7 idées reçues sur les cheveux

idees-recues-cheveux

Une chevelure dense, soyeuse et éclatante, toutes les femmes en rêvent. Pour parvenir à ce résultat, faut-il couper fréquemment ses cheveux, les rincer à l’eau froide, changer régulièrement de shampoing ? Les idées reçues abondent en la matière. On vous aide à démêler le vrai du faux pour des cheveux en bonne santé.

1/ Il faut rincer ses cheveux à l’eau froide pour les renforcer

Faux. Il est fréquemment conseillé de rincer ses cheveux à l’eau froide pour resserrer les écailles du cheveu mais cela n’a jamais été démontré. Par ailleurs, les résidus de shampoing et d’après-shampoing sont plus faciles à éliminer à l’eau chaude ou tiède qu’à l’eau froide.

2 / Il faut couper ses cheveux régulièrement

pour qu’ils repoussent mieux et plus vite

Faux. La repousse des cheveux se fait au niveau du cuir chevelu. Les cheveux naissent dans les follicules pileux et poussent selon le renouvellement de ces follicules. Couper les pointes de vos cheveux régulièrement n’accélère donc pas le processus de repousse. Cela évite seulement que la pointe des cheveux ne devienne fourchue.

article-bon-a-savoir-icon

Bon à savoir

Un cheveu pousse en moyenne de 1 à 1,5 cm par mois.

De la même façon, couper ses cheveux régulièrement ne les rend pas plus épais. Simplement, lorsque l’on coupe les cheveux, on retire les pointes qui constituent la partie affinée des cheveux et la masse de cheveux semble alors plus épaisse.

3/ Attacher ses cheveux peut les abîmer

Vrai. Si vous attachez vos cheveux de façon quotidienne, ne fixez pas toujours vos accessoires (barrettes, pinces, élastiques…) au même endroit. Vous risqueriez de fragiliser le point d’attache. Evitez également d’utiliser des élastiques trop serrés ou avec des éléments métalliques car vos cheveux ont tendance à s’emmêler autour et à se casser. Par ailleurs, pensez à détacher vos cheveux de temps en temps pour leur redonner leur forme naturelle et aérer les racines.

4 / Il faut changer régulièrement de shampoing

pour éviter que les cheveux ne s’habituent

Vrai et faux. Aucune étude n’apporte de preuve formelle dans ce sens. Si un shampoing vous convient, il n’est pas nécessaire pour la santé de vos cheveux d’en changer. En revanche, il est vrai que, comme la peau, les cheveux évoluent en fonction de nombreux facteurs : l’âge, les saisons, notre état de santé… Il est donc important d’adapter le shampoing à ces évolutions.

Quelques règles générales sont valables quel que soit votre type de cheveu :

  • Préférez des shampoings certifiés cosmétiques bio, sans tensioactif agressif ni silicone, qui préservent le film hydrolipidique du cuir chevelu. Les shampoings contenant des silicones donnent à court terme un bel effet à vos cheveux mais les rendent secs sur le long terme.
  • Démêlez vos cheveux en préférant un peigne à dents larges plutôt qu’une brosse pour éviter de les arracher.
  • Pour sécher vos cheveux, évitez de les frictionner brutalement mais tamponnez-les doucement avec une serviette. Limitez également l’usage du sèche-cheveu car la chaleur rend le cheveu fragile et cassant en asséchant sa tige.
huile-olive
article-bon-a-savoir-icon

Le saviez-vous ?

Déposez quelques gouttes d’huile d’argan dans une noisette de shampoing et lavez vos cheveux avec cette préparation.
Riche en acides gras essentiels et en vitamine E, l’huile d’argan constitue un excellent soin pour les cheveux. Elle contribue à les rendre plus doux, plus soyeux et plus brillants. L’huile d’argan permet également de réparer les pointes fourchues et de prévenir la cassure du cheveu. Elle nourrit en profondeur les cheveux fragilisés par des expositions au soleil, le chlore ou des traitements répétés.

5 / Les colorations abîment les cheveux

Vrai. Essayez de limiter les couleurs, teintures, balayages et décolorations qui fragilisent les cheveux et le cuir chevelu. En effet, les produits de coloration utilisent des ingrédients, tels que l’ammoniaque, le peroxyde d’hydrogène et les pigments de synthèse, pour écarter les écailles des cheveux et mieux faire pénétrer les couleurs au cœur de la fibre capillaire.

Pour prévenir ces risques :

  • Privilégiez des teintures bio qui utilisent des produits moins agressifs.
  • Hydratez vos cheveux :
    • Avant la coloration pour les protéger
    • Après la coloration pour les réparer et éviter qu’ils ne s’assèchent.
aloe-vera
article-bon-a-savoir-icon

Le saviez-vous ?

Faites à vos cheveux un masque à base d’aloe vera. Les vitamines contenues dans l’aloe vera  contribuent à stimuler la production de kératine qui protège nos cheveux (et nos ongles) des agressions extérieures. L’aloe vera nourrit les cheveux et leur redonne éclat et douceur.
L’aloe vera aide également à réduire les pellicules et les excès de sébum en détruisant les bactéries, les champignons et les dépôts de sébum qui obstruent les follicules pileux

6/ Perdre ses cheveux est mauvais signe

Vrai et faux. Normalement, le renouvellement de nos cheveux est assuré sans diminution de la masse capillaire. Cette perte est normale et il ne faut pas s’en inquiéter.

A certaines périodes de l’année ou de la vie, la chute des cheveux est toutefois plus importante :

  • Au printemps et à l’automne,
  • Après une maladie, un accouchement ou à la ménopause,
  • En cas de stress, d’anxiété chronique ou de choc émotionnel,
  • En cas de carences en vitamines ou en sels minéraux.

Ces phénomènes passagers ne doivent pas non plus vous inquiéter. Votre capital capillaire va se reconstituer naturellement.

En revanche, si la chute abondante de vos cheveux persiste plus de trois mois ou que vous constatez une diminution de la densité de votre chevelure, il est recommandé d’aller consulter un médecin, ne serait-ce que pour vous rassurer.

article-bon-a-savoir-icon

Bon à savoir

Nous avons entre 100 000 et 150 000 cheveux sur notre tête et nous en perdons 50 à 100 par jour.

7/ L’alimentation passe dans les cheveux

Vrai. Une alimentation complète et équilibrée a un impact sur l’aspect des cheveux.

Certains nutriments contribuent particulièrement à la beauté de la chevelure :

  • Les protéines sont nécessaires à la formation de la kératine, la matière première de nos cheveux.
  • Le zinc et le cuivre favorisent l’assimilation de certains acides animés au niveau de la kératine, et stimulent la croissance du cheveu.
  • La vitamine B8 contribue au maintien de cheveux normaux.
  • La vitamine B6 redonne de la force et de la densité à la chevelure en contribuant à la synthèse de la cystéine, un  acide aminé qui intervient dans la fabrication de la kératine.
  • Les acides gras essentiels dopent la croissance du cheveu.
  • La vitamine E contribue à protéger les cellules contre le stress oxydatif et aussi le cheveu.
article-bon-a-savoir-icon

Bon à savoir

Vous pouvez également booster la beauté et la santé de vos cheveux grâce à deux ingrédients ciblés :

  • Le sélénium est un oligoélément qui permet de lutter contre les radicaux libres responsables des effets du vieillissement. Indispensable à la fabrication de nombreuses enzymes, le sélénium protège les cellules contre le stress oxydatif et participe notamment au maintien d’une chevelure normale.
  • La levure de bière, riche en vitamines du groupe B (B1, B2, B3, B5, B6, B9), renferme aussi des protéines et des polysaccharides Des qualités nutritives reconnues pour améliorer l’état la structure et l’apparence des cheveux.

Vous pouvez utiliser ces deux ingrédients sous forme de compléments alimentaires.

Vous détenez désormais toutes les clés pour conserver l’éclat et la santé de vos cheveux toute l’année.

Nos conseils naturels pour lutter contre les pellicules

lutter-contre-les-pellicules

Shampooings bio, huiles essentielles… pour éviter l’apparition des pellicules et les chasser de nos racines on mise sur des soins ciblés à base d’actifs de plantes. Voici toutes nos solutions douces et nos conseils pour retrouver un cuir chevelu en pleine forme.

Les pellicules, qu’est-ce que c’est ?

Comment se forment-elles ?

Comme celles de la peau, les cellules du cuir chevelu se renouvellent tous les 25/28 jours. Les cellules mortes se détachent de la couche cornée du cuir chevelu de façon imperceptible et sont ensuite éliminées grâce au brossage et aux shampoings.

Les pellicules correspondent à une desquamation excessive du cuir chevelu.

Les pellicules apparaissent quand, sous l’effet de différents facteurs, le renouvellement cellulaire épidermique est perturbé. A une hyper-prolifération cellulaire s’associe une régénérescence beaucoup plus rapide (7-10 jours) qui provoque une accumulation de cellules immatures à la surface du cuir chevelu : les pellicules.

article-bon-a-savoir-icon

Bon à savoir

Les modifications du renouvellement cellulaire en cas d’état pelliculaire provoquent un amincissement de la couche la plus superficielle du cuir chevelu, le stratum corneum. Son épaisseur passe d’une trentaine de couches de cellules kératinisées à moins de 10. Cela rend le cuir chevelu beaucoup plus fragile et sensible aux agressions.

Les différents types de pellicules

On distingue deux sortes de pellicules.

  • Les pellicules sèches (ou Pityriasis simplex capitis).

Ce sont les pellicules les plus fréquentes. Elles se présentent sous la forme de légères squames blanches qui n’adhèrent pas au cuir chevelu. On les retrouve généralement au niveau des épaules sur les vêtements. Dans la majorité des cas elles ne s’accompagnent pas de démangeaisons et se développent sur un cuir chevelu sain, sans rougeurs mais souvent sec.

  • Les pellicules grasses (ou Pityriasis stéaroide) :

Elles sont présentes par plaques blanches ou jaunâtres sur les racines des cheveux et le cuir chevelu auxquels elles adhèrent. Ce type de pellicules, plus épais et de plus grande taille, s’accompagne d’une hyperséborrhée (excès de sébum) au niveau du cuir chevelu et de démangeaisons à l’origine d’irritations. Elles correspondent souvent à une forme mineure de dermatite séborrhéique. Le cuir chevelu est alors souvent irrité et rose.

Pourquoi a-t-on des pellicules ?

Différents facteurs seraient impliqués dans l’apparition des pellicules qu’elles soient sèches ou grasses. L’accélération du renouvellement cellulaire formant les pellicules sèches ou grasses aurait comme origine :

La  prolifération d’une levure :

A l’état normal, le cuir chevelu possède, comme la peau, une flore microbienne constituée de bactéries et de champignons microscopiques qui jouent un rôle de barrière protectrice. Chez certaines personnes prédisposées, ces levures (Malassezia) se multiplient de façon anormale et provoquent une accélération du renouvellement cellulaire. En outre le champignon Malassezia dégrade les corps gras du sébum et les transforme en acides gras irritants pour le cuir chevelu d’où les démangeaisons.

  • l’hérédité
  • un défaut ou au contraire une hyper sécrétion sébacée
  • la pollution
  • le stress, la fatigue
  • un déséquilibre hormonal (puberté, grossesse)
  • une alimentation déséquilibrée
  • le tabac, l’alcool

Sans parler de tout ce qui peut perturber le fragile équilibre du cuir chevelu :

  • la chaleur du sèche-cheveux
  • des soins inadaptés
  • des colorations
  • des shampoings agressifs
  • un brossage trop énergique

Comment venir à bout naturellement des pellicules ?

Grâce à certaines plantes

Certaines plantes grâce à leur richesse en actifs spécifiques sont de précieuses alliées pour combattre les pellicules et rétablir l’équilibre au niveau du cuir chevelu. Parmi les plus efficaces :

Cette plante est riche en caroténoïdes et flavonoïdes. Elle est reconnue pour ses bienfaits apaisants et anti-inflammatoires. On utilise ses fleurs séchées en infusion ou sous forme de macérat huileux incorporé aux soins capillaires (shampoings, lotions, baumes…)

 Elle est riche en polyènes et en polyines aux propriétés antiseptiques, et en tanins reconnus pour booster la microcirculation sanguine du cuir chevelu et réguler la production de sébum. Sa richesse en actifs adoucissants en fait une aide précieuse pour les cuirs chevelus sensibilisés par les pellicules. On utilise l’extrait sec de bardane incorporé aux shampoings ou aux masques capillaires.

 Cet arbuste originaire d’Amérique du Nord est connu depuis les temps les plus anciens pour son action calmante et astringente. On utilise son eau florale seule ou ajoutée aux shampoings pour ses bienfaits tonifiants et apaisants sur les démangeaisons du cuir chevelu.

La pulpe de ce cactus d’exception renferme un gel dont la composition est proche de celle du film hydrolipidique de la peau. Il convient tout à fait aux cuirs chevelus irrités et secs.  En outre le gel d’aloe vera contient certaines enzymes qui permettent d’éliminer en douceur les cellules mortes. Un véritable trésor pour les cuirs chevelus à pellicules ! On l’utilise en tant qu’actif dans les soins capillaires. On peut aussi l’appliquer pur sur le cuir chevelu comme un masque.

Grâce à certaines huiles essentielles

Certaines plantes aromatiques produisent des huiles essentielles très actives sur les cuirs chevelus atteints de pellicules. On les utilise en massage du cuir chevelu, toujours diluées dans une huile végétale aux vertus apaisantes comme l’huile d’argan ou l’huile de jojoba. Vous pouvez aussi  les ajouter à votre shampoing doux ou vos soins capillaires (lotions, masques pour cheveux). Quelques gouttes suffisent ! Parmi les plus efficaces :

  • l’huile essentielle de Tea tree anti fongique (contre le champignon Malassezia)
  • l’huile essentielle de Palmarosa
  • l’huile essentielle de Cèdre de l’Atlas.
guide-utilisation-huiles-essentielles
article-bon-a-savoir-icon

DIY : un masque antipelliculaire à l’argile verte et aux huiles essentielles.

Mélangez dans un bol 25/30 grammes d’argile verte à 80 ml d’eau florale d’oranger bigaradier. Ajoutez 50 gouttes d’huile essentielle de tea tree et 50 gouttes d’huile essentielle de lavande officinale. Appliquez sur les racines (sur cheveux humides). Laissez poser 5 mn puis rincez à l’eau tiède.

Grâce à quelques conseils

Pour éviter les pellicules :

  • Optez pour des soins cosmétiques naturels et bio pour éviter les composants chimiques, souvent abrasifs et décapants pour la fibre capillaire.
  • Préférez des shampoings doux, sans tensioactifs agressifs (agents moussants, SLS, ALS) qui risquent d’irriter le cuir chevelu.
  • Adoptez une alimentation anti-pellicules. Privilégiez des aliments riches en vitamine A (carottes, poisson…), incontournables pour la bonne santé du cuir chevelu.
  • Prenez de la levure de bière.  Elle est bénéfique pour la beauté des cheveux.
  • Lavez vos cheveux à l’eau tiède pour ne pas les agresser.
  • Préférez les colorations douces ou végétales.

Pour  venir à bout des états pelliculaires modérés :

  • Deux ou trois fois par semaine, utilisez un shampoing doux aux actifs antifongiques pour combattre  la multiplication de Malassezia furfur.
  • En cas de démangeaisons faites le choix d’un shampoing aux actifs adaptés.
  • Pour ne pas irriter le cuir chevelu pelliculaire, effectuez des massages doux circulaires.
  • Rincez bien vos cheveux pour éliminer les restes de shampoing.
  • Séchez vos cheveux dans une  serviette pour absorber l’excédent d’humidité.
  • Si vous séchez vos cheveux au sèche-cheveux, évitez l’air chaud et trop près du cuir chevelu.

Maintenant vous avez toutes les cartes en main pour retrouver un cuir chevelu sain exempt de pellicules !

Tout savoir sur les bienfaits de la levure de bière

Pourquoi la levure de bière est-elle incontournable ? Quels sont ses effets ? Comment la consommer ? Découvrez ce formidable ingrédient beauté et bien-être, à la richesse exceptionnelle en vitamine E et sélénium…

La levure de bière à la loupe

Les origines de la levure de bière

La levure de bière est employée depuis des millénaires. On retrouve des traces de son utilisation plus de 5000 ans avant notre ère :

  • Égyptiens et Celtes s’en servaient pour préparer leurs boissons alcoolisées, mais aussi pour son action bénéfique sur la peau.
  • Durant l’Antiquité, Hippocrate – célèbre médecin grec – l’intégrait à ses pratiques médicales et conseillait la levure de bière comme remède.
  • Pendant la 1ère et la 2nde guerre mondiale, elle a même été administrée aux soldats et civils souffrant de carences alimentaires.
article-bon-a-savoir-icon

Halte aux idées reçues

La levure de bière n’a rien à voir avec la levure chimique appelée également poudre levante. Il ne faut pas non plus la confondre avec le levain constitué de farine et d’eau que l’on fait fermenter.

La levure de bière est vivante

La levure de bière se compose de microscopiques champignons de la famille des Saccharomyces cerevisiae ou Candida utilis. Ces micro-organismes non pathogènes permettent de transformer certains glucides (glucose, amidon) en de nombreuses molécules (protides, vitamines, etc.).

levure-de-biere
article-bon-a-savoir-icon

Quelle est la différence entre levure de bière et levure de boulanger ?

Elles sont toutes deux issues de la famille des saccharomyces cerevisiae. L’une est fraîche et l’autre est soit active, soit inactive.

– La levure fraîche est utilisée en boulangerie et en pâtisserie, elle se présente sous la forme de petits cubes conservés au frais.

– La levure de bière, active ou inactive, est généralement consommée sous forme de complément alimentaire.

Ce champignon contient : 16 acides aminés, 14 minéraux et 17 vitamines. La levure de bière renferme :

  • de la vitamine E,
  • des vitamines du groupe B (B1, B5, B6, B8, B9),
  • du sélénium.

Vertus et bienfaits de la levure de bière

La levure de bière existe sous forme de complément alimentaire (gélules ou comprimés) et est largement utilisée en raison de ses bienfaits. La dose recommandée varie de 2 à 5 g par jour. La levure de bière est notamment utilisée :

Pour revitaliser la chevelure

Afin d’apporter de l’éclat aux cheveux ou limiter leur chute, l’organisme a besoin de vitamine B8 (ou vitamine H). Cette vitamine est présente dans la levure de bière. Elle facilite la synthèse de la kératine, principal composant de la fibre capillaire.

Pour renforcer les ongles

La kératine est une protéine qui entre également dans la composition des ongles. En plus de les renforcer, la levure de bièrepermet de favoriser leur pousse !

Pour embellir la peau

Les vertus purifiantes et équilibrantes de la levure de bière permettent de réguler la production de sébum. L’action des vitamines B2 et B9 contribue à la régénération des cellules.

schéma levure bière

Zoom sur le sélénium

La levure de bière est riche en sélénium. Puissant antioxydant, le sélénium agit contre le vieillissement cellulaire. Il protège le corps contre le stress oxydatif provoqué par les radicaux libres. Nous avons choisi une levure de bière cultivée sur un milieu riche en sélénium. Ainsi, la levure capte le sélénium et le transforme en sélénium organique qui permet une meilleure assimilation par l’organisme.

Le sélénium est un oligo-élément indispensable à notre organisme. Le corps ne peut pas le synthétiser, nous devons donc lui en fournir via la nourriture ou grâce à des compléments alimentaires.

Il est déconseillé d’associer plusieurs compléments alimentaires contenant du sélénium. La dose moyenne recommandée est de 55µg par jour. Un surdosage peut occasionner des dérèglements (dérangements intestinaux, perte des cheveux, ongles tachés, mauvaise haleine, fatigue, irritabilité…), voire devenir toxique à très fortes doses.

Levure de bière, mode d’emploi

La levure de bière permet de faire le plein de vitamines ou pour protéger l’organisme contre l’action des radicaux libres. Mais aussi de lutter contre certains désagréments, comme la chute des cheveux par exemple.

Les personnes intolérantes au gluten doivent éviter certains types de levure de bière, en fonction du support (substrat) où elle a été cultivée. Ils ne doivent par exemple pas consommer de levure maltée.

Afin d’éviter tout surdosage, la consommation de levure de bière sous forme de compléments alimentaires ne doit pas s’étendre sur de trop longues périodes. La durée recommandée est de 3 mois, à renouveler éventuellement dans l’année

La levure de bière reste ainsi un allié essentiel et efficace pour entretenir votre beauté de l’intérieur.

Comprendre la chute de cheveux

comprendre-chute-cheveux

Vous perdez beaucoup de cheveux ? Cela est sans doute dû à une période de stress, à des bouleversements hormonaux ou encore à des déficits d’apport en micronutriments. Pas de panique, il existe des solutions naturelles pour redonner du tonus à votre chevelure : sélénium, levure de bière, vitamine B… On vous dit tout !

Les cheveux

Près de deux millions de Françaises sont touchées par l’alopécie. C’est le terme médical qui désigne la chute des cheveux sur une partie ou la totalité du cuir chevelu. Chez les hommes, on estime qu’ils sont environ 85% concernés par une chute de cheveux aux alentours de la cinquantaine.

Pour remédier à cette situation, il est important de comprendre le fonctionnement de nos cheveux.

La composition du cheveu

Chaque cheveu est constitué de deux parties :

  • la tige pilaire est la partie visible du cheveu. Située hors de la peau, elle est composée de cellules mortes.
  • la racine est la partie invisible mais vivante du cheveu. La racine du follicule est l’unité de production du cheveu. Attention, il ne faut pas les confondre avec les racines dont parle le coiffeur qui correspondent aux quelques centimètres de longueur de cheveux proches du cuir chevelu !

Le fonctionnement du cheveu

Les cheveux naissent dans les follicules pileux. Ils poussent indépendamment de leurs voisins, selon le renouvellement des follicules pileux.

Pourquoi perdons-nous nos cheveux ?

Normalement le renouvellement de nos cheveux est assuré sans diminution de la masse capillaire. Mais il arrive parfois que les cheveux se mettent à tomber brutalement et de façon diffuse. Les raisons peuvent être multiples.

Les causes de la chute des cheveux

Une histoire d’hormones

Les hormones sexuelles féminines, œstrogènes et progestérone, sont les principaux facteurs de développement du cheveu. Une diminution de ces hormones provoque un appauvrissement du cuir chevelu et une chute passagère des cheveux.

Les variations hormonales peuvent être liées :

  • Au rythme des saisons : au printemps et à l’automne, les cheveux tombent en plus grand nombre. Cette chute saisonnière, parfaitement normale, correspond au retentissement hormonal des variations de luminosité.
  • A certains évènements de la vie (accouchement, ménopause, maladie…). Une femme sur deux est ainsi touchée par l’alopécie post-partum. Pas d’inquiétude cependant, le capital capillaire se reconstitue dans l’année.

Les facteurs aggravants de la chute des cheveux

Certains facteurs extérieurs peuvent ponctuellement renforcer l’effet des bouleversements hormonaux sur le développement de nos cheveux. Tels que :

  • Les problèmes psychologiques : stress, anxiété chronique, choc émotionnel…
  • Les carences en vitamines (vitamines du groupe B) et en minéraux (fer, zinc, calcium…) provoquées par un régime alimentaire trop sévère ou incomplet.

Un  cas particulier : la chute de cheveux chronique

Dans 85% des cas, la perte de cheveux chez la femme est causée par une alopécie chronique. Celle-ci est due à une hyperactivité hormonale, souvent héréditaire. En effet, outre des hormones féminines, les femmes produisent également des androgènes. Produite en trop grande quantité, ces hormones mâles accélèrent fortement la croissance des cheveux. La racine ne peut alors supporter un tel rythme et s’épuise.

Les principaux signes

 Quand doit-on réagir à la chute des cheveux ? En dehors des phénomènes passagers de chute des cheveux, certains signes doivent vous alerter et vous amener à prodiguer des soins spécifiques à votre chevelure, notamment lorsque :

  • Vos cheveux deviennent de plus en plus fins et cassants.
  • La densité de votre chevelure diminue sans présenter pour autant de plaques chauves.
  • Vous constatez un simple élargissement de la raie centrale. Celui-ci risque de s’étendre peu à peu, en épargnant toutefois la zone frontale.

Si vous constatez ces signes, il est nécessaire d’aller consulter un médecin.

Comment prévenir la chute des cheveux ?

Vous ne pourrez pas supprimer les phénomènes naturels de la chute de cheveux passagère mais vous pouvez les anticiper. Votre action sera ainsi d’autant plus efficace que vous interviendrez tôt.

  • Lavez vos cheveux en douceur. Au moment, d’appliquer votre shampoing, massez-vous le cuir chevelu pour stimuler la circulation sanguine et favoriser ainsi la pousse du cheveu.
  • Préférez des shampoings certifiés cosmétiques bio et sans tensioactifs agressifs, qui préservent le film hydrolipidique du cuir chevelu.
  • Redonnez de la force et de la densité à votre chevelure grâce à la vitamine B6. Celle-ci contribue à la synthèse de la cystéine, un acide aminé intervenant dans la fabrication de la kératine, la matière première de nos cheveux.
  • Evitez le sèche-cheveu. La chaleur n’est pas bonne pour le cheveu. Elle assèche la tige et le cheveu devient fragile et cassant.
  • Brossez-vous les cheveux avec douceur. Pour les démêler, préférez un peigne à dents larges.  Cela vous évitera de les arracher. Il est par ailleurs déconseillé d’utiliser sa brosse sur cheveux mouillés car cela rend les cheveux cassants.
  • Donnez un coup d’éclat à vos cheveux en prenant un complément alimentaire à base de levure de bière enrichie en sélénium pour améliorer l’état, la structure et l’apparence des cheveux.
  • Evitez également d’abuser des traitements fragilisant les cheveux : coloration, permanente, lissage, etc.

Ainsi chouchoutée, votre chevelure devrait conserver tout son volume et son éclat. 

cheveux
article-bon-a-savoir-icon

LES CHEVEUX EN CHIFFRES

1/ Nous avons entre 100.000 et 150.000 cheveux.
2/ Nous en perdons 50 à 100 par jour.
3/ Un cheveu pousse en moyenne de 1 cm par mois.

Zoom sur la calvitie des hommes

La pilosité est différente chez l’homme et la femme du fait des hormones. Chez les hommes, la pousse est importante pour toutes les pilosités (barbe, moustache). Cependant ils sont plus exposés à la calvitie que les femmes. Ce trouble capillaire est bien souvent héréditaire. En effet, la calvitie masculine provient le plus souvent d’une réceptivité, excessive et génétique, du cuir chevelu aux hormones sexuelles mâles, les androgènes, dont la principale est la testostérone. Plus précisément, ce n’est pas la quantité de testostérone sécrétée qui joue mais la manière dont elle est captée et transformée par les follicules pileux génétiquement programmés.

Les signes avant-coureurs sont une perte de cheveux abondante avec un dégagement progressif du front, du dessus des tempes et du dessus du crâne qui peut ensuite devenir complètement chauve.

Connaissez-vous votre type de cheveux ?

Certains les ont courts et bouclés, d’autres les ont longs et lisses. Chez quelques-uns ils apparaissent ternes et cassants tandis que chez d’autres ils ont plutôt tendance à être gras… Vous l’aurez compris, nous avons tous un capital cheveux qui nous est propre. Découvrez les secrets de chaque type de cheveux et les soins dont ils ont besoin.

Le cheveu à la loupe

Le cheveu se développe au niveau du follicule pileux, sorte de petite poche allongée ancrée à quatre millimètres sous l’épiderme.

Structure d’un cheveu

Chaque cheveu est constitué de deux parties :

1/ la tige pilaire : partie visible du cheveu, elle est située hors de la peau et est formée de trois couches circulaires :

  • la cuticule constituée de plaques de kératine,
  • le cortex riche en kératine et mélanine,
  • la médulla au cœur de la tige.

2/ la racine : partie vivante et invisible dans laquelle grandit le cheveu. Il ne faut pas la confondre avec les racines dont parle le coiffeur qui correspondent aux quelques centimètres de longueur de cheveux proches du cuir chevelu ! La racine du follicule est l’unité de production du cheveu. Elle est constituée :

  • d’un bulbe : situé en profondeur, le bulbe est composé de kératinocytes, cellules qui produisent la tige pilaire. On y trouve également de nombreux mélanocytes, les cellules responsables de la couleur des cheveux.
  • d’un muscle pilo-arrecteur : lorsqu’il se contracte nous fait dresser les cheveux sur la tête.
  • d’une glande sébacée : annexée au follicule pileux, elle secrète une substance grasse lubrifiante et protectrice s’évacuant par le pore vers la tige pilaire: le sébum.
article-bon-a-savoir-icon

LES CHEVEUX EN CHIFFRES

Nous avons entre 100 000 et 150 000 cheveux.

Un cheveu pousse en moyenne de 0,35 mm par jour.

prendre-soin-naturellement-cheveux

Comment pousse le cheveu ?

Le cheveu pousse selon le renouvellement des follicules pileux. Ce dernier se déroule de manière cyclique selon trois phases successives à durées variables :

  • La phase anagène ou phase de croissance : elle s’étale sur 3 à 6 ans. Durant cette phase, un nouveau cheveu est fabriqué. 80 à 90% des cheveux sont en phase anagène.
  • La phase catagène d’involution : elle dure environ 3 mois. Le bulbe pilaire s’atrophie et la pousse du cheveu s’arrête. Il migre ensuite vers le cuir chevelu. Cette phase concerne 5 % de nos cheveux.
  • La phase télogène : au cours de ces 2 à 6 mois, le follicule est au repos et se rétracte puis la tige pilaire remonte le long de sa gaine et tombe. En moyenne nous perdons une cinquantaine de cheveux par jour.

Sur toute une vie, chaque follicule pileux est à l’origine d’environ 20/25 cycles.

article-bon-a-savoir-icon

Le saviez-vous ?

Chaque follicule est autonome et pousse à son rythme. Cela explique que nous avons toujours des cheveux sur la tête même quand certains tombent !

La composition du cheveu

Le composant principal du cheveu est la kératine. C’est une protéine riche en cystéine, acide aminé soufré donnant sa rigidité au cheveu. Elle est produite par les kératinocytes, situés dans le bulbe pilaire. Dans le cheveu on retrouve aussi de l’eau, deux sortes de mélanine et de petites quantités de minéraux tels que le zinc, le sélénium, l’iode, le calcium, le manganèse, le silicium, indispensables à la vie des cellules…

article-bon-a-savoir-icon

Bon à savoir

L’analyse minérale des cheveux est une mine d’informations. Elle peut révéler une éventuelle exposition aux métaux lourds et informe des réserves en minéraux et oligoéléments.

Quelles sont les différentes natures de cheveux ?

Nous avons tous une nature de cheveux qui nous est propre. En partie due à l’hérédité mais pas seulement. Le type de cheveux dépend également des bons ou mauvais traitements que nous leur faisons subir, et de notre hygiène de vie.  Nous pouvons classer les types de cheveux en trois catégories :

  • Les cheveux normaux : ils apparaissent brillants et soyeux. Ni trop secs, ni trop gras, les cheveux normaux restent disciplinés toute la journée. Doux au toucher, ils sont faciles à démêler et à coiffer.
  • Les cheveux à tendance grasse : ils sont le témoin d’un excès de sécrétion de sébum qui les rend huileux et d’aspect collant dès le lendemain du shampoing. On note parfois la présence de pellicules grasses dues à l’amas de sébum. En cause le plus souvent : des traitements inadaptés, une alimentation déséquilibrée, le stress… Parfois les cheveux  deviennent plus gras suite à un déséquilibre hormonal comme c’est le cas lors de la grossesse, de la ménopause ou de l’andropause.
  • Les cheveux secs : ils résultent souvent d’un défaut de sébum. Ce type de cheveux est cassant, rêche, difficile à coiffer et démêler. Le cuir chevelu peut être sec, irrité et occasionner des démangeaisons ainsi que l’apparition de pellicules sèches.

Une jolie chevelure passe bien sûr par des soins réguliers mais ce n’est pas suffisant. Pour des cheveux en bonne santé, l’alimentation joue un rôle essentiel.

Quelques conseils pour prendre soin de ses cheveux en fonction de leur type

Pour les cheveux normaux

Pour préserver la belle qualité de vos cheveux qui ne sont ni trop gras, ni trop secs, suivez une routine capillaire simple :

  • Préférez un shampoing d’origine naturelle qui nettoiera vos cheveux sans les abîmer. Le bon rythme ? Une à deux fois par semaine.
  • Appliquez un après shampoing sur vos longueurs afin de gainer vos cheveux
  • Réaliser un dernier rinçage à l’eau fraîche pour resserrer les écailles des cheveux.
  • Ne les essorez pas en les frottant avec une serviette, au risque de les agresser. Epongez-les simplement en enroulant la serviette autour de votre chevelure  et en la pressant.
    Afin d’éviter d’assécher vos cheveux, évitez tant que vous pouvez les appareils chauffants.

Pour les cheveux à tendance grasse

  • Utilisez un shampoing et des soins adaptés à votre type de cheveux. Préférez les produits bio et les pH neutre, qui respectent la nature des cheveux sans les agresser.
  • Appliquez un masque à l’argile verte sur vos cheveux avant le shampoing. Riche en minéraux, l’argile a un pouvoir absorbant sur l’excès de sébum et les impuretés. On n’a pas trouvé mieux pour assainir en douceur les cheveux gras !
  • Appliquez de l’huile de jojoba avant le shampoing et enveloppez vos cheveux dans une serviette chaude durant au moins une heure. L’huile extraite des noix de jojoba est reconnue pour son action contre l’excès de sébum et n’a pas son pareil pour rééquilibrer les cheveux qui ont tendance à graisser.
  • Surveillez votre assiette ! Privilégiez les protéines riches en cystéine (principal constituant de la kératine) comme les viandes et poissons. Du côté des légumes, privilégiez  ceux qui sont riches en soufre tels que les oignons, tous les choux, le radis noir, l’ail ou le cresson. Optez pour des compléments alimentaires riches en zinc et en soufre pour renforcer votre fibre capillaire et prévenir les pellicules.

Pour les cheveux secs

  • Appliquez de l’huile d’Argan ou du beurre de karité sur vos longueurs et laissez poser une nuit (tête enveloppée dans une serviette). Rien de tel pour lutter contre le dessèchement et rendre vos cheveux tout doux !
  • Aidez-vous des compléments alimentaires pour combattre les cheveux cassants :
    • Le silicium est utilisé pour la beauté des cheveux. On le trouve généralement sous forme de silice d’origine végétale (prêle, bambou).
    • Le sélénium est un oligoélément qui aide à protéger les cellules contre le stress oxydatif et contribue au maintien d’une chevelure normale.
    • La levure de bière, grâce à sa richesse en protéines, apporte de nombreux acides aminés. Elle contient aussi des vitamines du groupe B et des minéraux (zinc, sélénium, manganèse…) et est idéale pour que vos cheveux retrouvent leur splendeur et leur force.

Avec ces quelques conseils, vos cheveux sont prêts pour la saison estivale ! Mais gare au trop-plein de soleil, au sel ou au chlore qui a tendance à les abîmer. Pensez à les rincer au retour de la plage et à les nourrir avant et après vos baignades.

Protéger ses cheveux du soleil

Les rayons UV du soleil fragilisent la fibre capillaire et peuvent altérer l’équilibre du cuir chevelu. Et si vous profitiez des bienfaits du soleil tout en préservant vos cheveux de ses effets néfastes ? De nombreuses solutions existent pour protéger vos cheveux du soleil : compléments alimentaires ou produits capillaires, mais aussi certains rituels à adopter. Suivez le guide.

Quelle est la composition du cheveu ?

Pour comprendre l’impact du soleil sur votre chevelure, il faut s’intéresser à la nature même du cheveu.

Composition d’un cheveu

Le cheveu pousse en follicule, terme désignant la cavité dans laquelle le cheveu prend naissance. Il se compose de plusieurs éléments :

  • la racine du cheveu, implantée sous l’épiderme au niveau du cuir chevelu
  • un bulbe pour recevoir les nutriments
  • une tige

 

La structure de la tige est constituée à plus de 90% de kératine (une protéine destinée à protéger le cheveu des agressions extérieures) et de chaînes d’acides aminés. L’armature du cheveu est formée de :

  • une couverture externe de kératine (cuticule, plaques cornées en forme d’écailles)
  • une couche intermédiaire (le cortex, solide et donnant au cheveu sa couleur)
  • un cœur central (moëlle)

Pourquoi protéger ses cheveux du soleil ?

COMPRENDRE LES MEFAITS DU SOLEIL

ZOOM SUR LES CHEVEUX COLORES

Sous l’effet du soleil, le cuir chevelu peut se déshydrater et entraîner l’apparition de pellicules. Les rayons UV affectent l’épiderme : ils altèrent l’évacuation des acides gras présents dans le sébum, qui se transforment en toxines au niveau des racines.

Avec la chaleur et l’humidité, les écailles du cheveu – chargées de les protéger – s’ouvrent et les rayons du soleil s’y engouffrent. Or, les UV engendrent une surproduction de radicaux libres qui attaquent la substance constitutive du cheveu : la kératine, et assèchent la fibre capillaire.

En conséquence : cheveux fins, fragilisés, cassants et secs, démangeaisons du cuir chevelu, fourches, pellicules, perte de cheveux…

Les cheveux colorés, quelle que soit la technique de coloration, sont par définition plus sensibles aux méfaits du soleil. Les produits utilisés pour la coloration, même s’ils sont moins corrosifs qu’autrefois, assèchent le cheveu. Les rayons UV agressent les écailles du cheveu, déjà fragilisées par la coloration. Le soleil dessèche ainsi encore plus les cheveux colorés.

Côté esthétique, les écailles n’assurant plus leur rôle protecteur, les pigments de la coloration peuvent s’échapper, engendrant une perte d’intensité de la teinte initiale et donc une altération de la couleur.

L’alimentation reste la clé d’une chevelure en pleine santé

Vos cheveux sont le reflet de votre équilibre alimentaire. Certains nutriments que l’on retrouve dans l’alimentation participent à la bonne santé du cheveu. Vous pouvez également les retrouver sous forme de compléments alimentaires.

  • La vitamine E (ou tocophérol) – puissant antioxydant – protège les cellules du vieillissement prématuré. Elle est présente dans certains aliments comme les huiles végétales (tournesol ou colza), les graines et fruits secs (graine de tournesol, amandes), les poissons gras (sardine) ou encore les œufs. La vitamine E préserve la fibre capillaire des agressions extérieures et favorise une belle chevelure.
  • Les protéines (viande, poisson, œufs, soja, fromage) participent à la formation de la kératine.
  • Le zinc (viande rouge, noix, produits laitiers, céréales) et le cuivre stimulent la croissance du cheveu.
  • La vitamine A (œufs, produits laitiers, foie) nourrit la fibre capillaire.
  • Les vitamines B (levure de bière, foie, céréales, germes de blé…) agissent en synergie pour des cheveux beaux et résistants.
  • Les acides gras essentiels dopent leur croissance (poissons gras type hareng, maquereau ou sardine, huile de foie de morue, amandes, lin, œufs, huiles de fruits à coques type pistaches ou noisettes).
  • Le sélénium (oligoélément) permet de maintenir une chevelure normale. On en trouve par exemple dans les noix du Brésil, les poissons en conserve (thon, sardines) ou encore les abats.
article-bon-a-savoir-icon

Bon à savoir

L’huile de bourrache, riche en acide gamma-linolénique, apporte souplesse, force et soyeux aux cheveux fragilisés.

Protéger, laver, réparer : 7 gestes pour des cheveux en toute beauté

1

Avant toute exposition, protégez vos cheveux avec une huile hydratante, elle forme une barrière contre les agressions extérieures.

2

Avant le shampooing, appliquez quelques gouttes d’huile végétale (huile d’argan par exemple) sur vos longueurs et laissez poser quelques minutes avant de passer sous la douche.

3

Lavez vos cheveux avec un shampooing doux sans tensioactifs agressifs (agents moussants tels que le sodium laureth sulfate ou le sodium lauryl sulfate).

4

Pendant le shampooing, profitez-en pour masser votre cuir chevelu : stimulez la circulation sanguine afin de favoriser la repousse.

5

Osez le rinçage à l’eau froide : elle resserre les écailles, stimule la circulation capillaire et ravive l’éclat de vos cheveux.

6

Séchez vos cheveux mouillés en les tamponnant doucement avec une serviette pour ne pas les abîmer. Optez ensuite pour un séchage doux et évitez le long brushing : la chaleur fragilise le cheveu.

7

Appliquez une fois par semaine un masque nourrissant pour hydrater le cheveu en profondeur.

L’été a aussi du bon ! Un peu de soleil redonne de la lumière à vos cheveux, ravive vos reflets naturels. Le soleil active la circulation des vaisseaux qui irriguent le cuir chevelu, favorise la synthèse de la vitamine D et la croissance du cheveu. Du soleil oui, mais sous haute protection.

Conseils et astuces pour prendre soin de vos cheveux

cheveux-astuces-prendre-soin

Colorations, soleil, pollution, fumée de cigarette… Vos cheveux sont fragilisés et manquent d’éclat ? Suivez nos conseils pour leur redonner bonne mine.

Nourrir vos cheveux de l’intérieur

Une belle chevelure passe par une alimentation équilibrée contenant des nutriments essentiels : des protéines (nécessaires à la formation de la kératine qui compose 95% du cheveu), du zinc et du cuivre (pour favoriser l’assimilation de certains acides animés au niveau de la kératine, et stimuler la croissance du cheveu), de lavitamine B8 (pour contribuer au maintien de cheveux normaux), des acides gras essentiels (pour doper la croissance du cheveu) et de la vitamine E (pour protéger les cellules contre le stress oxydatif et aussi le cheveu).

2 ingrédients essentiels pour

nourrir vos cheveux de l’intérieur

  • Le sélénium qui permet de lutter contre les radicaux libres responsables des effets du vieillissement. Indispensable à la fabrication de nombreuses enzymes, le sélénium protège les cellules contre le stress oxydatif et participe notamment au maintien d’une chevelure normale.
  • La levure de bière : riche en vitamines groupe B renferme des protéines et des polysaccharides, des qualités nutritives reconnues pour améliorer l’état la structure et l’apparence des cheveux.

Des bons gestes cosmétique à adopter

  1. Privilégiez des produits naturels, contenant peu de composants chimiques, souvent abrasifs et décapants, tels que les cosmétiques bio qui contiennent des principes actifs respectueux de la fibre capillaire et de l’environnement.
  2. Préférez des shampooings doux, sans tensioactifs agressifs (agents moussants, SLS, ALS), afin de respecter le cuir chevelu et d’éviter que les cheveux ne regraissent trop vite
  3. Une fois par semaine, utilisez un masque nourrissant pour redonner de l’éclat, en insistant sur les longueurs.
  4. Limitez les couleurs, teintures, balayages et décolorations qui fragilisent votre cheveu et l’écaillent. Privilégiez des teintures bio, moins agressives.
  5. Protégez vos cheveux du soleil ou du chlore qui déséquilibre et dessèche le cuir chevelu.
  6. Rincez vos cheveux à l’eau froide pour raviver l’éclat de vos cheveux en resserrant les écailles et stimuler la circulation des vaisseaux sanguins capillaires.

2 ingrédients miraculeux pour des cheveux en toute beauté

  • L’huile d’arganriche en acides gras essentiels et en vitamine E, constitue un puissant antioxydant : nourrissante, assouplissante et hydratante, elle revitalise le cheveu et le cuir chevelu. Utilisez-la de préférence pure et sans parfum.
  • L’aloe veracomposée de multiples principes actifs, hydrate, nourrit et cicatrise pour apaiser le cuir chevelu.

Pour aller plus loin: Prendre soin de vos cheveux naturellement et en bonne santé

Découvrez nos produits capillaires dans la boutique en ligne.

On veut toutes des cheveux de rêve

soin-cheveux

Avoir de beaux cheveux est signe de bonne santé… Mais pas seulement. Leur beauté joue un rôle dans notre sensation de bien-être et d’harmonie avec notre corps. Des cheveux ternes, abîmés ou peu soyeux, nous donnent mauvaise mine et nous mettent le moral à zéro. Voici quelques uns de nos conseils pour avoir les cheveux dont on rêve toutes…

Prendre soin de ses cheveux, les règles simples…

Ce n’est pas pour rien que dans toutes les émissions TV de relooking, les cheveux sont une des premières choses à laquelle on s’attèle pour vous rendre plus belle…
Alors, en plus de la coiffure, la couleur, le style de la coupe, il faut aussi penser à bien entretenir ses cheveux. Vous prenez bien soin de votre peau, de votre visage, de votre corps ? Faites-en de même avec votre chevelure !
Pensez tout d’abord, à bien choisir votre shampooing et nous dirons même vos shampooings puisque, comme il est recommandé de changer d’eau minérale, changer régulièrement de shampooing permet d’éviter au cheveu de s’y habituer et donc d’éviter que les actifs perdent en efficacité. Bien choisir, c’est choisir un produit adapté à ses cheveux (gras, secs, colorés…) et contenant le moins possible de produits chimiques, abrasifs ou décapants.
L’idéal, c’est un shampooing, un après-shampooing et un soin, tous les 3 à base de produits naturels non agressifs !

L’alimentation, importante pour les cheveux !

Comme pour notre peau, l’alimentation joue un rôle sur l’aspect de nos cheveux.
Sachez qu’une alimentation déséquilibrée, trop carencée en vitamines et autres nutriments, peut altérer la brillance de vos cheveux, mais aussi les assécher, voire même provoquer des pertes sensibles de cheveux. Attention donc aux régimes hyperprotéinés, hypocaloriques ou trop restrictifs !
Saviez-vous que l’alcool était nocif pour vos cheveux ? Rassurez-vous on ne parle pas d’un verre de vin de temps en temps, mais bien d’une consommation alcoolique très régulière et excessive. Vos cheveux s’abîment, s’assèchent et peuvent tomber…
De manière générale, retenez qu’une alimentation équilibrée est bonne pour la santé et pour la beauté qu’il s’agisse de la ligne, de la peau, ou des cheveux, et que réciproquement, toute carence en vitamines ou en minéraux peut-être à l’origine de cheveux en mauvaise santé !

Les actifs naturels et les plantes,

meilleurs amis de vos cheveux !

Chez Fleurance Nature, nous pensons aussi à vos cheveux et c’est pour cela que nous vous proposons une gamme naturelle et bio de produits de soin des cheveux.

Le shampooing doux Fleurance Nature a été élaboré à partir d’huiles essentielles de citron, d’orange, de lemon-grass et de ravintsara et d’un extrait de mélisse bio pour équilibrer la sécrétion de sébum, activer la microcirculation et apporter fraîcheur et tonus à votre chevelure. Il est garanti sans paraben, PEG ni PPG, phénoxyéthanol, dérivé pétrochimique, colorant, parfum de synthèse et n’est pas testé sur les animaux. Il convient à tous les types de cheveux grâce à sa base lavante douce issue d’extraits d’huile de coco.

Pensez également au complexe fortifiant capillaire qui revitalise et fortifie les cheveux et les ongles ou encore la levure de bière, un nutriment essentiel pour la beauté de la peau, des cheveux et des ongles.

Découvrez notre gamme pour la beauté de vos cheveux dans la boutique Fleurance Nature >>

En bref, prenez soin de vos cheveux et ils vous le rendront ! De beaux cheveux, ça se voit ! Ils sont le reflet de votre bien-être et ne l’oubliez pas, ils contribuent à la sensualité et au pouvoir de séduction d’une femme…