Le spécialiste des actifs naturels et bio

En cours de chargement...

Mon compte
Nouveau Client ? Créer mon compte

Les solutions naturelles pour soulager les règles douloureuses


Trois femmes sur quatre souffrent de douleurs plus ou moins intenses au moment des règles. Ce phénomène peut parfois être difficile à gérer au quotidien mais ce n’est pas une fatalité ! Il existe des solutions naturelles, comme l’huile d’onagre pour atténuer les menstruations douloureuses. On fait le point.

Les douleurs de règles en question

Quand débutent les douleurs de règles ?

C’est assez variable. Chez certaines femmes, les douleurs apparaissent un jour ou deux avant l’écoulement sanguin. Chez d’autres, elles démarrent pile avec les règles. D’une façon générale, la douleur atteint un pic 24 heures après le début des règles et diminue d’intensité au bout de deux ou trois jours.

Comment s’expriment-elles ?

L’intensité de la douleur varie d’une femme à l’autre allant d’une simple gêne dans le bas-ventre à une douleur intense. Elle peut être sourde ou prendre la forme de spasmes ou crampes au niveau du pelvis.

Parfois la douleur irradie dans les jambes ou le bas du dos et s’accompagne de nausées, troubles digestifs (constipation ou diarrhée) ou maux de tête.

Pourquoi avons-nous mal au ventre pendant les règles ?

La douleur des règles (appelée dysménorrhée en langage médical) traduit dans la majorité des cas, un défaut d’oxygénation du tissu utérin. Cette affection résulte d’une hyper contractilité utérine.

Pour rappel, l’utérus évacue chaque mois la muqueuse inutile en l’absence de fécondation grâce à des mini-contractions. Cette activité utérine provoque le resserrement des artérioles, les minuscules vaisseaux qui amènent l’oxygène aux cellules utérines. Les responsables de ce tracas ? Les prostaglandines, des substances produites par l’endomètre (paroi interne de l’utérus) au cours des différentes phases du cycle menstruel.

article-bon-a-savoir-icon

Bon à savoir

Pourquoi certaines femmes ont des règles très douloureuses ?

La muqueuse tapissant l’endomètre sécrète deux sortes de prostaglandines :

– Les PgF2α qui boostent la contractilité utérine et a une action constrictrice sur les vaisseaux sanguins.

– Les PgE2 qui ont l’effet inverse.

Si l’utérus produit trop d’une substance ou s’il existe un déséquilibre entre les deux, cela peut occasionner des manifestations douloureuses, variables suivant les femmes.

Zoom sur l’huile d’onagre, la plante alliée

des femmes pendant leurs règles

Pour vivre plus sereinement la période menstruelle, faites le plein d’acides gras polyinsaturés. Ils sont reconnus pour apporter un confort optimal durant cette phase du cycle. Vous en trouverez une grande quantité dans l’huile d’onagre, une huile extraite des graines d’une petite plante herbacée du joli nom de « belle de nuit » ou « Primevère du soir ».

L’huile d’onagre est riche en oméga-6 surtout en acide gamma-linolénique, précurseur de prostaglandines aux propriétés anti-inflammatoires. Vous pouvez la consommer sous forme de complément alimentaire après la période de menstruations et jusqu’au début de la période suivante. Préférez l’huile d’onagre bio pour s’assurer que toutes les propriétés de l’actif sont préservées.

bienfaits-gingembre
article-bon-a-savoir-icon

Soulager les règles douloureuses à l’aide des plantes

Pensez à la racine de gingembre aux vertus reconnues pour soulager les douleurs de règles.

Tout comme la valériane, une plante aux propriétés calmantes qui va aider à supporter certaines douleurs en diminuant leur intensité

Quelques astuces naturelles

pour apaiser les règles douloureuses

Appliquez une bouillotte sur le ventre

Remède de grand-mère bien connu, la chaleur sur le ventre douloureux le détend et l’apaise.

Adaptez vos boissons

Limitez le café, l’alcool, les boissons riches en caféine… qui peuvent accroitre le stress et accentuer le ressenti douloureux. Pensez surtout à bien vous hydrater en buvant suffisamment d’eau.

Réduisez votre consommation de sel car il a tendance à favoriser la rétention d’eau et à accentuer les gonflements fréquents à cette période.

Bougez

L’activité physique améliore la vascularisation utérine et dope la synthèse d’endorphine, l’hormone du bien-être.

Détendez-vous, par des exercices relaxants, de la gymnastique douce, des massages, du yoga peuvent vous aider lors de règles douloureuses.

Massez votre ventre

Soulagez les douleurs de règles en faisant des petits mouvements circulaires avec les doigts sur le bas ventre. Vous pouvez aussi masser cette zone sensible en diluant dans une huile végétale quelques gouttes d’huile essentielles de basilic, de sauge sclarée ou d’estragon, aux vertus apaisantes. Attention toutefois, les huiles essentielles ne peuvent être utilisées chez les femmes enceintes.

Faites le plein de « bons gras »

Les poissons gras (sardines, saumon, hareng) ainsi que les produits laitiers, l’huile de colza ou de noisette contiennent des omega-3, reconnus pour leur action calmante.

Adoptez une alimentation riche en magnésium

Pour lutter contre les grosses fatigues pendant les règles, les troubles du sommeil ou les crampes faites le plein de magnésium : croquez quelques amandes et mettez légumineuses et céréales complètes au menu !

Alimentez vous correctement

Les sucres entraînent une surproduction d’insuline qui produit les prostaglandines à l’origine des douleurs. Il est recommandé de diminuer la consommation de sucre.

De même il faut diminuer la consommation de graisses végétales et de viandes rouges qui sont aussi à l’origine de ces prostaglandines.

Par contre, les poissons gras, sources importantes d’oméga-3 sont bénéfiques ; le magnésium qui favorise la relaxation musculaire et notamment du muscle utérin, pourrait aider à diminuer les symptômes de la dysménorrhée et les micronutriments que sont la vitamine C et B6 seraient indispensables au métabolisme des prostaglandines et leur carence pourrait faciliter l’inflammation.

Les oméga-3 (huile de poisson, de lin et de noix) fournissent des prostaglandines apaisantes et anti-inflammatoires.

Heureusement, ces douleurs disparaissent avec l’arrêt des saignements. Si les douleurs sont très fortes et empêchent d’avoir une activité, consultez votre médecin.

À lire sur le même sujet

Je note cet article

Les solutions naturelles pour soulager les règles douloureuses
1 vote

1 vote

Commentaires

Laisser un commentaire

Vos commentaires en lien avec le thème abordé seront publiés sous réserve de modérateurs.