Livraison gratuite à partir de 35€ d'achat

Notre première boutique est ouverte !

Nos coffrets cadeaux dès 15.90€

Le spécialiste des actifs naturels et bio

En cours de chargement...

Mon compte
Nouveau Client ?
Créer mon compte

Les secrets des produits de la ruche


Nous connaissons tous le miel et son goût sucré délicat mais savez-vous que la ruche recèle d’autres trésors fabriqués par les abeilles comme la gelée royale ou la propolis ? Voyage au cœur de la ruche pour découvrir ces substances naturelles aux vertus ancestrales.

La gelée royale, substance essentielle de la ruche

Comment est-elle fabriquée ?  

La gelée royale, aussi appelée « lait des abeilles » à cause de sa couleur blanchâtre, est une substance secrétée par les glandes mandibulaires et pharyngées des jeunes abeilles ouvrières (nommées abeilles nourricières), entre le 6ème et le 12ème jour de leur vie.

Cette gelée laiteuse est l’aliment principal des jeunes larves après leur éclosion et durant leurs trois premiers jours de vie. C’est également l’unique nourriture de la reine durant toute sa vie, d’où son nom de gelée royale.

Une ruche produit entre 300 et 800 grammes de gelée royale par an. Et, chez les abeilles pas de gâchis ! Les ouvrières ne produisent que la quantité de gelée royale nécessaire à leurs besoins et n’en font pas de réserve. On comprend mieux la rareté de ce précieux nectar !

Que contient-elle ?

La gelée royale provient des protéines et des nutriments du pollen ingérés par les abeilles. C’est une source extraordinaire d’éléments nutritifs et métaboliques qui varie légèrement selon les différentes espèces d’abeilles. Elle est composée :

  • D’eau (66%).
  • De minéraux (potassium, magnésium, calcium, fer…).
  • De protides (13%) avec notamment des protéines, des peptides et surtout 17 acides aminés différents dont les 8 acides aminés essentiels.
  • Des vitamines, en particulier de vitamines B5, de vitamine B6 et de vitamine B3 impliquées dans le processus de régénération cellulaire.
  • De lipides (3 à 6%) dont des acides gras (10-DHA), des stérols, des cires et des phospholipides.
  • D’hydrates de carbones (14%) : essentiellement des glucides (du fructose et du glucose).
  • Des enzymes, des acides nucléiques (ADN et ARN) et divers nutriments aux propriétés antioxydantes.

Les bienfaits de la gelée royale

Rien de tel que la gelée royale pour doper sa longévité ! Les reines vivent 5 ans soit 50 fois plus longtemps que les ouvrières ! La médecine traditionnelle chinoise l’utilise depuis des siècles pour ses vertus revitalisantes.

De nos jours, ce trésor de la ruche est consommé sous forme de complément alimentaire, frais ou lyophilisé, pour garder la forme aux changements de saison. La gelée royale est un produit rare et fragile qu’il convient de garder à l’abri de la chaleur. L’idéal ? Entre 1 et 5°. Pour une qualité optimale, préférez la gelée royale certifiée biologique sans aucun additif ni ajout d’eau.

La propolis, l’antiseptique naturel de la ruche

Comment est-elle fabriquée ?

La propolis est une substance résineuse végétale, sombre, que les abeilles prélèvent au compte-goutte, durant le printemps et l’automne sur les bourgeons de certains arbres. Les abeilles l’emportent ensuite dans la ruche, la mélangent à leurs secrétions salivaires et à la cire. Elles en tapissent l’entrée et les parois de la ruche pour l’assainir. La propolis sert aussi à colmater d’éventuelles fissures et à préparer les cellules destinées à la ponte de la reine. Pour éviter toute contamination microbienne de la ruche, les abeilles, utilisent la propolis pour embaumer les insectes qu’elles ont tués.

Que contient-elle ?

La composition de la propolis est complexe. Elle contient plus de trois cent composants dont :

  • Des résines
  • Des baumes
  • De la cire
  • Des huiles essentielles
  • Du pollen.

Elle contient également :

  • Des flavonoïdes, des substances aux vertus antioxydantes qui piègent les radicaux libres
  • De la vitamine B3
  • Des minéraux et des oligo-éléments.

Les bienfaits de la propolis

La propolis tapisse les parois de la ruche pour la protéger des agressions extérieures telles que les germes microbiens et les moisissures.

Associée à la guimauve et à la vitamine C, on utilise la propolis  pour apaiser les irritations et soulager les gorges sensibles durant la période hivernale ainsi que pour atténuer la fatigue.

Pour une bouche saine on peut l’associer en soin de bouche à de l’hydrolat de menthe.

Pour bénéficier de toutes ses qualités, il est conseillé de consommer de la propolis biologique, exempte de cire, de pollen et de métaux lourds. On la trouve sous forme de compléments alimentaires seule ou associée à du miel ou de la gelée royale.

Le pollen pour la forme

Le pollen est l’élément fécondant mâle de la fleur produit par l’étamine. Ils sont tous différents car chaque espèce de plante en produit un qui lui est propre.

article-bon-a-savoir-icon

Bon à savoir

Les allergies rencontrées de temps en temps sont causées par la respiration de pollens qui « flottent » dans l’air, et non par le fait d’en manger. Les pollens récoltés par les abeilles (pollens entomophiles transportés par les insectes) n’ont rien à voir avec les pollens transportés par le vent (pollens anémophiles) qui sont à l’origine des manifestations allergiques respiratoires. Ce pollen de fleurs peut donc être pris sans aucun inconvénient par les personnes souffrant de coryza spasmodiques ou d’asthme.

Comment est-il fabriqué ?

Lors du butinage des fleurs, l’abeille récolte les grains de pollen sous formes de minuscules pelotes, fixées à ses pattes arrière et le rapporte à la ruche. Elle le mélange avec des ferments lactiques et des levures puisés dans le nectar des plantes. Le pollen sert, comme la gelée royale, de nourriture aux jeunes larves et aux abeilles. Elles en font des réserves et le stockent à l’abri de l’air dans des cellules en cire fermées de façon hermétique par de la propolis. Chaque pelote contient plusieurs millions de grains de pollen collés entre eux ! En fixant des trappes à pollen à l’entrée des ruches, l’apiculteur parvient à récolter plusieurs kilos de pollen par ruche.

abeille-pollen
article-bon-a-savoir-icon

Le saviez-vous ?

Les pelotes de pollen transportées par les pattes postérieures des abeilles sont aussi appelées « culottes de pollen ».

Que contient-il ?

Le pollen contient :

  • Des substances minérales (potassium, manganèse, magnésium, calcium),
  • Des enzymes et des oligoéléments.
  • De vitamines (A, C et E) reconnues comme antioxydants pour lutter contre les radicaux libre
  • De glucides
  • De lipides
  • De protéines.

Les bienfaits du pollen

Le pollen est traditionnellement consommé pour sa richesse en nutriments et ses vertus stimulantes sur l’organisme. Présenté sous forme de pelotes fraîches, sèches, congelées ou de compléments alimentaires, préférez un pollen d’origine biologique, afin d’éviter la présence de pesticides et de résidus chimiques.

Le miel  pour faire le plein d’énergie

Hippocrate célèbre médecin de l’Antiquité préconisait le miel pour assurer la longévité. Il était considéré comme le nectar des dieux et paré de mille vertus. Sumériens et Babyloniens l’utilisaient lors de leurs rituels religieux. De nos jours, il est apprécié pour sa saveur sucrée et ses qualités qui ne sont plus à démontrer.

Comment est-il fabriqué ?

Le miel est fabriqué à partir du nectar (substance sucrée secrété par les glandes de certaines fleurs) ou du miellatbutiné par les abeilles butineuses. La récolte est stockée dans le jabot (sorte de poche) des abeilles puis transformée grâce aux enzymes des secrétions salivaires des insectes. Une fois revenues à la ruche, les abeilles butineuses transfèrent leur récolte sucrée aux ouvrières qui l’absorbent puis la régurgitent à nouveau à une autre ouvrière jusqu’à qu’elles estiment que le nectar  transformé convient. Elles stockent ensuite le miel, leur principale source de nourriture, dans les alvéoles de la ruche et l’assèchent grâce aux battements de leurs ailes. Elles le maintiennent ensuite dans de bonnes conditions de conservation en fermant les alvéoles avec de la cire.

Que contient-il ?

La composition du miel varie selon la ou les fleur(s) butinée(s).

Il est composé :

  • De sucres pour 75 à 80% : du fructose et du glucose pour les principaux mais on dénombre une vingtaine d’autres sucres également.
  • De l’eau (15 à 20%)
  • Des substances diverses à l’état de traces (minéraux, enzymes, vitamines du groupe B surtout, protéines et acides aminés, flavonoïdes, acides gras et grains de pollens).
article-bon-a-savoir-icon

Le saviez-vous ?

Il existe deux sortes de miels : les miels uni-floraux provenant d’une espèce prédominante de fleurs et les miels « toutes fleurs » issus de plusieurs espèces florales. 

miel

Les bienfaits du miel

Si le miel est apprécié pour sa saveur sucrée il a également de nombreuses vertus.

  • C’est une bonne source énergétique : avec 30% environ de glucose, le miel est idéal en cas de coup de pompe pour vous redonner un petit coup de fouet. Toutefois, prudence si vous avez du diabète ou si vous surveillez de près votre poids car même avec un pouvoir sucrant supérieur au sucre, il reste très calorique !
  • Une solution contre la toux : une étude datant de 2012, réalisée par des chercheurs israéliens **, démontre que le miel serait efficace pour apaiser les symptômes du rhume (toux en particulier) chez les enfants. Lesquels privilégier ? Les miels sombres plus riches en antioxydants.
  • Pour tomber dans les bras de Morphée : le miel favoriserait la libération sérotonine (facteur de somnolence), effet renforcé si vous diluez votre miel dans une tasse de lait chaud.
  • Pour la cicatrisation des plaies : le miel est utilisé dans certains services hospitaliers pour aider à la cicatrisation des plaies. Pas n’importe lequel ! Les médecins utilisent des miels d’une grande pureté bactériologique et plus spécifiquement des miels de thym au pouvoir antiseptique reconnu.

Les produits de la ruche sont des produits naturels exceptionnels. Choisissez-les d’origine biologique car c’est la garantie qu’ils ont été fabriqués en préservant l’environnement et dans le respect du bien-être des abeilles.

Sources :

* Le miellat provient d’une substance sucrée secrété par les végétaux qui est aspirée par certains insectes (pucerons, cochenilles). Ceux-ci la filtrent, gardent certains éléments nutritifs et rejettent le reste : le miellat, qu’ils déposent  sur les végétaux.
**Effect of Honey on Nocturnal Cough and Sleep Quality: A Double-blind, Randomized, Placebo-Controlled Study 

À lire sur le même sujet

Je note cet article

Les secrets des produits de la ruche

0 vote

Commentaires

Laisser un commentaire

Vos commentaires en lien avec le thème abordé seront publiés sous réserve de modérateurs.