Livraison gratuite à partir de 35€ d'achat

Notre première boutique est ouverte !

Fleurance Nature vous souhaite une bonne année 2018 !

Le spécialiste des actifs naturels et bio

En cours de chargement...

Mon compte
Nouveau Client ?
Créer mon compte

Le lactose : ennemi alimentaire ?


180005364En France, 1 personne sur 3 aurait des difficultés à digérer le lait(1). Un nutriment pourtant essentiel parce que source de calcium. Faut-il consommer moins de laitages ? Comment savoir si on souffre d’intolérance au lactose ? Quelles solutions pour faciliter la digestion ? Explications.

Qu’est-ce que le lactose ?

Le lactose est le sucre naturellement présent dans le lait. Il se compose de 2 molécules : glucose et galactose. Pour digérer le lactose, notre organisme produit une enzyme (la lactase) qui sépare ces 2 molécules. C’est cette fameuse enzyme qui fait défaut aux personnes intolérantes.

Où se niche-t-il ?

Comme son nom l’indique, le lactose est présent dans les produits laitiers : yaourts, lait (entier comme écrémé), crèmes, fromages, glaces, beurre, mozzarella…

Mais attention aux idées reçues ! On ne trouve pas du lactose dans tous les produits laitiers (pas dans les fromages affinés par ex) alors qu’on en trouve dans certaines charcuteries, potages industriels et autres produits diététiques et – vous l’ignorez sans doute – on en retrouve même dans certains médicaments comme supports ou excipients. Bref, lisez attentivement les étiquettes.

Comment savoir si je suis intolérant ?

« Beaucoup de sujets se pensent à tort intolérants au lactose »(2). Alors, simple problème digestif ou véritable intolérance ?

Les personnes intolérantes au lactose ne le digèrent pas correctement et développent des acidités dans le côlon et des troubles intestinaux à des degrés divers. Concrètement ? Gaz, diarrhées, ballonnements, flatulences, crampes…

Pas de véritables inquiétudes pour votre santé, juste un inconfort. Une intolérance à ne pas confondre avec une allergie au lait, plus grave.

Comment évaluer mon intolérance au lactose ?

Vous pouvez réaliser des petits tests à la maison : boire un grand verre de lait le matin a jeun et observer l’apparition d’éventuels symptômes, ou stopper les laitages et autres sources de lactose pendant 15 jours afin de vérifier si votre état s’améliore.

Sinon, vous pouvez réaliser un examen en milieu hospitalier dit « le test de l’hydrogène expiré » : vous ingérez du lactose, que vous êtes censé expirer par voie respiratoire sous la forme d’hydrogène lors de la digestion, en cas d’intolérance on en retrouve en quantité très élevée.

Conseils pratiques pour mieux tolérer le lactose

Souffrir d’intolérance au lactose ne suppose pas nécessairement de renoncer aux produits laitiers.

Voici quelques trucs et astuces à connaître :

  • consommez les aliments source de lactose plutôt en cours de repas pour aider votre organisme à les assimiler
  • ajoutez-en au sein de vos recettes (un peu de lait dans votre purée par exemple)
  • consommez de préférence des fromages à pâte cuite
  • choisissez des produits laitiers sans lactose ou additionnés de lactase
  • optez pour du yogourt : il contient des bactéries actives qui facilitent la digestion du lactose
  • intégrez des compléments alimentaires – à base de lactase – à vos repas (ils vont vous permettre d’améliorer votre digestion).

Sous prétexte d’intolérance au lactose, de nombreuses personnes diabolisent les laitages pourtant source de calcium, essentiel à votre bien-être (notamment pour le système osseux). Un phénomène problématique, surtout pour les enfants (en pleine croissance) et les personnes souffrant d’ostéoporose. Bref, en matière d’alimentation, gare aux effets de mode !

 

(1) Enquête IPSOS France, juillet-août 2010
(2) « Entre intolérance au lactose et maldigestion », A. Marteau diététicienne et Ph. Marteau gastroentérologue à l’Hôpital Européen Georges-Pompidou, Cah. Nutr. Diét., 40, Hors série 1, 2005

À lire sur le même sujet

Je note cet article

Le lactose : ennemi alimentaire ?
8 votes

8 votes

Commentaires (15)

Laisser un commentaire

Vos commentaires en lien avec le thème abordé seront publiés sous réserve de modérateurs.

mik357
26 octobre 2014

Bonjour, Merci pour cet article intéressant sur le lactose. Il manque toutefois une précision importante, me semble-t-il : quel lait ? Lait de vache, de brebis ou de chèvre ? Ne supportant pas très bien les produits à base de lait de vache (le lait lui-même, yaourts, fromage blanc... suite à une hépatite virale contractée en Afrique il y a plus de ans), mon médecin m'a conseillé les produits à base de lait de chèvre et ou brebis (régime crétois), car présentant un caractère "moins toxique" pour l'organisme. Il est vrai que sur le plan digestif, je ne peux que constater une amélioration. Peut-être également parce que le fromage blanc est dépourvu de crème fraîche que "nos chères publicités" nous incitent à consommer ? Quel est ou serait votre avis sur le sujet ? Cordialement

Milk is Poison
26 octobre 2014

Mik, vous n'avez qu'à comparer la composition des différents laits : de femme, versus de vache, de chèvre, de brebis, et vous verrez tout de suite que, quels qu'ils soient, c'est kif-kif, puisque nous ne sommes ni des veaux, ni des chevreaux, ni des agneaux. Le lait animal dont la composition est la plus proche de celle du lait de femme est le lait d'ânesse, libre à vous d'aller vous pendre au pis d'une ânesse, mais est-ce vraiment nécessaire ? Voyez-vous des ânons se pendre au pis des femmes ? Passé l'âge de 3 ans l'humain n'a plus besoin de lait. Si vous comparez les compositions des laits de femme et de vache, vous comprendrez pourquoi vous « tolérez » mal ce dernier. Les molécules du lait de vache sont beaucoup plus grosses que celles du lait de femme, le lait de vache contient beaucoup plus (et beaucoup trop pour nous) de protéines ; les laits de chèvre et de brebis encore plus. Le lait de vache contient plus de graisses et ce sont essentiellement des graisses saturées, alors que le lait de femme n'en contient pas du tout. Laits de vache, de chèvre et de brebis contiennent plus (et beaucoup trop pour nos) de calcium (4 à 6 fois plus), et de minéraux de façon générale (3 fois plus pour le lait de vache). Laits de vache, de chèvre et de brebis contiennent moins de glucides et aucun glucide complexe pour le lait de vache (je ne sais pas pour les autres). Concernant les vitamines, c'est pareil, ça n'a aucun rapport, le lait de femme contient 5 fois plus de vitamine C, 4 fois plus de vitamine E… Laits de vache, de chèvre et de brebis concentrent l'ensemble des poisons accumulés tout au long de la chaîne alimentaire : radioactivité, pesticides, fongicides, antibiotiques et autres médocs, métaux lourds, dioxine, OGM, hormones… Le lait de vache est de plus naturellement bourré d'hormones, puisque la vache enceinte connaît son pic de production hormonale, ce qui explique l'épidémie actuelle de gynécomastie par exemple, ou les pubertés précoces, ou encore l'augmentation des tours de poitrine et de taille, etc. Notons que les deux facteurs qui favorisent l'ostéoporose, et de façon générale la déminéralisation, sont le calcium et les hormones (en surstimulant le renouvellement des cellules osseuses, dont le stock est de fait épuisé prématurément).

PHILIPPE
26 octobre 2014

Je suis tjs etonné de voir la contradication à la comsommantion du lait, fromage etc produits laiteirs. Depuis ma tendre enfance, je consomme bp de laitages (des yaourts:2/jour) fromùages, quel qu'il soient, beurre, cremme legère... J'ai 70 ans et je n'ai jamias eu le mondre trouble ni consequance!au contraire!! Je suis en pleine forme et ne concevrai pas de vivre sans ces produits!!- aucune douleur, aucun effet desagreable...Pourquoi generaliser ces symppptomes?je ne connais que 2 personnes qui ne supportent pas le lait!! Elevé en province, la nourriture est sains et ce prejuge ne vient a l'esprit de personne!Depuis quand cette decouverte du lactose comme "poison" eventuel???merci de votre reponse!!

slimani
26 octobre 2014

Je doute que mon commentaire soit publié mais il faut savoir que l'homme est le seul "animal" à ne pas vouloir se sevrer !!! Je le tiens de ma nutritionniste. Je souffre depuis des années de douleurs lombaires, d'arthrose un peu partout et ma nutritionniste m'a demandé de cesser de consommer du lait ! Je n'étais pas convaincue... Elle me dit : "essayez au moins un mois" ! j'ai vu mon état santé changer. La plupart des consommateurs sont dupés par la propagande de l’industrie laitière. Le lait contient : des hormones de croissance qui ne disparaissent pas à la pasteurisation, des résidus d’antibiotiques, pesticides etc. « Les laitages préviennent l’ostéoporose. » Faux Certaines eaux minérales contiennent bien plus de calcium que le lait. « Nos os ont besoin d’un maximum de calcium. » Faux L'homme n'a pas besoin de se sevrer toute une vie durant ! Comment font les animaux ? (le lobbi laitier tente pourtant de nous en persuader et nous sommes manipulés) « On est plus mince quand on boit du lait. » Faux « Il n’y a aucun risque de cancer avec les laitages. » Faux « Les buveurs de lait ont moins de diabète. » Faux

Laurence
26 octobre 2014

Merci à Milk is Poison et slimani pour leurs commentaires qui expliquent bien le problème du lait en général (et pas seulement du lactose). Malheureusement les industriels et les médias essaient de nous persuader du contraire et trop peu de gens connaissent les méfaits des produits laitiers. Mon expérience personnelle : j'étais un très grosse consommatrice de produits laitiers sous toutes ses formes. Quelle ne fût pas ma surprise d'apprendre il y a 2 ans que je souffrait d'ostéoporose (à 50 ans !)Je passe sur plusieurs fractures osseuses survenues au cours de petites chutes qui n'auraient jamais dues se produire et les problèmes de somnolence diurne et de fatigue chronique(disparues comme par enchantement à l'arrêt de ma consommation de produit laitiers)

La Mira'Belle
26 octobre 2014

Je suis d'accord avec Laurence, et je remercie également Milk is Poison et Slimani pour leurs commentaires auxquels j'adhère totalement! J'ai pour ma part été longtemps sujette à des accès de fatigue qui surgissaient de façon inexpliquée. A côté de cela, il y avait les problèmes digestifs (syndrome du côlon irritable !) et hormonaux (cycles irréguliers, très fortes douleurs menstruelles), qui étaient liés, j'en suis persuadée aujourd'hui, à des variations d'humeur pouvant me faire passer d'un état euphorique à une telle apathie que la seule chose qui me restait à faire dans ces moments-là c'était de me coucher et d'attendre que ça passe, et que le voile de brume qui pesait sur mon cerveau reparte. Et puis j'ai commencé il y a une dizaine d'années à réduire jusqu'à supprimer complètement, du moins la plupart du temps !, les produits laitiers - ainsi que ceux contenant du gluten. Et j'ai cherché une façon de m'alimenter le plus sainement possible de manière à éloigner de moi ces symptômes avec lesquels je ne voulais plus faire avec ! Aujourd'hui je vis de mieux en mieux sans eux ! Et c'est la raison pour laquelle j'ai décidé il y a un an environ de créer un webzine me permettant de partager cette expérience à travers la rédaction d'articles dans les domaines du bien-être, de la beauté et de la créativité. Pour plus de détails je vous invite à découvrir ce site à l'adresse suivante : http://www.lamirabellenouvelle.com.

Marieg
26 octobre 2014

Un peu déçue de l'information erronée de Fleurance Nature concernant la consommation de produits laitiers ! Heureusement les commentaires sont unanimes pour rétablir cette vérité : eh bien non les humains ne sont pas fait pour consommer ces produits même s'ils sont bons au gout. Je ne voulait pas le croire mais les crises d'arthrite s'aggravent avec la consommation de produits laitiers inéluctablement chez moi ! Ben contre l'ostéoporose il y a le sésame, les asiatiques ne consomment pas de lait et n'ont pas d'ostéoporose. Ah l'industrie du lait est puissante et n'a rien à faire de notre santé, leur préoccupation s'est d'accroître leurs bénéfices encore et encore. Prenons notre santé en charge dans la bonne humeur.

Bonetti Th.
26 octobre 2014

Bonjour, effectivement le lait de vache est un véritable poison pour l'homme et ce à partir de l'âge de 5 ans environ... Je sors d'une séance d'ostéopathie et le verdict est sans appel : plus de lait de vache sous quelques formes que ce soit et ça fait plus de 20 ans qu'on me le dit (pour les douleurs, le sommeil etc...) et beaucoup de médecin même traditionnels le disent de + en +. De toutes façon les grands médias ne peuvent pas trop en parler car les grands groupes sont très très puissants et c'est une telle force économique que seul les gens raisonnables pourront faire basculer les choses. Il ne faut pas non plus exagérer, un bon fromage au lait de vache de temps en temps et surtout pas le soir et tout ira bien ! Surtout privilégier les produits à base de lait de brebis ou de chèvre et bio c'est encore mieux... Essayer de changer de mode alimentaire n'est pas si contraignant et vous vous sentez tellement mieux... Santé à tous !!!

POUTOT
26 octobre 2014

J'aimerais juste savoir si l'on parle de produits laitiers ou de préparations lactées ?

bouchart
27 octobre 2014

Je suis d'accord les produits laitiers ne sont pas bon pour la sante cela fait un moment que je souffrais de fatigue,de baisse de moral suivi d'une suractivite et bien sur de douleurs depuis 3 semaines j'ai arrêté les produits laitiers j 'ai découvert le goût des yaourts de soja (excellents),les laits d'origine végétal (il faut faire très attention car il y a des produits dont on ne se méfie pas et qui contiennent du lactose l'on passe plus de temps á faire les courses mais cela vaux le coup aujourd'ui je me sens mieux la fatigue a disparue le stress s'estompe j'ai encore des douleurs mais estompées je refais du vélo(que j'avais abandonné)et j'espère d'ici peu repredre la natation je reprend gout à tout

maudet
28 octobre 2014

Je suis moi aussi très surprise de la teneur de l'article de Fleurance Nature. On n'est pas loin de la désinformation. Heureusement, les commentaires rétablissent la vérité ! Merci à Milk is Poison, Slimani, Laurence, Marieg, Bonetti... Les asiatiques ne consommaient effectivement pas de lait autrefois, et ne connaissaient pas l'ostéoporose (ce sont des données scientifiques). Depuis la mondialisation, le lait a été introduit dans leur alimentation (de manière modérée) et l'ostéoporose a fait son apparition. Cherchez l'erreur ! Certains médecins, heureusement, sont conscients de l'HYPER puissance des lobbys laitiers et restent vigilants :)

LEFEBVRE
02 novembre 2014

Bravo pour votre article. Comme beaucoup d'article de ce type, il est incomplet. Merci de nous mettre en garde contre ceci ou cela, mais dites nous COMMENT FAIRE pour remédier aux problèmes exposés. C'est bien joli de nous dire ATTENTION, mais vous qui savez, dites nous COMMENT et OU TROUVER ce qui nous manque ! OU,COMMENT, DANS QUELS PRODUITS peut-on trouver ce qui ne nous va pas!! Nous le savons que les laitages sont quelquefois difficiles à assimiler, j'en sais quelque chose. Mais le problème, c'est comment faire pour remplacer. Alors le blabla, Merci.

Fleurance Nature
14 novembre 2014

Bonjour à tous, nous avons bien pris note de tous vos commentaires et vous en remercions. Cependant, il faut bien faire attention aux idées reçues qui notamment affirment que les populations asiatiques ne connaissent pas l’ostéoporose. C’est malheureusement faux. En effet, l’âge augmentant ce fléau se développe également en Asie. Le taux de fractures de la Hanche a même tendance à augmenter plus encore qu’en Amérique du Nord ! (Sources : http://www.extenso.org/article/les-asiatiques-souffrent-moins-d-osteoporose/ et http://www.lanutrition.fr/le-forum/actualites/6464-osteoporose-les-asiatiques-aussi.html La raison principale est l’augmentation très importante de l’espérance de vie notamment dans les pays asiatiques. Le fait que des personnes soient intolérantes au lactose ou allergiques aux protéines du lait ne signifie pas que le lait doit être supprimé de l’alimentation pour tout le monde. Dans le cas du lactose par exemple, il s'agit d'un déficit en une enzyme naturellement présente dans l’organisme : la lactase. Certes, il y a du calcium ailleurs, dans les végétaux, dans la viande rouge par ex mais il est déconseillé de manger trop de viande rouge (trop de graisses) et le calcium des végétaux est moins assimilables que le calcium organique (d’origine animale) de l’ordre de 30 % en moins (Source AFFSA - ANSES) Ce qui est vrai, à contrario, c’est que trop de laitages et trop de viande augmentent l’acidité de l’organisme et ce déséquilibre acido-basique accélère les pertes de calcium osseux ! Les substituts de laits n’ont pas la même composition que le Lait (de vache, d’ânesse, de brebis, de chèvre …) Ce sont en fait plutôt des « jus » que des « laits ». Leur couleur généralement blanche les fait appeler à tord « laits ». Quelques exemples de teneur en calcium de substituts de lait : Lait de soja 3 mg pour 100 g Lait d’amande : 120 mg pour 100 ml Lait de coco : 18 mg pour 100 g Lait de Riz : traces. Il existe dans le commerce des préparations liquides à base de riz enrichies en sels de calcium Lait d’avoine : traces Pour en savoir plus à ce sujet : Laits animaux et laits végétaux : que choisir ? Pour rappel, les Valeurs Nutritionnelles de référence en calcium sont de 800 mg par jour (en moyenne) Alors, la conclusion ? De tout, un peu ! Si l’on a des problèmes d’intolérance ou d’allergie qui empêchent de consommer tel ou tel aliment ? On peut s’aider d’un complément alimentaire qui pourra compléter son alimentation pour compenser certains déficits d’apport. Michel de sarrieu, Directeur scientifique de Fleurance Nature

rafia
24 novembre 2014

bonsoir depuis plusieurs années je souffre de mal du dos et d'arthroses des genoux col du fémurs et maintenant l'ostéoporoses Jai d autre Pb que faire et que doit on manger même l'air qu'on respires est polluer nous somme condamnée

Autard Annie
31 juillet 2016

Depuis très longtemps je souffre de problèmes intestinaux ( diarrhées nauséabondes, douleurs intestinales),arthrose,asthme, il y a 3 ans j'ai supprimé tous les produits laitiers,mes problèmes se sont estompés,il y a dans la nature beaucoup d'aliments qui contiennent du calcium, mon taux est normal.A présent quand je veux faire un écart ou si je suis invitée, je prends des cachets de lactase ce qui me permet de ne pas être frustrée en société

Voir tous les commentaires