La spiruline, végétal précieux d’origine marine

Apparues il y a 3,5 milliards d’années, les algues sont à l‘origine du règne végétal. Ces végétaux sont dépourvus de graine, de racine, de feuille ou de fleur et évoluent dans un environnement aquatique. Elles sont composées d’une cellule unique qui réalise seule les fonctions de respiration, reproduction et photosynthèse.

Les algues constituent le principal fournisseur d’oxygène de l’atmosphère terrestre. Elles sont le premier maillon de la chaîne alimentaire. En utilisant l’énergie de la lumière, captée grâce à un pigment contenue dans leur cellule, la chlorophylle, elles produisent 70% de l’oxygène de la planète. Les algues jouent un rôle fondamental dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Il existerait plus de 100 000 espèces d’algues sur la planète. Leur taille peut varier de quelques microns à plusieurs mètres. Elles se divisent en deux groupes :

  • Les macro-algues : ce sont des espèces de grande taille, fixées au fond de l’eau par un thalle ;
  • Les micro-algues (ou phytoplancton) : ce sont des algues non fixées, microscopiques qui flottent ou nagent en eaux douces ou de mer.

Les algues contiennent des molécules bioactives qui présentent un intérêt croissant dans de nombreux domaines d’application : agro-alimentaire, cosmétique, pharmaceutique et médical.

Parmi les algues connues, une cinquantaine de variétés sont comestibles. Dans nos assiettes, elles peuvent être utilisées en tant que légume, condiment, aromate, épice, ingrédient ou agent texturant (agar-agar) dans de nombreuses préparations culinaires (biscuits, pâtes alimentaires, boissons…).

Principalement consommées en Asie, l’algue constitue un produit particulièrement prisé au Japon où elles sont consommées fraîches (kombu…) ou séchées (nori, wakame, kanten…). En Europe, on les utilise principalement sous forme de complément alimentaire.

Les micro-algues concentrent une richesse particulière en nutriments tels que les protéines, les acides aminés indispensables, les acides gras essentiels, les vitamines et minéraux, les antioxydants.

Parmi ces micro-algues, la  spiruline est l’une des plus connues. Découvrons cette algue aux propriétés nutritionnelles incomparables.

La spiruline, une algue millénaire

Cette micro-algue se trouve dans les eaux douces et alcalines des régions chaudes (Amérique Latine, Afrique et Asie du Sud-est). La spiruline, du latin Spirulina platensis, est aussi appelée algue bleu-vert du fait de sa richesse en phycocyanine, un colorant naturel bleu, et en chlorophylle, un pigment qui lui confère sa couleur verte. La spiruline entre dans la classe des cyanobactéries. Elle tient son nom de sa forme spiralée.

Les archéologues ont découvert que les Aztèques du Mexique la consommaient depuis la nuit des temps. Les femmes de la tribu Kanembou, située autour du lac Tchad en Afrique centrale, la récoltent traditionnellement depuis des centaines d’années pour la faire sécher au soleil avant de la façonner sous forme de galettes.

La spiruline, un concentré de bienfaits

Cette algue possède des propriétés nutritionnelles exceptionnelles.

La spiruline se compose de :

  • 40 à 60% de protéines, incluant tous les acides aminés indispensables. Sa teneur est supérieure à celle de la viande de bœuf (25 à 30%), des poissons et fruits de mer (20 à 25%) ou des produits à base de soja comme le tofu (10 à 15%)
  • D’acides gras essentiels, oméga-3  et oméga-6, en bonnes proportions, favorables au maintien d’une cholestérolémie normale
  • De source importante de vitamines du groupe B, C, E, K et A (bêtacarotène)
  • D’apports élevés en minéraux et oligo-éléments comme le calcium, chrome, cuivre, magnésium, manganèse, phosphore, potassium et zinc
  • D’une teneur en fer particulièrement élevée (79 mg/100g), 20 fois plus importante que celle des épinards (3,5 mg/100g

Trois bonnes raisons d’intégrer la spiruline au quotidien

Un rôle sur le tonus et la vitalité

La richesse nutritionnelle de la spiruline, notamment en fer, la rend particulièrement adaptée pour aider à augmenter le tonus et la vitalité lors des périodes d’activité intense ou de changements de saison. Le fer contribue au bon fonctionnement du système immunitaire et à réduire la fatigue. La spiruline est particulièrement recommandée aux femmes qui ont des réserves en fer insuffisantes dues aux pertes liées aux règles.

Des propriétés antioxydantes

La spiruline contient des pigments, des caroténoïdes, des vitamines C et E ayant un fort pouvoir antioxydant.

Un apport significatif en vitamines du groupe B

La spiruline est riche en vitamines du groupe B (B1, B2, PP, B5, B6, B9, B12). Ce groupe de vitamines joue un rôle essentiel dans le bon fonctionnement des systèmes immunitaire et nerveux. Elles interviennent également dans de nombreux processus essentiels du corps : division cellulaire, formation des globules rouges, production d’énergie.

La spiruline, est une algue bleu-vert microscopique réputée pour ses vertus tonifiantes et stimulantes en raison de sa qualité nutritionnelle exceptionnelle

Grace à sa richesse nutritive, la spiruline est recommandée, pour son action stimulante, à tous ceux qui désirent renforcer leur résistance, lutter contre les états de faiblesse ou lorsqu’ils ont des efforts physiques ou intellectuels à fournir.

Sources :

CEVA (Centre d’Étude et de Valorisation des Algues). www.ceva.fr/fre/S-INFORMER/ALGUES-ALIMENTAIRES
Ciferri, O. Spirulina, the edible microorganism. Microbiological Reviews. Dec. 1983, Vol. 47, No. 4, pp 551-578.
Gershwin, M.E., Belay, A.  Spirulina in Human Nutrition and Health. CRC Press. October 8, 2007. 328 pages.
Marfaing, H., Menguy, A., Sassi, JF., Lerat, Y. Les algues : des applications traditionnelles aux marchés émergents. CEVA. Industries Alimentaires et Agricoles. Mai-Juin 2010, pp 29-30.
Marfaing, H., Lerat, Y. Petit à petit l’algue se fait une place dans notre assiette. CEVA. Industries Alimentaires et Agricoles. Septembre-Octobre 2008, pp 5 -7.
Table de composition nutritionnelle des aliments Ciqual. 2013. Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses).

La chlorella, un trésor marin inconnu

chlorella

Depuis quelques années, les algues alimentaires ont fait leur apparition en France. Plus connues dans la restauration japonaise, elles étaient encore considérées il y a peu comme des produits exotiques. Principalement cultivées en Asie (Chine, Corée, Philippines, Indonésie, Japon), elles le sont également en France, et plus particulièrement en Bretagne. Les algues suscitent un intérêt grandissant comme en témoignent les différents travaux d’innovation menés et brevets déposés au cours de ces dernières années. Dans ce dossier, Fleurance Nature vous fait découvrir la chlorella, une algue encore méconnue.

La chlorella, une algue verte riche en chlorophylle

La chlorella est une micro-algue verte unicellulaire. De forme sphérique, elle vit aussi bien en eau douce qu’en eau salée.

A la différence de la spiruline, la chlorella possède une épaisse membrane cellulosique. Elle doit son nom à sa teneur élevée en chlorophylle (4 fois supérieure à celle de la spiruline) – pigment vert des végétaux qui permet, via la photosynthèse, de transformer la lumière en énergie disponible pour les cellules.

Découverte en 1890 par un microbiologiste néerlandais, elle existe depuis des milliers d’années. A l’origine, elle était consommée par les Aztèques et les Incas pour enrichir leur alimentation. Ce n’est qu’à partir de la 2e moitié du 20ème siècle que sa culture se développe en Asie, notamment pour ses vertus nutritionnelles si spécifiques.

article-bon-a-savoir-icon

Le saviez-vous ?

La chlorella se cultive en plein air ou en cuve, par fermentation, sans lumière, en présence de matières organiques. Le temps qui sépare la mise en culture des algues jusqu’à l’obtention du produit fini séché est généralement assez court, quelques semaines en moyenne. Cela permet de préserver les nutriments et d’éviter la dégradation des constituants.

Consommée depuis plus de 40 ans au Japon, la chlorella est très appréciée. Les effets de ses composants actifs sur la santé sont reconnus par les pouvoirs publics. Cette micro-algue est même déclarée ingrédient d’intérêt national dans ce pays ! En Europe, la chlorella se consomme principalement sous forme de complément alimentaire.

La chlorella, un joyau aux caractéristiques nutritionnelles uniques

La chlorella contient une quantité importante de nutriments, d’où son surnom de «Joyau vert» ou « Magicien vert » :

  • Des protéines de haute qualité, avec une teneur moyenne de 45%
  • Des acides gras essentiels, notamment oméga-3
  • Des vitamines (groupe B, C)
  • Des minéraux et oligoéléments en quantité significative (calcium, cuivre, fer, magnésium, manganèse, phosphore et  zinc), à noter que la teneur en calcium de la chlorella est supérieure à celle du lait !

Riche en protéines, vitamines et minéraux, la chlorella apporte à l’organisme des nutriments essentiels à son bon fonctionnement. Elle possède un fort pourvoir détoxifiant. De plus, sa haute teneur en chlorophylle lui confère des propriétés antioxydantes qui aident le corps à protéger les cellules contre le vieillissement prématuré causé par les radicaux libres pour le bon équilibre de l’organisme.

article-bon-a-savoir-icon

Le saviez-vous ?

La chlorella se cultive en plein air ou en cuve, par fermentation, sans lumière, en présence de matières organiques. Le temps qui sépare la mise en culture des algues jusqu’à l’obtention du produit fini séché est généralement assez court, quelques semaines en moyenne. Cela permet de préserver les nutriments et d’éviter la dégradation des constituants.

Zoom sur la chlorella bio Fleurance Nature

La chlorella Fleurance nature est une algue d’eau douce produite sur l’île de Taiwan, située dans les eaux pures des massifs montagneux. Elle est issue d’une production biologique conformément au cahier des charges « Organic Aquaculture » de Naturland pour la culture des plantes aquatiques. Cette organisation internationale est soutenue par la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture). Sa production biologique garantie une algue exempte de pesticides et de métaux lourds.

Un procédé d’extraction breveté

L’extraction de la chlorella est réalisée à basse pression de façon à préserver la digestibilité et l’intégralité des nutriments présents dans la micro-algue.

Les algues sont des produits qui présentent un grand intérêt d’un point de vue nutritionnel. Ces légumes aquatiques encore peu connus par les Français en comparaison avec les pays asiatiques ont tout pour plaire et méritent une place plus importante au quotidien, que ce soit en cuisine ou dans les compléments alimentaires pour entretenir notre santé.

Sources :

CEVA (Centre d’Étude et de Valorisation des Algues. Valeurs nutritionnelles de la chlorella. Version du 14 mars 2015. www.ceva.fr/fre/S-INFORMER/ALGUES-ALIMENTAIRES
Marfaing, H., Lerat, Y. Petit à petit l’algue se fait une place dans notre assiette. CEVA. Industries Alimentaires et Agricoles. Septembre-Octobre 2008, pp 5 -7.
Champenois
, J.,  Marfaing, H., Pierre R. Review of the taxonomic revision of Chlorella and consequences for its food uses in Europe. 5th Congress Of The International Society For Applied Phycology. Journal of Applied Phycology. October 2015, Volume 27, Issue 5, pp 1845-1851.
Kent, M., Welladsen, H.M., Mangott, A., Li, Y. Nutritional Evaluation of Australian Microalgae as Potential Human Health Supplements.  College of Marine and Environmental Science. James Cook University, Townsville, Australia. PLOS ONE. February 27, 2015.
Bewicke,D., Potter, B. Chlorella: The Emerald Food. Ronin Publishing, 15 juin 2009, 120 pages.
Otles S
., Pire R. Fatty acid composition of Chlorella and Spirulina microalgae species. J AOAC Int. 2001 Nov-Dec;84(6):1708-14.
Tanaka, H., Kaneda, F., Suguro, R. Baba, B. Current System for Regulation of Health Foods in Japan. JMAJ 47(9): 436–450, 2004.