Livraison gratuite à partir de 35€ d'achat

Notre première boutique est ouverte !

Fleurance Nature vous souhaite une bonne année 2018 !

Le spécialiste des actifs naturels et bio

En cours de chargement...

Mon compte
Nouveau Client ?
Créer mon compte

Compléments alimentaires : étiquettes mode d’emploi


Digestion, circulation, confort articulaire… Les compléments alimentaires contribuent au bon fonctionnement de l’organisme en lui apportant une source concentrée de nutriments. A l’heure actuelle le marché des compléments alimentaires en France est très concurrentiel. De nombreuses marques proposent chacune un large choix de compléments alimentaires. Pour vous y retrouver, apprenez à bien lire les étiquettes.

« On entend par compléments alimentaires les denrées alimentaires dont le but est de compléter le régime alimentaire normal et qui constituent une source concentrée de nutriments ou d’autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique seuls ou combinés, commercialisés sous forme de doses… »1.

L’étiquette du complément alimentaire à la loupe

Un certain nombre de mentions doivent obligatoirement figurer sur l’étiquetage des compléments alimentaires2  (liste non exhaustive) :

  • La dénomination « complément alimentaire ».
  • La liste complète des ingrédients, par ordre décroissant en quantité, avec les ingrédients allergènes mentionnés en gras.
  • Un mode d’emploi doit être proposé avec la dose quotidienne recommandée et autres conseils d’utilisation (comme la dose maximale quotidienne).
  • Les quantités de nutriments doivent être indiquées en pourcentage des valeurs nutritionnelles de référence (VNR) pour une dose quotidienne.
  • La Date Limite d’Utilisation Optimale (DLUO) ou date de péremption  doit être précisée avec la mention « A consommer de préférence avant fin », suivie du mois et de l’année.
  • Une mention doit spécifier que les compléments alimentaires ne peuvent pas être utilisés en remplacement d’une alimentation variée et équilibrée.
  • Une mention précisant de respecter les doses conseillées.
  • Un avertissement indiquant que les produits doivent être tenus hors de la portée des jeunes enfants.
  • Le nom et l’adresse du fabricant.

Comment décrypter le dosage ?

La quantité des substances nutritionnelles ou physiologiques présentes doit être précisée sur l’étiquette. Les unités utilisées sont spécifiées, et la quantité doit se rapporter à la dose journalière recommandée.ANC et VNR : mais qu’est-ce que c’est ? Certains organismes officiels ont établi des recommandations sous forme d’apports nutritionnels conseillés (ANC) par jour, pour chaque type de nutriment. Ces ANC sont calculés sur la base des besoins nutritionnels moyens d’un groupe d’individus représentatif de la population. Ils sont destinés à guider nos choix. Les valeurs nutritionnelles de référence (VNR) correspondent à des apports quotidiens en vitamines et en minéraux harmonisés au niveau européen afin de constituer des références pour l’étiquetage des denrées alimentaires.

Pourquoi préférer des produits naturels

Les compléments alimentaires ne sont pas soumis systématiquement à une évaluation scientifique de leur qualité : le fabricant est le seul responsable de la conformité aux normes en vigueur de sécurité, de loyauté et d’informations édictées par la réglementation applicable3 …  Mieux vaut donc préférer des produits « Bio », à base d’actifs d’origine naturelle.

Choisissez des produits « Bio » labellisés (Agriculture Biologique, Ecocert, BDIH, Nature & Progrès…) par des organismes indépendants exerçant des contrôles réguliers et inopinés. Ces labels constituent un gage de qualité et de sécurité.

Préférez des compléments alimentaires « Bio » fabriqués et/ou contrôlés en France où il existe une législation très stricte, avec un dispositif réglementaire unique en Europe, dénommé « nutrivigilance » et confié à l’ANSES, par la loi Hôpital, Patients, Santé et Territoires (loi HPST) de juillet 2009.

Acheter des compléments alimentaires en ligne :

les bonnes pratiques à connaître

Beaucoup d’achats de compléments alimentaires s’effectuent sur internet. Si vous choisissez ce mode d’approvisionnement, soyez vigilant :

  • Les sites Internet basés hors de France peuvent proposer des compléments alimentaires non conformes à la réglementation française voire contenant des substances interdites par la législation française.
  • Restez attentif aux informations figurant sur l’étiquetage du produit avant son achat : les formules de certains compléments alimentaires peuvent contenir en plus des vitamines et des minéraux, d’autres substances telles que des extraits de plantes avec des effets potentiellement toxiques, en cas de terrain allergique par exemple.
  • Préférez des sites sérieux, avec une adresse claire, un service client, un numéro de téléphone en France et joignable (vérifiez en cas de doute). Optez pour des sites sécurisés et recommandés (par d’autres sites, à la fiabilité avérée,  par exemple).

Parce que les compléments alimentaires agissent,

ils ne sont pas neutres

Attention aux interactions : certains actifs peuvent interférer sur l’effet des médicaments.

Attention également aux surdosages. Veillez à ne pas associer différents compléments alimentaires contenant les mêmes actifs durant la même période et évitez de cumuler différents produits à base de  vitamines et minéraux.

En cas de doute, toujours demander conseil à un professionnel de santé.

Il n’existe pas de produit miracle : une perte de poids fulgurante, une réduction immédiate des troubles érectiles… sont autant de promesses peu crédibles. Les compléments alimentaires visent à combler un déficit, à opérer un réajustement si nécessaire. Par conséquent, il vaut mieux analyser l’origine des troubles pour les comprendre et prévenir leur apparition.

Sources :

1Directive 2002/46/CE du Parlement européen, transposée par le décret 2006-352 du 20 mars 2006

2Règlement n°1169/2011 dit INCO, publié au JOUE le 22 novembre 2011 applicable depuis décembre 2014

3Règlement (CE) n°178/2002 du Parlement européen et du Conseil du 28 janvier 2002 établissant les principes généraux et les prescriptions générales de la législation alimentaire, instituant l’Autorité européenne de sécurité des aliments et fixant des procédures relatives à la sécurité des denrées alimentaires

À lire sur le même sujet

Je note cet article

Compléments alimentaires : étiquettes mode d’emploi

0 vote

Commentaires

Laisser un commentaire

Vos commentaires en lien avec le thème abordé seront publiés sous réserve de modérateurs.