Le spécialiste des actifs naturels et bio

En cours de chargement...

Mon compte
Nouveau Client ? Créer mon compte

L’intolérance au gluten : nouvelle lubie alimentaire ?


Douleurs abdominales, fatigue, maux d’estomac, migraine, troubles digestifs… Vous souffrez peut-être d’une intolérance alimentaire. Aujourd’hui, la mode est aux régimes no-gluten. Véritable danger nutritionnel ou enjeu marketing ? Décryptage.

Gluten : où es-tu, que fais-tu ?

Qu’est-ce que le gluten et où se cache-t-il ? Il s’agit d’une protéine, combinée avec de l’amidon, naturellement présente dans certaines céréales et utilisée dans l’industrie agroalimentaire pour ses effets épaississants.

Le gluten se retrouve dans pâtes, viennoiseries, pain, biscuits… Et même la bière ! Blé, boulgour, orge, seigle, épeautre, kamut : il est presque partout. Mais la bonne nouvelle c’est que le sarrasin, le maïs, le riz ou le quinoa n’en contiennent pas.

A savoir : les femmes sont plus touchées que les hommes : elles constituent près de 70 % des personnes atteintes par cette intolérance (1).

Pour aller plus loin : rendez-vous sur le site  de l’Association française des intolérants au gluten http://www.afdiag.fr/ vous y trouverez toutes les infos utiles et même des ateliers cuisine en vidéo !

Ces intolérances se développent différemment selon les régions du monde, pour des raisons culturelles : on observe moins d’intolérance au gluten en Asie par exemple, mais là-bas l’alimentation repose sur d’autres céréales.

Des symptômes variables et pas toujours perceptibles

« La maladie coeliaque (ou intolérance au gluten) est un trouble complexe et l’intestin grêle est un organe complexe et l’intersection des deux peut s’avérer imprévisible » explique le docteur Daniel Leffler interviewé par le Huffington Post (2). Cette intolérance se manifeste principalement sous forme de :

  • Problèmes digestifs : diarrhées ou constipation, douleurs abdominales, ballonnements, nausées… Si vous souffrez de ce type de troubles, votre gastro-entérologue saura vous aiguiller.
  • Manifestations neurologiques : maux de tête, fatigue, anxiété ou dépression peuvent également être révélateurs.
  • Anémie : l’intolérance au gluten engendre une lésion de la paroi de l’intestin grêle (atrophie villositaire) susceptible de provoquer des carences, surtout en fer.
  • Ostéoporose : la maladie cœliaque peut engendrer une fragilité des os, même chez les jeunes adultes.
  • Eruptions cutanées : la dermatite herpétiforme touche souvent les jeunes adultes et se présente sous forme de plaques urticantes rouges sur le dos et dans le creux des coudes.
  • Complications gynécologiques : retard de puberté, fausses couches à répétition, retards de règles ou naissance d’enfants de petite taille… Peuvent être symptomatiques.
  • Présence d’une autre maladie auto-immune : les personnes sujettes à une intolérance au gluten sont souvent porteuses d’autres maladies affectant leur système immunitaire (diabète type 1, tyroïdites…).
  • Chez l’enfant ? Rupture de la courbe de poids, apathie, fatigue, irritabilité… Dès les 4 mois de votre progéniture, la maladie cœliaque peut se déclarer.

Halte aux régimes injustifiés : testez d’abord votre

intolérance avant de vous lancer

Des tests médicaux vous permettent d’évaluer votre intolérance au gluten (3) :

  • d’abord une prise de sang pour vérifier le taux d’anticorps anti-transglutaminase IGA.
  • si ce taux est élevé, il faut procéder à une biopsie de la paroi intestinale (par endoscopie).

Et si vous étiez juste hypersensible ?

Zoom sur le business no-gluten

Ces intolérances semblent de plus en plus courantes. S’agit-il d’une nouvelle catégorie de « malades » ou juste d’adeptes des régimes restrictifs ? Parce qu’une chose est sûre : le marché du sans gluten grossit chaque jour ! Selon une étude récente Mintel(4), il est estimé aux États-Unis à 10,5 Milliards de $ avec une évolution à 15,6 milliards  à l’horizon 2016. Selon cette même étude, 75% des  personnes interrogées mangent des produits sans gluten sous prétexte qu’elles les considèrent plus saines et 27% dans le but de perdre de poids !

Moralité ? Souffrir de maux de ventre peut avoir de nombreuses origines : évitez les conclusions hâtives…

Sources :

(1) Tous allergiques au gluten ? Le Vif, 11/04/2014, http://www.levif.be/info/actualite/sante/tous-allergiques-au-gluten/article-4000433283116.htm j’ai croisé plein de sources mais ne trouve pas l’étude originelle…

(2) La Maladie coeliaque et l’intolérance au gluten: entretien avec des experts médicaux, 17/09/2012 http://www.huffingtonpost.fr/sz-berg/maladie-coeliaque-gluten_b_1889187.html

(3)  « Recherche d’autoanticorps : diagnostic de la maladie cœliaque et suivi de l’observance du régime sans gluten » HAS,  31 janvier 2007 http://www.has-sante.fr/portail/jcms/r_1498756/fr/recherche-dautoanticorps-diagnostic-de-la-maladie-coeliaque-et-suivi-de-lobservance-du-regime-sans-gluten?xtmc=&xtcr=2

(4)http://www.rlf.fr/actualites/etude-cniel-mintel-2012-un-fort-developpement-de-l-innovation-laitiere-au-niveau-mondial:KVUHUS51.html

À lire sur le même sujet

Je note cet article

L’intolérance au gluten : nouvelle lubie alimentaire ?
5 votes

5 votes

Commentaires (38)

Laisser un commentaire

Vos commentaires en lien avec le thème abordé seront publiés sous réserve de modérateurs.

ROUSSEL
30 mai 2014

Pour moi ce n'est pas une lubie ! depuis quelques années j'ai réduit voire supprimé lait, pain, fromage, surtout de vache. je tolère un peu de chévre et brebis, et j'ai réduit voire supprimé les inflammations aux doigts qui m'handicappaient. Dés que je dépasse un certain taux, ces inflammations réapparaissent, ce n'est donc pas une lubie..... et pour beaucoup c'est la même chose. Mais qui cela gêne t il !

Tortu
30 mai 2014

Ma petite fille allaitée jusqu'à 3 mois était depuis le sevrage toujours malade rhinite ,bronchite, vomissements, hospitalisation médecins sans réponse à ses problèmes.....Sur le conseil d'un magnétiseur le lait et ses dérivés ont été supprimé depuis ce jour plus de problème(cette enfant à été sous antibiotique pendant plus de trois ans pour rien.

Catherine
30 mai 2014

J'ai supprimé depuis 18 mois le gluten de mon alimentation, après avoir lu beaucoup sur la question. Le test est concluent : plus de douleurs articulaires, envolé le mal au dos... L'exclusion du gluten de notre alimentation est contraignante : pensez-vous réellement que l'on s'inflige ce genre de privations juste pour suivre une mode ? J'ai dû prendre un petit déjeuner "classique" il y a une semaine, car j'avais oublié mon pain sans gluten à l'hôtel. Les douleurs abdominales sont arrivées dans l'après-midi. Elles étaient bien réelles...

trentesaux
30 mai 2014

Depuis qu'un naturopathe a décelé chez moi une intolérance au gluten, mes ennuis digestifs (ballonnements, constipation, maus de ventre incessants) ont cessé. J'ai 76 ans et avant que je ne consulte ce naturopathe, personne ne m'avait parlé de cette affection. Pourtant j'ai vu nombre de médecins y compris un gastro-entérologue !! Peut-être qu'à l'époque (il y a 15 ans) cette affection était moins courante ? J'ai également, sur ses conseils, supprimé tous les produits laitiers de vache (sauf yaourts bio) et mes rhinites se sont calmées également. Il s'avère aussi que je suis du groupe sanguin A et que les gens de ce groupe devraient éviter le blé et les produits laitiers de vache, ce que j'ignorais.

Sylvie
30 mai 2014

Je suis fibromyalgique et depuis pratiquement un an, j'ai supprimé le gluten, le lait et le café ! Mes crises sont beaucoup moins fréquentes et je ne passe plus plusieurs jours bloquée au lit ! Il m'arrive de temps à autre de faire un écart, qui pas trop répété, n'a pas de conséquence ! Je pense que ce n'est pas une mode, seulement, plus de monde fait attention à ses problèmes de santé en cherchant des solutions naturelles ! Alors une alimentation sans gluten ne coûte pas trop chère ! La santé n'a pas de prix !

Jean-Luc
30 mai 2014

Cet article, par son titre, ne porte pas crédit à son auteur. Eu égard aux nombreuses émissions sur le thème des allergies, sur la réalité de vie de nombreux intolérants (au gluten ou autre), il convient de mieux "raison gardée"!

Bénédicte
30 mai 2014

J'ai un peu de mal à croire à tout cela... il n'y a pas de preuves et l'effet placebo peut très bien être la raison des résultats positifs, du moins sur les intolérants (je ne parle pas des vrais allergiques)... Je souffre de fibromyalgie et je n'ai pas envie, en plus, de me priver d'aliments que j'aime : je n'ai pas le sentiment qu'ils me portent tort. Par contre, je pense que les pesticides contenus dans lesdits aliments pourraient être cause de bien des problèmes et je privilégie autant que possible ce qui est bio....

Nadine
30 mai 2014

Intolérante au lait de vache depuis ma petite enfance,j'ai supprimé le gluten de mon alimentation depuis bientôt un an sur les conseils d'une naturopathe et d'une endocrinologue-diabétologue. Eh bien, je peux dire que mes soucis gastriques et articulaires se sont envolés !!! Et les quelques fois où, par gourmandise, je me suis laissée aller à manger un peu d'aliments contenant du blé, je l'ai payé cher en troubles digestifs. Donc, pour moi plus d'écart. Bien sûr, cela coûte cher. Cela n'est pas facile quand on est invité. Mais, je mange au restaurant une fois par semaine : si pas de no-gluten, alors steak-frites et voilà tout. Par ailleurs, pour rassurer (?) certains, on ne maigrit pas. Mais on découvre des aliments savoureux que l'on ne soupçonnait pas, c'est du bonheur.

Christel
30 mai 2014

Conseil de lecture, "L'alimentation ou la troisième médecine" du docteur Seignalet, qui explique très bien pourquoi notre alimentation nous rend malade et préconise la mise en place d'un régime dit ancestral sans gluten et sans produits laitiers avec abondance de fruits et légumes et crus ou cuits à basse température, ainsi que viande et poissons de qualité, fruits et légumes secs, huiles bio de première pression à froid, etc. Il a fait mettre en place son régime à de nombreux patients ayant des pathologies envahissantes et il a obtenu d'excellents résultats, alors personnellement j'ai été convaincue et j'ai commencé à le mettre en place depuis environ trois mois et j'ai déjà obtenu des résultats sur les douleurs articulaires que je ressentais au réveil et qui ont disparu.

michèle
30 mai 2014

Bonjour, Je viens de lire votre article et j'en suis bien contente car malade coeliaque depuis toujours et découverte seulement en juillet 2013. Je fais ce régime qui est très contraignant et difficile. Depuis je n'ai plus de douleurs au ventre, ni tout ce qui allait avec. Par contre je suis allée voir un gastro (c'est au moins le 10 ème dans ma vie!) qui lui m'a fait les tests sanguin plus la fibroscopie et là il n'y avait pas photo. Depuis je suis avec une association l'AFDIAG qui s'occupe bien de cette maladie et qui nous tient informée de toute évolution médicale. Il ne faut pas confondre intolérants et allergiques . L'allergique peut en mourir! l'intolérant non mais doit supprimer tout ce qui contient du gluten et à vie et ne pas faire d'écart, jamais!! Car ce n'est pas aussitôt que l'on ressent le malaise mais quelques jours plus tard!!! Je trouve que les personnes qui ne consomment pas du gluten pour toute autre raison se privent de biens bonnes choses et que j'aimerai pouvoir faire un écart!! manger des bonbons, des chocolats de noël, et de bien bons aliments. Doser la consommation de gluten ne peut pas faire de mal mais l'enlever peut vous provoquer toutes sortes de carences et faire plus de dégâts qu'autre chose. Je remercie Fleurance Nature d'en parler car plus on connaîtra cette maladie plus les gens comprendront notre difficulté de lire toutes les étiquettes!! Je voulais dire aussi que du gluten se cache aussi dans les produits de beauté et qu'il serait bien de l'indiquer. Que je puisse choisir en bonne connaissance de chose. Par contre l'alimentation strictement sans gluten revient chère, et malheureusement je pleins les personnes qui ont un enfant coeliaque et qui ont peut de moyens financiers!! Je vous remercie encore d'en avoir parler.

POUTOT
30 mai 2014

Nos farines actuelles contiennent 7x plus de gluten que nos variétés anciennes, simplement en particulier parce que plus il y a de gluten, plus le pain pousse vite.... Et puis adieu les barres céréalières car gluten = glu ! Par contre, ns ne sommes pas équipés pour digérer cette protéine qui est très grosse. Il est très concluant de au moins réduire autant que possible sa consommation de gluten, donc il faut éviter les préparations industrielles, par exemple. Bien sûr, on en profite pour se faire du fric car les préparations sans gluten sont hors de prix. Penser au petit épeautre qui en est presque exempt, donc plus "digérable" !!!

MARIE
30 mai 2014

Bonjour, je connaissais le régime SEIGNALET depuis 20 ans mais bien sûr, il n'était pas pour moi ? TROP CONTRAIGNANT...... ET DEPUIS septembre 2013, j'ai renoncé au gluten, ne boit qu'un litre de lait cru semaine fermenté par des grains de kefir,et je n'ai eu ni grippe, ni rhume, ai retrouvé un bon transit intestinal et perdu du poids; mes douleurs se sont estompées. QUELS étaient mes symptômes ? FRINGALES INCESSANTES, colon irritable depuis l'enfance, et fatigue chronique.et mycoses à répétition. PAS DE PATHOLOGIE signifiante mais...... j'ai retrouvé la forme, et le goût des fruits et des légumes.. NON, ce n'est vraiment pas une lubie, lire le livre, "ce blé qui nous empoisonne" de JULIEN VenessoN, (je crois ...)

melanie
30 mai 2014

des années de grandes souffrances sans aucunes solutions!Malade imaginaire,ou grande stressée me disait on !Javais très mal au bas ventre (intestins)enflammé tout le temps ,le foie en crise,et une grande fatigue (anémie).Les gastros ne savaient pas et moi je devenais triste épuisée! ET pas d allergie ,ni al lait ni gluten.Mais enfaite j 'ai arretté dans consommer.ET Jai pris des probios,plus de douleur ,un transit normal,une vie sauvé!!!!! Ce n est pas dans ma tete ,mais bien dans mon assiéte ! dés que je craque sur une glace ou du pain je suis plié en deux aprés et super constipé, il n y a qu' avec ce régime que je me sens bien!!!!!!!!J AI 36 ANS ?JE n en mange plus (un peu pour les craquages)depuis 6 ans

Muriel
30 mai 2014

Bénédicte qui est fibromyalgique serait bien inspirée de bien diminuer sa consommation de gluten et carrément supprimer le lait de vache (lait, fromages, yaourts). Ce ne sont pas des lubies. Ou alors elle ne souffre pas beaucoup. Ma sœur souffre également de cette "maladie" et dès lors qu'elle a supprimé les produits laitiers et en grande partie le gluten, elle revit, travaille et mène une vie normale, fait un peu de sport. Et moi, sujette aux problèmes ORL (rhinites, sinusites à répétition malgré une intervention sur un sinus), je revis aussi; les sinusites ont quasiment disparu (alors que j'en faisais jusqu'à 7 par hiver!!!)et 9 fois sur 10 je peux les traiter avec l'homéopathie sans avoir systématiquement recours aux antibios.

Marie Claude
30 mai 2014

Quand je lis " lubie" cela me fait sursauter. Car non ce n'est pas une lubie, et je m'en passerai bien. Car c'est hyper contraignant, non compatible e avec la sociabilité, alors parler de "lubie" fiou!!!! J'ai souffert pendant 10 ans, j'ai fait tous les examens radios prise de sang etc et ils n'ont rien trouvé.....je dépérissais, eh bien, on va vous mettre sous anti dépresseurs, rien que cela .....je ne pouvais plus ni bouger ni m'habiller ni marcher...... et cela souvent.......j'ai arrêté le gluten et le lait....car l'un ne va pas sans l'autre ......et ma vie a repris.....et je suis comme les autres si je craque....eh bien je suis grabataire deux jours....Quant aux tests pardonnez moi, mais ils ne sont pas fiables.....il faut imaginer ce que représente la vente du blé ( y'en a partout) donc les pertes à gagner.....Je dirais que si l'on ne se sent pas bien ( de n'importe où dans le corps) tentez de supprimer le gluten et le lait trois semaines...

Chantal
30 mai 2014

Bonjour, Voilà une excellente question soulevée par Fleurance Nature. J'ai lu tous les commentaires, ils m'ont tous laissé très sceptique, car j'ai lu le même genre de commentaires sur tous les blogs, forums, traitant de ce sujet. Mais surtout sur les sites vendeurs de produits sans gluten.... produits faits, eux aussi, par l'industrie agroalimentaire qui se frotte les mains. J'ai même eu l'impression de lire les vendeurs eux-mêmes ! Auriez-vous oublié les bonnes tartines de votre enfance ? Etiez-vous malades après les avoir mangées ? Je ne pense pas ! Or, nous en mangeons deux fois moins qu’en 1960, quatre fois moins qu’il y a un siècle. Le seul commentaire que j'ai trouvé crédible, c'est celui qui de Bénédicte. Bénédicte a bien raison de se faire plaisir en mangeant ce qu'elle aime, sans stress surtout. Vivre avec des douleurs est déjà pénible, manger en plus des aliments insipides est insupportable. L'UFC QUE CHOISIR, qui défend les consommateurs, a également enquêté : http://www.quechoisir.org/alimentation/nutrition/enquete-regime-sans-gluten-effet-de-mode-ou-necessite/(newsletter)/d2D5vdf78U?utm_medium=email&utm_source=nlh&utm_campaign=nlh140529 J'ai également eu une période où j'ai eu de forts maux de ventre qui m'obligeaient à m'allonger après tous les repas de midi. Je n'ai fait appel qu'à mon bon sens : un peu de marche pour me déstresser, manger de tout tranquillement. Tous mes problèmes ont disparu au fil des jours. La maladie coeliaque se détecte par analyse sanguine. Les autres tests ne valent rien. Maintenant, je vais vous raconter une petite histoire : j'avais dans mes contacts une pharmacienne (c'est ce qu'elle racontait). Elle a quitté la pharmacie et a monté sa petite affaire sur le net (un forum d'abord, un blog après). Bien sûr, elle faisait la promotion de certains produits ainsi que du "sans gluten." Un jour, elle m'a téléphoné pour me dire que j'avais des trous dans l'intestin, que tout le monde avait ces trous, à cause du gluten, et que je devais absolument prendre les petites pilules machintruc tous les ans, à vie ! Petites pilules coûtant fort chères par ailleurs. Je lui ai dit ce que je pensais "qu'elle ne savait même pas si j'avais des maux de ventre ou autres, ni si je mangeais des produits avec/sans gluten." Je l'ai mise en indésirable ! Figurez-vous qu'elle vient de recommencer avec un autre produit miracle, made "In USA !" Lorsque l'on met un pied chez un charlatan, il vous attrape les 2 pieds et ne lâche pas !!

Oliviera
30 mai 2014

Je mange sans gluten, sans produits laitiers, ni maïs depuis plus de 5 ans. Ma santé s'est considérablement améliorée. Depuis ma tendre enfance que des problèmes, douleurs et douleurs....avec le temps un sérieux problème cardiaque. Une nouvelle vie, un moral d'enfer....et gare à moi si par hasard, j'ingère du gluten ou un produit laitier. Ce n'est pas une lubie, il y a des milliers de personnes qui vivent différemment, et par ailleurs les asiatiques n'ont pas nos problèmes de santé. Nombreuses études scientifiques montrent les effets négatifs.

POUTOT
31 mai 2014

Nos farines actuelles contiennent 7x plus de gluten qu'avant, seulement parce que le pain pousse ainsi plus vite. Saut que nous ne sommes pas équipés pour digérer cette très grosse protéine ! On se fait du coup du fric avec les préparations sans gluten. Pensez au petit épeautre (engrain) qui en est pratiquement exempt et par ailleurs très bon au goût !

Sandrine
31 mai 2014

Toutes ces lectures sont fort intéressantes et sont révélatrices des discussions que l'on retrouve en société: beaucoup de témoignages authentiques, quelques erreurs et des personnes qui ne sont pas intolérantes au gluten mais aux gens, semble-t-il. Personnellement, je ne suis pas intolérante au gluten, ni même allergique, je suis "juste" hypersensible, comme il est dit dans l'article.Le terme" juste" est quelque peu gênant, il banalise la chose, la rend presque supportable, sauf que les hypersensibles peuvent "juste" avoir les mêmes symptômes que les coeliaques (a peu de choses près) sans toutefois laisser la porte ouverte aux maladies auto-immunes: de très bonnes lectures existent et en matière de gluten mieux vaut se documenter correctement plutôt que de faire confiance à son médecin (il fait savoir que les tests pour diagnostiquer l'intolérance au gluten ne sont pas fiables à 100%, loin de là, ce serait trop beau): voici donc quelques titres: -Comment le blé moderne nous intoxique de Julien VENESSON -Rhumatismes, et si votre alimentation était coupable? Dr JP POINSIGNON -La 3ème médecine du fameux Dr Jean SEIGNALET Côté alimentation, cela ne revient pas forcément plus cher, il ne faut pas tomber dans le piège des aliments industriels qui ont souvent un index glycémique très élevé, contiennent de l'huile de palme et des additifs....ils font la vie belle aux marques qui se sont engouffrées dans le secteur du sans gluten. Si on est coeliaque, il faut acheter des produits certifiés sans gluten (remboursement de la sécu à hauteur de 45 euros), pour les hypersensibles, juste des produits naturellement sans gluten, pas forcémment certifiés, mais pour tout le monde il faut acheter des produits de base et faire son pain, ses gâteaux et ses pâtes soit même, on découvre des nouveaux ingrédients, de nouvelles saveurs.....Et ne pas oublier que la base de l'alimentation devrait d'abord être les fruits et légumes et pas les céréales. La santé n'a pas de prix, encore faut-il avoir envie d'être en bonne santé, cela ne tombe pas tout cuit dans le bec.

POUTOT
31 mai 2014

Vs avez raisnn, éviter l'industriel est la première chose à faire, même si on est "juste sensible"... comme je le suis aussi. Cela revient cher si on tombe dans le piège d'acheter les choses sans gluten des supermarchés. Mais si on cuisine soi-même et qu'on prend de bons produits, cela change tout. Pr ns, pas de plats préparés, ou de soda, ce qui autorise à acheter de la qualité, et beaucoup de ravitaillement chez des petits producteurs qui travaillent "proprement", cuisiner le maximum (pain, poêlées de légumes, etc....) et croyez bien que nous avons vu un énorme différence dans notre vie de tous les jours, et sur notre santé (et également sur le porte-monnaie).

Chantal
31 mai 2014

@ POUTOT : "Nos farines actuelles contiennent 7x plus de gluten" C'est faux, les consommateurs dont l’alimentation est très riche en produits de type industriel pourraient en ingérer davantage que leurs ancêtres, mais ce n'est pas certain étant donné que la consommation de pain a fortement diminué. Je me souviens : petit-déjeuner : tartine - repas de midi avec pain - 4 heures : tartines - souper : pain un peu sec dans la soupe. maintenant, si le pain n'est plus frais, il part à la poubelle. Même le pain perdu a disparu des repas, il fait un timide retour actuellement. "« Les baguettes tradition n’ont pas besoin de beaucoup de gluten" http://www.quechoisir.org/alimentation/nutrition/enquete-regime-sans-gluten-effet-de-mode-ou-necessite/%28newsletter%29/d2D5vdf78U?utm_medium=email&utm_source=nlh&utm_campaign=nlh140529

Chantal
31 mai 2014

@ Sandrine : Il me semble que tout le monde a envie d'être en bonne santé, à moins d'avoir le moral à zéro, de voir la vie en noir. "Tout comme il n’est pas recommandé aux adultes sains de céder à la mode du «gluten free». «C’est en effet inutile, voire contreproductif, explique le Dr Deluze. Le système immunitaire, conçu pour détecter les substances nocives et les microbes, connaît l’organisme pièce par pièce et reconnaît les substances non nocives. Or, pour cela, il doit être entretenu, en quelque sorte éduqué à reconnaître aussi les substances non nuisibles.» http://www.planetesante.ch/Mag-sante/Mon-alimentation/Le-gluten-n-est-pas-a-bannir-a-tout-prix D'où vient ce régime ou cette mode (appelons les choses par leur nom) ? Des USA ! Les nutritionnistes complices de l’agro-industrie http://www.courrierinternational.com/article/2014/05/18/les-nutritionnistes-complices-de-l-agro-industrie Effectivement, nos grands-mères n'avaient pas de problèmes avec le gluten, elles n'avaient surtout pas le temps de se plaindre, car elles étaient enfermées à la maison à s'occuper de la cuisine, des enfants et du ménage. Vous remettez donc en cause les réponses de Brigitte Jolivet, présidente de l’Association française des intolérants au gluten (voir lien de Que Choisir). "mieux vaut se documenter correctement plutôt que de faire confiance à son médecin" : vous faites des biopsie de l'intestin ? Seuls les médecins y sont autorisés ! Il faut donc que les médecins aient plus de temps à consacrer à leurs patients, et qu'ils soient mieux formés. Savez-vous pourquoi les français vivent plus vieux et en bonne santé que les américains ? A cause de leur système de santé ! http://www.college-de-france.fr/site/gilles-boeuf/symposium-2014-05-23-10h00.htm (Je vous recommande d'enregistrer la vidéo, elle sera plus facile à visionner).

POUTOT
31 mai 2014

Vs feriez bien de vs renseigner avant de dire que qq chose est faux !!!!!! Je vous donnerai dès notre retour les références de diverses choses à lire qui vous apporteront bien des renseignements... Le gluten n'est pas que dans le pain, mais dans tous les biscuits, les barres de céréales, tout ce qui est à base de farine, etc....

Chantal
31 mai 2014

Des études ont montré des liens entre les OGM et la maladie coeliaque : http://www.outsideonline.com/fitness/bodywork/performance-plate/Your-Food-Is-Poisoning-You.html Combien d'études, sur combien de personnes, durées des études ? Cela n'est pas mentionné. Qui étudiait les animaux nourris aux OGM (souris) ? Ce n'est pas précisé, alors qu'il a été découvert dernièrement que les hommes stressaient les souris contrairement aux femmes, découverte qui pourrait faire remettre en cause d'autres découvertes. De toute façon, le pain français n'est pas fait à partir de blé OGM. Sauf, qu'à force d'entendre des plaintes, les industriels sont en train de modifier génétiquement le blé ! : http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/73034.htm

Sophinette
01 juin 2014

Je ne comprends pas... pourtant je suis assez portée vers le bio et les produits plus sains, mais ce que je lis et entends sur le gluten m'étonne : c'est une céréale qui est tout de même utilisée depuis des centaines, voire des milliers d'années dans beaucoup de pays et cultures différents ! Comment n'aurait-on pas observé ou déduit bien plus tôt que cela était mauvais pour la santé ???

Sandrine
01 juin 2014

En réponse à Sophinette: la question est pertinente et je me la suis aussi posée le jour où une collègue m'a fait part de sa façon de s'alimenter (sans gluten et sans laitages)et m'a dit que mes problèmes de sinusite chronique et mes soucis cutanés pourraient bien disparaître avec l'adoption d'une alimentation similaire. .Etant curieuse de nature, j'ai donc testé au début sur un mois comme elle me l'avait dit; y trouvant du plaisir et étant étonnée que mes ballonnements et mes problèmes de transit eux aussi disparaissaient, j'ai continué sur une année entière. Pour des raisons personnelles (mon mari était complètement désemparé à l'idée de devoir préparer un repas), j'ai décidé de reprendre une alimentation dite normale, les divers troubles qui me gâchaient la vie( rien de grave tout de même) sont réapparus rapidement. Je pense qu'il n'y a pas plus clair comme test d'autant plus que j'ai aussi par la suite fait l'essai d'une alimentation sans laitages mais avec du gluten, le mieux être a été au rendez-vous mais pas encore au top;Ce n'est qu'après avoir totalement supprimé aussi le gluten que le calme est revenu. Je précise que je me suis énormément documentée sur le sujet( je parle de livres et non de pseudo-articles dans des magazines féminins souvent débiles) et que chacun devrait en faire autant afin de pouvoir en parler en connaissance de cause; donc pour répondre à la question du "pourquoi" de Sophinette, le premier livre que je cite est un bon début, rien que par curiosité, il vaut le coup d'être lu.

POUTOT
01 juin 2014

Eh oui, le gluten (qui n'est pas une céréales mais une grosse protéine) a toujours existé, mais à des toux bien moindres dans nos céréales anciennes, et on n'en mettait pas partout. C'est la trop grande utilisation qui pose problème. Pourquoi ne fait-on rien pour l'huile de palme qui est aussi très mauvaise pour la santé ? Les farines non chauffées qu'on a données au bétail et qui a provoqué la "vache folle"... L'amiante dont on connaissait les méfaits depuis env. 1900 ? Juste le fric bien sûr........

Eric
02 juin 2014

Merci Marie Claude. Le gluten associé au lactose détruit sur le long terme si vous etes intolerant. Aucun test de depistage positif....pas de réaction allergique....aucun symptôme médical reconnu!!

madeleine begue
03 juin 2014

bonjour ; je suis beaucoup d'accord avec pouto ,j'ai 90 ans et je vis dans une résidence ou nous mangeons ce que l'on nous donne et cela ne nous réussi pas toujours. A PLUS

azalee
09 septembre 2014

si ce n'est pas reconnu comme une maladie , c'est que cela n'en est pas une. quand on est allergique aux fraises et au melon etc... c'est pas une maladie depuis l'adolescence je voyais que j'avais un gros ventre après manger, et pour moi je voyais bien que c'était pas normal puisque ma mère ou les autres membres de la famille n'avaient pas le sentiment d'être enceinte... ma mère m'a dit, mais tu viens de manger, ce que je lui répondait n'avait aucune importance puisqu'elle disait qu'on venait de manger, et cela semblait normal. bref, même à l'adolescence donc je m'en suis aperçu... mais bon... après que je mangeais mes propres repas, j'avais éliminer le pain et les laitages et j'avais un ventre plat comme une planche à repasser. les produits sans gluten, c'est du n'importe quoi.... on peut éliminer les protéines, sans manger d'autre "glu" car c'est dégoutant de faire son pain avec de la fécule de mais... je crois que les français devraient voir ce qui se fait outre manche, les pains cornbread, sont délicieux, fait maison, avec de la farine de mais, jaune ou blanche d'ailleurs, c'est simple à faire, mais il faut le faire sans lait... le pain au mais est mélangé avec du blé dans les grandes surfaces, malheureusement les retraités (dans les maisons de retraite ne peuvent pas choisir ce qu'ils peuvent manger, çà c'est un problème) un des plus grand cuisiniers français un jour à dit : - si on ne mange pas de beurre et de lait faut pas venir en france... mais il oublie qu'il y a des régions de france , où il y a de l'huile d'olive, et qu'on peut bien remplacer les proteines laitières par des protéines végétales; alors il n'y a pas que les medecins qui ne voient pas les problèmes, les cuisiniers aussi.... c'est vrai qu'en vivant dans des coins bien verts et reculés des grandes villes on ne trouvent pas tout ce que les villes proposent : farine de riz ; de mais, mais il y a le sarrasin que tout le monde oubli, qui est fait en france, qui est bio et qui est excellent pour la santé.... mais en plus de la difficulté de trouver les bons ingrédients, il y a aussi le côté psychologique, qui nous relie à l'alimentation... ceci dit fleurance le sait bien que c'est pas une "lubie", c'était juste pour nous faire réagir.... une bonne recette pour finir : gateau sans lait, sans beurre, sans gluten faire fondre 150gr de chocolat noir dans un peu d'eau... y ajouter un jaune d'oeuf, dans un autre bol, mettez le blanc pour le monter en neige....(çà peut se faire à la main pour un blanc) y ajouter le blanc en neige pour incorporer les farines, 90gr de poudre d'amande mixée,( ou beurre d'amande ou autre) 25gr de farine de sarrasin, et 25gr de farine de riz (ou avoine ou autre) mixer 50gr(minimum, 90gr maximum de sucre cassonade) à ajouter. préchauffer le four à 160°, et faire cuire 15 minutes,à 20 minutes. vous mettez dans les moules que vous voulez,6 ramequins individuels ou pas... si vous voulez un peu plus liquide ajouter du jus d'orange.

joelle
02 octobre 2014

bonjour on viens de découvrir a ma petite fille de 4 ans une intolérance au gluten ,après hospitalisation batterie d examens cela a commence cette été ,fatigue plus envie de manger et surtout tristesse tristesse plus de joie, de se bout d amour.elle ne pèse plus que 12 kg la maintenant se qui est plus dur c'et de lui apprendre a manger autrement et elle refuse.le pédiatre dit que ça va venir!!oui mais est ce long a se qu on reprenne gout a tout y compris jouer ,rire une mamie qui attends vos réponses merci

Fleurance Nature
06 octobre 2014

Bonjour Joelle, c'est une situation difficile en effet car le régime sans gluten crée beaucoup de différences de gouts dues aux nombreuses modifications, suppression de certaines denrées pour lesquelles on était habitué. C’est d’autant plus dur pour un enfant que son gout n’est pas encore très développé. Vous pouvez peut être essayer des aromatisations variées pour redonner du goût à ce qui a été perdu ? Il faudra probablement de la patience mais nous vous souhaitons que "ça arrive vite" et surtout que votre petite fille retrouve très rapidement sa joie de vivre !

Florence
10 février 2015

C'est incroyable et presque révoltant pour ceux qui souffrent de cette intolérance de voir encore des articles de ce type, une "lubie", une "mode" même parfois, alors qu'il s'agit d'un vrai problème. J'ai 24 ans et depuis ma naissance je suis malade, on a d'abord du supprimé le lait de mon alimentation, puis on l'a réintroduit justement parce qu'on ne prend pas ces intolérances au sérieux et qu'il est apparement inconcevable pour les médecins qu'un enfant ne puisse pas se nourrir de lait dans un pays ou on nous ment ouvertement sur la soit disant importance de cet aliment qui est en fait dangereux lorsque consommé en grande quantité (cf : enquête menée par la WHO). Je suis allée toute ma vie chez des médecins et des gastro entérologue qui ont toujours dit que j'exagérait mes douleurs, que j'étais trop stressés, voir dépressive, raison pour laquelle j'ai passé pratiquement 10 ans sous différents traitements. Même après plusieurs gastroscopie qui montrait mon estomac très irrité, etc, on ne m'a donné que plus de cachets et aucune vrai solution. J'ai eu la chance de tomber un jour sur un énième autre médecin qui a fini par me faire passer les tests qui ont montré mes différentes intolérances. Aujourd'hui, un an après le début du régime, je me sent mieux, et je sent dans les minutes qui viennent après la consommation d'un aliment contenant du gluten, la fatigue, et dans la journée, un grand changement non seulement au niveau des douleurs (dos, ventre,..) mais aussi au niveau de l'humeur. C'est incroyable que les gens soient aussi buttés pour ne pas voir que non il ne s'agit pas d'une mode, ou d'une lubie, mais bien d'un problème dont beaucoup souffrent sans même le savoir.

Nadine
16 juillet 2015

Soyffrant de douleurs au dos toutes les nuits depuis 6 ans et dobc d'un sommeil medioctes. Ayant été mises plusieurs fois sous anti depresseurs, ayant été hospitalisée une semaine cette année pour une serieuse inflammation du colon, petsonne je dis bien PERSONNE n'a ete capable de me soigner ou ni u même de me dire d'où ça venait. Seule une homéopathe m'a conseillée de faire l'expérience de l'arrêt du gluten et des produits laitiers. J'ai tenté sans grand espoir. Depuis 1 mois. Et bien j'ai retrouvé un transit confortable. Je n'ai plus mal au ventre. Sauf ce weekend où j'ai fait quelques écarts et où 24h après j'avais l'air d'être enceinte de 6 mois avec une bonbonne de gaz à la place des intestins et mes gentilles douleurs de retour. Donc affaire à suivre. Mais si ma santé s'améliore je veux bien suivre la "mode". A bon entendeur...... Et tant pis pour la baguette croustillante et le pain au chocolat du matin. Que les non convaincus continuent à consommer ces produits, il faut les écouler ...

Fred
07 août 2015

Depuis que je suis enfant je souffre du syndrome du colon irritable, d'alternance de diarrhées et de constipation, de flatulences. Bref, d'un mal être après chaque repas ou presque. Avec les années d'autres problèmes se sont greffés, comme une fatigue importante, de longues phases dépressives, une hypothyroïdie, des douleurs dorsales et une arthrose importante au niveau des pieds et des mains ce qui me handicapait beaucoup. C'est ce qui m'a amenée à consulter un rhumato. Il m'a fortement conseillé de supprimer le gluten de mon alimentation, conseil que je n'ai pas suivi évidemment. Mais malgré le traitement, les douleurs étaient toujours là. C'est donc 7 ou 8 mois après ses conseils que je me suis décidée à les suivre. Et aujourd'hui, je ne le regrette pas car mes intestins vont beaucoup mieux et surtout mes douleurs articulaires se sont presque envolées et cette fatigue que je trainais en permanence s'est fortement atténuée ! J'ai parlé de tout cela avec mon généraliste et il m'a encouragé à poursuivre. Je lui ai parlé des tests concernant la maladie caeliaque et il m'a répondu que le seul test valable était la biopsie. La recherche d'anti corps étant peu fiable et non remboursée ! D'autre part, à la maison, je ne trouve pas le régime si difficile à suivre. En effet, j'ai une formation en cuisine et donc, je cuisine tout moi-même ou presque. Avec toutes les farines sans gluten existant sur le marché, je peux pâtisser presque normalement et niveau salé, je consomme du coup moins de pâtes et plus de légumes. Pour les pâtes, j'en ai trouvé de très bonnes chez barilla ou sinon je les fais maison ! L'inconvénient, c'est lorsque je suis obligée de manger à l'extérieur car rien n'est vraiment adapté à ce niveau...

Ava
08 septembre 2015

Pour certains qui achètent du sans gluten tout en mangeant des pâtes, là d'accord, on est clairement dans l'effet de mode. Mais c'est tellement difficile de suivre une diète sans gluten que je doute fortement que les gens qui partent sans problèmes de santé ET ne voient aucune amélioration avec le sans gluten puissent suivre ce régime strictement. Suivi non strictement, ça ne sert à rien aux coeliaques ni aux "juste" hypersensibles. Personnellement, j'ai vécu TOUTE ma vie dans une espèce de fatigue constante et un ventre complètement disproportionné - et je passe sur les autres problèmes. Sur 20 ans de vie ça a finit par me clouer littéralement au lit pendant pratiquement 2 ans. Un jour, en désespoir de cause, n'arrivant même plus à me lever pour faire des choses banales de la vie de tous les jours depuis des mois, j'ai "cédé" à cette mode, et pourtant c'est absolument pas mon genre. Et bien, je lui dis merci, à cette "lubie". Chaque jour j'ai gagné une force que j'avais jamais eue, j'ai découvert une personne RADICALEMENT différente de celle que j'étais, j'avais tous les jours plus d'énergie, tellement que je savais plus qu'en faire! Et à chaque fois que le gluten pointe le bout de son nez je me retrouve comme terrassée. La plupart du temps, avant ingestion, je suis absolument pas au courant que tel ou tel aliment contient du gluten et je m'en rends compte après (et ça ne rate jamais, malheureusement). Je n'ai passé aucun test (merci aux médecins qui ont préféré me prescrire des médicaments plutôt qu'une simple prise de sang malgré mes demandes), pour cela il me faudrait manger du gluten pendant des semaines, et j'en suis maintenant incapable parce que la moindre trace me rend malade. Il suffit de prendre une photo de ma tête (ou mon ventre) quand je suis sans gluten et une photo quand je suis intoxiquée, le changement est VISIBLE. Donc je suis coincée sans diagnostic, mais qu'est-ce que ça change? De femme avec ses "lubies" je passerais peut-être à malade avérée? Quel intérêt et qu'est-ce que ça peut faire aux autres?! J'aimerais de tout mon coeur manger normalement, arrêter de lire les étiquettes, pouvoir manger à l'extérieur sans risquer une crise, ne pas avoir à passer pour la nana chiante et "à la mode". Mais je peux pas. D'autre part, je n'ai aucune croyance dans le fait que le gluten soit nocif pour tout le monde, qu'avant les céréales étaient "meilleures" ou dans les gens qui disent qu'avant "personne n'était malade". C'est facile d'idéaliser les périodes passées, c'est une grande mode ça aussi ;) Non, tout le monde n'a pas de problème avec le gluten, et tant mieux pour ceux qui peuvent en manger à chaque repas, à moi ces goûts me manquent. Mais pourquoi aller discréditer les autres? Pourquoi véhiculer l'idée que les gens vont s'embêter à suivre un régime aussi difficile pour rien, par simple lubie, alors que eux savent mieux que quiconque pourquoi ils le font? Le malade sait bien avant les autres où il a mal, c'est absurde de continuer à dire "non vous n'allez pas mieux c'est une lubie".

Fileri
01 mars 2016

Oui, sans doute notre alimentation contient trop de gluten. C'est probablement le trop qui rend malade. Pour ce qui est des produits laitiers, la stérilisation a profondément modifier la qualité du lait, il faudrait revenir au pasteurisé, ce serait plus près du lait cru d'origine. Je n'ai pas vraiment d'intolérance au gluten ou aux produits laitiers. Je me sens pourtant un peu ballonnée après le repas et j'ai diminué mes rations de pain blanc qui étaient conséquentes. je suis passé à la biscotte, toujours en petites quantité. Je mange peu de laitages, par contre je les utilise en cuisine. La diminution du pain blanc a bien un effet sur le ballonnement. Cet hiver je ne suis pas tombée malade une seule fois (ni rhume, ni gastro, ni grippe). Mais la diminution du pain s'est faite que depuis janvier. Sinon, j'ai de l'arthrose aux doigts,mon âge y est pour quelque chose je pense.En 2007 j'ai été diagnostiqué avec de l'ostéoporose, j'ai refusé le traitement E.... proposé. Ca n'a pour l'instant pas évolué sauf si cela aurait pu jouer sur la venue de l'arthrose. Je ne le saurais jamais.Pour tenter de diminuer cet arthrose, je prends à tour de rôle, de l'onagre, du calcium, je fais des cures de gelée royale. Cela améliore un peu, au moins au niveau des douleurs. Et là je suis bien tentée d'essayer le sans gluten et le sans laitages, juste pour voir si cela fait vraiment quelque chose, mais c'est bien compliqué. Je vais y réfléchir sérieusement.

MME VINCENT
05 mars 2016

pOUVEZ VOUS ME DIRE SI DANS LE COMPLEXE DE MINERAUX IL Y A DU GLUTEN, MER9I DE VOTRE R2PONSE

Fleurance Nature
07 mars 2016

Bonjour Mme Vincent, Je vous confirme qu'il n'y a pas de gluten dans notre produit Vitaminéraux essentiels. A bientôt, Cécile

Voir tous les commentaires