Le spécialiste des actifs naturels et bio

En cours de chargement...

Mon compte
Nouveau Client ? Créer mon compte

Le rôle de l’insuline et de l’index glycémique dans le stockage des graisses


L’insuline est une hormone de stockage, en particulier des graisses. Elle est secrétée par le pancréas immédiatement après l’ingestion des glucides pour permettre l’utilisation du glucose par les cellules afin qu’il soit (le glucose) métabolisé en énergie. Son rôle en tant que messager est de transporter et de stocker le sucre (glucose) pour éviter qu’il ne reste trop longtemps dans le sang.

La production d’insuline est maintenue tant que la glycémie est élevée. Lorsque le glucose sanguin est utilisé et que la glycémie se normalise, la sécrétion d’insuline cesse.

Manger constamment en Index Glycémique élevés maintient la glycémie élevée, ce qui peut conduire à une « résistance » à l’insuline, et causer de l’hypertension, du diabète de type II, de l’obésité, voire certains cancers…

En cas d’insulino-résistance, et malgré l’afflux d’insuline, le glucose ne pénètre plus aussi bien dans les cellules qui sont sous-alimentées. Le sucre s’accumule dans la circulation sanguine et lymphatique, ce qui augmente la glycémie, laquelle stimule à son tour une hypersécrétion d’insuline.

L’une des propriétés essentielles de l’insuline est d’agir sur le métabolisme des graisses. En effet, l’excès d’insuline se traduit toujours par une augmentation de la masse grasse, généralement localisée sur le site supra-iliaque et le site sous-scapulaire [1].

Le processus métabolique qui conduit à la constitution des graisses de réserve, et donc à la prise de poids s’appelle la lipogenèse (ensemble des voies métaboliques synthétisant les triglycérides du tissu adipeux de réserve à partir des nutriments).

C’est pourquoi il est essentiel de privilégier les aliments glucidiques à faible sécrétion d’insuline. Car les capacités de mise en réserve des glucides sont limitées : si le niveau de glycogène est saturé du fait d’un manque d’activité physique ou d’une consommation de glucides à Index Glycémique élevés, l’organisme transforme cet excédent de glucides en triglycérides, constituant de base des graisses.

 [1] Le site supra iliaque (poignées d’amour) est un bon indicateur de la production chronique d’insuline. Ce sont principalement les glucides à IG élevés qui stimulent la production d’insuline. L’autre site lié à l’insuline est le site sous scapulaire (sous les omoplates). Il indique une résistance à l’insuline : les cellules de la majorité des tissus cibles, tels que le foie, les muscles squelettiques et le tissu adipeux ne répondent plus au message de l’insuline.

À lire sur le même sujet

Je note cet article

Le rôle de l’insuline et de l’index glycémique dans le stockage des graisses
1 vote

1 vote

Commentaires

Laisser un commentaire

Vos commentaires en lien avec le thème abordé seront publiés sous réserve de modérateurs.