Le spécialiste des actifs naturels et bio

En cours de chargement...

Mon compte
Nouveau Client ? Créer mon compte

Les bienfaits des infusions


Les infusions sont reconnues pour leurs bienfaits depuis des millénaires, et érigées en véritable cérémonial dans de nombreuses civilisations. Parfois considérées comme « boissons de grand-mère », elles restent pourtant toujours au goût du jour. Un thé vert pour se détoxifier, une infusion pour digérer, un « tea time » au goûter et une tisane pour se relaxer… A chaque moment de la journée, un nouveau rendez-vous pour rythmer votre quotidien et prendre soin de vous.

Thé, infusion ou tisane : quelle différence ?

  • Le thé provient de la feuille de théier et contient donc la théine. Il peut être vert, blanc, noir… Stimulant et diurétique, ses vertus tiennent notamment à la présence de flavonoïdes, aux propriétés antioxydantes mais aussi bénéfiques pour la santé cardiovasculaire1. Il se consomme après avoir fait infuser des feuilles de thé dans de l’eau frémissante.
  • La tisane est composée d’extraits de plantes qui diffusent leurs actifs et agissent sur votre organisme. On peut réaliser une tisane de plusieurs façons :
    • Par macération (laisser tremper la plante, séchée et coupée, en général dans de l’eau à température ambiante pendant 30 minutes environ. Ce temps peut être augmenté, selon la plante utilisée.)
    • Par infusion (verser de l’eau bouillante ou frémissante puis laisser tremper selon le mode d’emploi). C’est la méthode la plus utilisée pour la consommation de tisane.
    • Par décoction (ou recouvre les extraits de plantes d’eau que l’on porte à ébullition pendant une durée de 15 à 30 minutes avant de la laisser refroidir)

L’infusion, l’atout minceur

Les effets des infusions reposent sur les principes actifs des plantes qui les composent, mais pas seulement : elles permettent de vous hydrater et de drainer les toxines hors de votre corps.

Boire de l’eau chaude régulièrement aide l’organisme à se libérer de ses toxines. Son effet dépuratif facilite le « lavage » gastro intestinal.

Boire chaud procure un effet coupe faim, et une infusion vous permet de bénéficier des vertus des plantes mais aussi de savourer leurs parfums : un thé à la menthe en fin de matinée pour se purifier, une infusion thym et fenouil après le déjeuner, une bonne tisane à la mélisse pour se détendre avant d’aller se coucher…

Zoom sur le thé vert

Puissant antioxydant, le thé vert absorbe les radicaux libres. Riche en polyphénols et flavonoïdes, ses propriétés sont nombreuses.

Le thé vert contient également des substances brûle-graisses : les catéchines, il aiderait ainsi à la perte de poids et limiterait même la reprise des kilos perdus après un régime2 .

A savoir : contrairement à certaines idées reçues, le thé vert contient de la théine, un excitant. Évitez de le consommer le soir pour pallier d’éventuels troubles du sommeil.

A chaque plante, un bienfait

Énergisante ou drainante, apaisante ou détoxifiante, à chaque infusion sa spécificité et ses bienfaits. Voici quelques ingrédients à la loupe :

Les plantes pour le sommeil et la détente

  • La verveine : il ne faut pas confondre la verveine officinale (Verbena officinalis) avec la verveine des Indes (Aloysia triphylla) que l’on consomme plus fréquemment sous forme de tisanes, elle est également réputée pour faciliter la digestion.
  • La mélisse : reconnue pour ses vertus calmantes, la mélisse est utilisée depuis l’Antiquité.  L’infusion de mélisse améliore la qualité de votre sommeil, participe au maintien de votre bonne humeur et de vos fonctions cognitives. Et pour l’anecdote, sachez que les abeilles en raffolent d’où son nom dérivé de miel (mel).
  • La valériane : Hippocrate la recommandait déjà pour lutter contre les problèmes de sommeil ! Ses racines, riches en acide valérinique, permettent de lutter contre le stress, calment l’irritabilité et favorisent l’endormissement.  

Les plantes pour affronter l’hiver :

  • Le thym : reconnu pour contribuer aux défenses naturelles de l’organisme, l’infusion de thym  ou la tisane au thym adoucit la bouche et la gorge. Les bienfaits du thym sont multiples : antioxydant (grâce aux flavonoïdes qui le composent), il possède par ailleurs des propriétés expectorantes (pour libérer les bronches). Le thym soulage également certains désagréments digestifs (ballonnements, digestion difficile). D’autres extraits de plantes peuvent également être utilisés en hiver : cannelle, clou de girofle, eucalyptus et citron par exemple.

Les plantes pour la digestion

  • La menthe pour les intestins : reconnues pour leur effet bénéfique sur la digestion et leur impact sur les intestins, les feuilles de menthe adoucissent également la gorge.
  • Le fenouil pour stimuler la digestion : le fenouil, au délicat parfum anisé, est aussi bénéfique pour l’appareil digestif et contre les sensations de ballonnements.  Associé à la matricaire, à la réglisse et à la verveine : vos désagréments digestifs devraient s’améliorer. Sachez également que les infusions de graines de fenouil   sont préconisées pour les jeunes mamans qui allaitent : elles stimuleraient la lactation et parfumeraient le lait.

Les plantes pour la détox

  • La bardane : présente dans certaines infusions détox, la bardane favorise l’élimination et la détoxification de l’organisme.
  • Vous pouvez également opter pour des infusions à base de menthe poivrée, de romarin, d’anis vert ou de pissenlit

Les plantes pour les articulations

  • L’ortie : Une mauvaise herbe ? Non ! Riche en chlorophylle et en oligoéléments (notamment fer et magnésium), l’ortie est alcalinisante, reminéralisante, fortifiante et régulatrice. Elle agit sur l’ensemble de votre corps, en particulier contre la fatigue et le surmenage. Ses actifs participent aussi au bon fonctionnement des articulations, notamment lorsque l’ortie est associée à la reine des près.
  • Le curcuma : il est possible d’utiliser le curcuma en infusion. La racine de curcuma en permet de soulager les gênes articulaires et musculaires.

A vos bouilloires !

Sources :

1CW Arts and Peter CH Hollman, « Polyphenols and disease risk in epidemiologic studies », The American Journal of Clinical Nutrition, vol. 81,‎ 2005

21er Symposium Européen sur les catéchines, Paris, janvier 2008

À lire sur le même sujet

Je note cet article

Les bienfaits des infusions
1 vote

1 vote

Commentaires

Laisser un commentaire

Vos commentaires en lien avec le thème abordé seront publiés sous réserve de modérateurs.