l’environnement, il se produit une désynchronisation de l’organisme, c’est-à-dire un déplacement (en avance ou en retard) des rythmes circadiens. Cela se traduit par des signes, tels que fatigue, troubles du sommeil, troubles de l’humeur…

Comment conserver sa vitalité en hiver ?

L’arrivée de l’hiver, un changement de saison propice à la fatigue

La baisse des températures, le manque d’ensoleillement et la diminution de la luminosité sont les principaux responsables du manque de tonus que nous ressentons à l’automne. Ces changements affectent notre horloge interne qui n’envoie plus les bons signaux à l’organisme.

  • Cela peut engendrer une perturbation de la sécrétion de mélatonine, d’où une sensation de fatigue.
  • Il n’est pas rare également que le taux de sérotonine, un neurotransmetteur dont le rôle est de réguler l’humeur, diminue à son tour, d’où une baisse de moral.
article-bon-a-savoir-icon

Bon à savoir

La dépression saisonnière est un épisode de dépression qui s’installe à l’automne ou au début de l’hiver et dure jusqu’au printemps. Elle se manifeste par des signes, tels que tristesse, notamment en soirée, irritabilité, sommeil perturbé… Bien entendu, la dépression saisonnière n’est pas une maladie mais juste un déséquilibre physiologique de l’organisme.

Préparez votre organisme à l’hiver

Pour autant, la fatigue saisonnière n’est pas une fatalité. Voici quelques conseils pour la prévenir et l’atténuer.

Pratiquez une activité physique régulière

Une activité physique, même modérée, contribue à :

  • Stimuler les défenses immunitaires.
  • Réduire la sensation de fatigue en favorisant l’élimination naturelle des toxines.
  • Stimuler la production d’endorphines, les hormones dites du bonheur.

Sortez le plus possible de chez vous pour profiter de la lumière du jour et du soleil.

Mettez du tonus dans votre assiette

Adoptez une alimentation variée et équilibrée en privilégiant les aliments qui apportent de l’énergie.

  • Les agrumes. Oranges, clémentines, citrons, pamplemousses et kiwis regorgent de vitamine C. Cette vitamine a des propriétés reconnues pour lutter contre la fatigue passagère et les baisses de forme. Elle contribue également à maintenir le fonctionnement normal du système immunitaire.
  • Les poissons gras. Saumon, maquereaux, harengs, sardines… contiennent de la vitamine D dont la principale source de synthèse est le soleil. Consommer ces poissons permet de compenser la diminution de l’ensoleillement et de pallier ainsi le déficit d’apport en vitamine D qui favorise la fatigue.
  • Les légumes d’hiver. Betteraves, carottes, navets, choux, potirons… contiennent des nutriments essentiels pour garder la forme : vitamines du groupe B, vitamine C (surtout dans les choux), minéraux et antioxydants.

Pensez aux compléments alimentaires

Certains compléments alimentaires peuvent également donner un coup de pouce à votre organisme pour bien résister à l’hiver.

  • La propolis est le nom scientifique de la substance fabriquée par les abeilles pour protéger les ruches des agressions, en particulier des germes microbiens et des moisissures.
  • La gelée royale est l’une de vos meilleures alliées contre l’hiver. Cette substance provenant de la sécrétion du système glandulaire des abeilles est un concentré de nutriments pour garder la forme.
cafe
article-bon-a-savoir-icon

Le conseil en plus !

Donnez un coup de fouet à votre organisme avec les plantes à caféine (guarana, thé vert, maté…), réputées pour leur action tonique et stimulante.

Vous pouvez les consommer en infusion ou sous forme de compléments alimentaires.

Comment préparer son organisme

 à l’arrivée des beaux jours ?

Pourquoi notre organisme est plus vulnérable à la sortie de l’hiver ?

La fatigue saisonnière ne survient pas qu’à l’automne. Malgré l’allongement des jours et une plus grande luminosité, il n’est pas rare de ressentir une baisse de tonus à l’arrivée du printemps.

Les causes sont multiples :

  • Le métabolisme fonctionnait au ralenti pendant l’hiver. Au printemps, les sécrétions de mélatonine et de sérotonine doivent s’équilibrer. Cette phase d’ajustement qui dure quelques semaines (toutefois moins qu’à l’automne) peut engendrer une sensation de fatigue.
  • Le système immunitaire, qui a été très sollicité pour lutter contre les infections hivernales, est moins efficace.

Préparez votre corps à l’été

L’arrivée des beaux jours est une période propice à une opération détox. Objectif : retrouver votre énergie en éliminant les toxines accumulées pendant l’hiver.

Pour cela :

  • Buvez au moins 1,5L de liquide par jour : de l’eau bien sûr mais aussi du thé, des soupes et des infusions. Cela permet de détoxifier le foie et les reins.
  • Misez sur les fruits et les légumes aux vertus diurétiques : ananas, pamplemousse, artichaut, céleri, asperge, radis noir…
  • Privilégiez les produits frais. Limitez les produits transformés contenant matières grasses saturées, additifs, conservateurs et colorants. Ils font grimper les kilos sans apporter à votre organisme les nutriments nécessaires à son bon fonctionnement.

Aidez-vous avec des compléments alimentaires

Renforcez ces mesures en prenant des compléments alimentaires à base de concentrés d’actifs de plantes détoxifiantes et drainantes :

  • Le pissenlit, dont le nom commun fait référence aux propriétés sur l’élimination urinaire de la plante, est réputé pour les utilisations dépuratives et digestives de ses feuilles.
  • Le bouleau est également reconnu pour favoriser l’élimination de l’eau et le drainage en facilitant l’évacuation des déchets organiques du corps.
  • La reine des prés est réputée pour favoriser les fonctions d’élimination de l’organisme en augmentant l’élimination d’eau.
article-bon-a-savoir-icon

Bon à savoir

Faites le plein de magnésium. C’est au printemps qu’on en manque le plus. Or, le magnésium est reconnu pour aider à atténuer la fatigue, pour contribuer au bon fonctionnement du système nerveux et musculaire, atténuer le stress.

Le magnésium se trouve dans les légumineuses, les céréales complètes, les fruits oléagineux, les légumes verts, le lait et les produits laitiers, certaines eaux minérales ou encore le chocolat noir.

Vous pouvez aussi prendre des compléments alimentaires pour atteindre la dose journalière conseillée de 375 mg de magnésium.

Grâce à ces astuces simples, vous êtes en mesure d’affronter les changements de saison sans rien perdre de votre vitalité.

À lire sur le même sujet

Je note cet article

Comment lutter contre la fatigue saisonnière ?
1 vote

1 vote

Commentaires

Laisser un commentaire

Vos commentaires en lien avec le thème abordé seront publiés sous réserve de modérateurs.