Le spécialiste des actifs naturels et bio

En cours de chargement...

Mon compte
Nouveau Client ? Créer mon compte

La cuisine aux fleurs, une pratique ancienne qui fait peau neuve !


Pratiquée depuis l’Antiquité, la cuisine aux fleurs revient à la mode et nous offre une alimentation diététique, colorée et variée ! Tout comme les plantes, les fleurs ont de nombreuses vertus pour notre santé. Cependant, toutes les fleurs ne sont pas comestibles et certaines sont même très toxiques. Comme pour les champignons, il est donc important de savoir différencier les fleurs comestibles des autres. C’est avec plaisir que Fleurance Nature vous dévoile les secrets de cette cuisine naturelle en plein fleurissement !

Un peu de culture !

Si la cuisine aux fleurs est très en vogue aujourd’hui et apparaît comme une pratique originale, ses origines n’en sont pas moins anciennes puisque cette coutume existait déjà dans l’Antiquité.  Lors des banquets à Rome, Néron inventa les pluies de roses alors que la gastronomie chinoise ou indienne utilisait déjà des boutons de rose. L’eau de rose était également goutée jadis à la cour de Constantinople. Depuis, on peut goûter du thé parfumé à la rose, du sirop de fleurs, des compotes de fleurs, de la gelée de fleurs, des confitures de fleurs dont la traditionnelle confiture turque aux pétales de centifolia, parfois servie avec du fromage blanc. En France, c’est le médecin Michel de Nostredame, plus connu sous le nom de Nostradamus, qui est l’auteur du premier livre de recettes aux fleurs écrit en français. Parmi ces recettes, figure le « sirop rosat », sirop de rose, plus goûté alors pour ses propriétés laxatives que pour l’arôme des quelques 1 500 roses qui servaient à sa préparation !

Ce qu’il faut savoir avant de se lancer

Avant de cuisiner des fleurs, il faut d’abord s’assurer que celles-ci soient bel et bien comestibles ! On trouve en effet parmi les fleurs de nombreuses variétés toxiques qu’il ne faut absolument pas manger (l’anémone, l’arum, la belladone, le bouton d’or, la clématite, le cyclamen, le genêt, la giroflée, le gui, l’iris, le laurier rose, le muguet, le pétunia, le perce-neige font partie de ces fleurs dangereuses qu’il ne faut surtout pas consommer). De plus, une fleur peut être comestible, sans que le reste de la plante le soit, c’est le cas de l’acacia. Les fleurs comestibles peuvent être cultivées ou achetées dans des magasins spécialisés uniquement lorsqu’il est spécifié sur l’emballage qu’elles peuvent être utilisées en cuisine. Elles ne doivent pas être achetées chez un fleuriste non spécialisé puisque les fleurs vendues pour décorer subissent des traitements chimiques (pour une meilleure conservation) qui peuvent les rendre impropres à la consommation. De plus, si vous préparez des plats contenant des fleurs lorsque vous recevez du monde chez vous, assurez-vous que vos invités ne soient pas allergiques au pollen !

Les bienfaits des fleurs sur la santé

Comme les plantes, les fleurs ont de nombreuses vertus qui peuvent nous aider pour combattre les petites faiblesses du quotidien. L’ortie par exemple, aussi surprenant que cela puisse paraître, contient sept fois plus de vitamine C que l’orange ! Les capucines également regorgent de vitamine C et agrémenteront vos salades tout en vous apportant de l’énergie ! Les « fleurs bleues » sont également pleines de ressources. Les bleuets sont réputés pour leurs vertus digestives et on dit des violettes qu’elles dégagent les voies respiratoires. Quant à la lavande, elle est considérée comme un antistress efficace et idéal pour atteindre la « zenitude ». Autant de fleurs pour purifier votre corps et vous protéger des maladies !

Comment utiliser les fleurs en cuisine ?

Cuites, crues, en salade, en beignet ou pour décorer vos plats, les fleurs peuvent être utilisées de diverses façons ! Les jeunes fleurs de tournesol par exemple peuvent être cuites comme des cœurs d’artichaut. Les fleurs de glycine se mangent surtout en beignet, avec du miel, et celles du sureau légèrement citronnées et très vaguement sucrées, peuvent servir aussi bien pour les beignets que pour faire du vin « blanc » léger ! Les glaçons fleuris sont également un très bon moyen d’épater vos invités. Il suffit d’ajouter une fleur comestible ou un pétale dans chaque alvéole de votre bac à glaçon pour obtenir des glaçons fleuris.

À lire sur le même sujet

Je note cet article

La cuisine aux fleurs, une pratique ancienne qui fait peau neuve !

0 vote

Commentaires (1)

Laisser un commentaire

Vos commentaires en lien avec le thème abordé seront publiés sous réserve de modérateurs.

christian Gervais
02 décembre 2015

Je trouve dommage que certaine personne ai besoin de copier sur des cuisiniers pro qui ont passé des années et beaucoup de doutes et de sueurs au piano ,et d'oser s'approprier les recettes ,c'est assez écoeurant ! ! je ne m'attend pas à une réponse!!!!