Le spécialiste des actifs naturels et bio

En cours de chargement...

Mon compte
Nouveau Client ? Créer mon compte

La silice, l’atout précieux pour le corps


Silice ? Silicium ? Connaissez-vous ces termes ? Dans ce dossier, Fleurance Nature décortique pour vous ces composants naturels et leurs rôles sur le corps humain.

La silice provient du silicium (SI), un élément minéral de la famille des cristallogènes. Très présent sur la surface terrestre, ce minéral est le second élément le plus abondant dans l’environnement (près de 30 %) après l’oxygène.

La silice en bref

La silice se présente sous plusieurs formes :

Silice minérale

Elle se trouve dans la matière minérale sous forme cristallisée (quartz, sable, silex, pierre, roche). Grâce à sa dureté et son inertie, ou neutralité avec les autres éléments, elle joue un rôle structurant très apprécié dans de multiples applications industrielles et environnementales pour produire différents produits de la vie quotidienne (verre, vaisselle, éléments informatiques…).

Silice végétale

Elle se trouve de forme inerte dans certains végétaux et aliments (algues, ortie, bambou, prêle). Cette forme est très peu assimilée par l’organisme.

Silice organique

La silice organique est la forme naturellement présente dans les principaux tissus de soutien du corps humain comme les muscles, les os, les articulations, les tendons ou les cartilages. Elle se trouve aussi dans la carapace de certains animaux.

La silice organique est également présente dans les compléments alimentaires sous forme d’acide orthosilicique. Cette composition est très assimilée par l’organisme et dispose d’une bonne capacité d’absorption au niveau intestinal.

article-bon-a-savoir-icon

Le saviez-vous ?

La silice est en réalité la forme organique du silicium assimilable par l’Homme. Elle est obtenue par la combinaison du silicium à un atome de carbone.

Une formule pour des rôles multiples

La silice organique entre dans la constitution de nombreux composants assurant le soutien des différents tissus qui jouent chacun des rôles spécifiques pour le corps humain :

  • Les os

La ­minéralisation des os intervient tout au long de la vie. 

  • Les articulations

Le collagène et le tissu conjonctif (cartilages…) assurent la souplesse et l’élasticité des tissus.

  • Les cheveux et les ongles

La kératine permet de densifier la chevelure et rendre les ongles moins cassants. 

  • La peau

La fermeté des tissus doit être maintenue pour garder une peau tonique. 

  • Les artères

Elles sont constituées de nombreux vaisseaux sanguins dont l’élasticité et la fermeté doivent être préservées.

Des travaux prometteurs mettant en avant la silice

Des travaux de recherche2 ont montré un rôle actif de la silice dans le soulagement des douleurs articulaires. Des apports augmentés de silice organique dans l’alimentation pourraient favoriser l’effet anti-inflammatoire.

Par ailleurs, le suivi de cohortes de populations aux États-Unis a montré une corrélation entre les apports en silice et l’amélioration de la densité osseuse. La présence accrue de silice dans l’alimentation contribuerait au rôle structurant du collagène de l’os et des tissus conjonctifs présents dans toutes les parties du corps1.

Bien que ces données demandent à être confirmées à plus grande échelle et dans plusieurs pays, ces travaux ouvrent des voies intéressantes de recherche pour le futur.

article-bon-a-savoir-icon

Bon à savoir

Le collagène, un rôle clé pour les articulations

Le collagène est responsable de la cohésion des tissus et des organes. Il favorise leur bonne hydratation, résistance et souplesse. Les tissus conjonctifs, quant à eux, agissent comme une forme de « colle » qui assure le soutien, le remplissage et l’isolant protecteur du corps.

Les principales sources alimentaires du silicium

Le silicium est présent dans de nombreux aliments et boissons :

  • céréales complètes (blé, avoine, orge) ;
  • fruits (bananes, fruits secs, noix variées) ;
  • légumes (haricots verts, haricots blancs, épinards, légumes racines) ;
  • abats ;
  • fruits de mer ;
  • eaux minérales gazeuses et bière ;
  • plantes telles que le thé, l’ortie, le bambou, les algues, la prêle des champs.

Des compléments alimentaires à base de silice

contre le vieillissement

Bien que les carences alimentaires en silicium soient rares, il est important de s’assurer d’avoir des apports suffisants en ce minéral pour toutes les raisons évoquées ci-dessus.

Le vieillissement associé aux modifications des modes de vie affecte de nombreux processus métaboliques comme la capacité du corps à synthétiser de nouvelles protéines et à stocker le silicium. Une baisse de la concentration corporelle en silicium est souvent observée avec l’âge. L’organisme doit donc compenser par l’alimentation les apports en protéines et en silicium. Les compléments alimentaires à base de silice  apportent dans ce cadre, une aide utile en cas de déficit d’apport.

Dans les compléments alimentaires, les formes de silices les plus biodisponibles préconisées sont :le gel d’acide silicique et l’acide orthosilicique stabilisée par la choline. Cette dernière, est d’ailleurs reconnue par l’Agence Européenne de Sécurité Alimentaire (AESA) comme étant l’une des formes les plus facilement assimilables par le système digestif. Très récemment, (le 4 août 2016) la Commission Européenne vient d’autoriser le silicium organique dénommé « monométhylsilanetriol » comme substance autorisée dans les compléments alimentaires

Encore méconnue aujourd’hui, la silice organique, sous forme biodisponible, présente de nombreux avantages à être intégrée dans l’alimentation.

Sources :
Synthèse des évaluations de l’Afssa relatives aux nouvelles formes d’apports de vitamines et minéraux dans les compléments alimentaires. Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa). Janvier 2009.
Scientific opinion on choline-stabilised orthosilicic acid added for nutritional purposes to food supplements. European Food Safety Authority. The EFSA Journal (2009) 948, 1-23., 2009.
1Jugdaohsingh, R. Silicon and bone health. J Nutr Health Aging. 2007 ; 11(2): 99–110.
2Nielsen FH. Update on the possible nutritional importance of silicon. J Trace Elem Med Biol. 2014 Oct;28(4):379-82.

À lire sur le même sujet

Je note cet article

La silice, l’atout précieux pour le corps
1 vote

1 vote

Commentaires (1)

Laisser un commentaire

Vos commentaires en lien avec le thème abordé seront publiés sous réserve de modérateurs.

charruaeu
24 janvier 2018

bonjour,je prend du silicium organique depuis plus d'un mois j'ai un hypothyroide depuis peu j'ai fait une TSH le résultat est 0.02 cela vient-il du silicium merçi d'avance pour la réponse