Livraison gratuite à partir de 35€ d'achat

Notre première boutique est ouverte !

Nos coffrets cadeaux dès 15.90€

Le spécialiste des actifs naturels et bio

En cours de chargement...

Mon compte
Nouveau Client ?
Créer mon compte

Gestes et précautions pour un bon usage des huiles essentielles


Les huiles essentielles sont des substances odorantes obtenues à partir d’une plante. Chaque huile essentielle contient de très nombreux actifs. Leur utilisation n’est jamais anodine, c’est pourquoi il est impératif de respecter les conseils d’utilisation, afin de pallier tout risque pour la santé. Suivez le guide.

Précautions d’usage général des huiles essentielles :

7 règles d’or

Les huiles essentielles se caractérisent par leur forte concentration en actifs. Elles peuvent donc causer des effets indésirables. L’utilisation des huiles essentielles exige certaines précautions :

1. Demander l’avis d’un professionnel

Avant toute utilisation d’huiles essentielles, il est recommandé de demander les conseils à un médecin, un pharmacien spécialisé ou un aromathérapeute.

2. Respecter le dosage prescrit

Les huiles essentielles pures contiennent 100% d’actifs. Il est important de suivre le mode d’emploi et la durée d’utilisation.

3. A éviter pour les femmes enceintes et allaitantes

Même si les huiles essentielles ne sont pas toutes prohibées pendant la grossesse ou l’allaitement, leur utilisation reste déconseillée en cette période. La raison est simple : les actifs qu’elles contiennent passent à travers le placenta (et agissent sur le fœtus), tout comme dans votre lait.

4. A prohiber pour les jeunes enfants

L’aromathérapie peut se révéler dangereuse à certains âges. Elle est interdite pour les enfants de moins de 3 ans et fortement déconseillée aux enfants de moins de 7 ans. Notamment en raison de ses effets irritants, allergènes voire parfois neurotoxiques.

5. Ne pas appliquer sur les muqueuses

Quelle que soit leur utilisation (absorbées ou sur la peau), les huiles essentielles ne doivent jamais être utilisées pures. Oreilles, nez, yeux, ou zones intimes… sont à éviter.

6. Se laver les mains après chaque utilisation

Il faut vous nettoyer soigneusement les mains après l’application d’huiles essentielles. Si vous ne le faites pas, leurs actifs continuent de pénétrer à travers vos tissus, et si vous vous touchez les yeux par exemple, vous risquez une mauvaise surprise.

7. Bien les conserver

  • Il convient de conserver vos huiles essentielles hors de portée des enfants et des animaux.
  • Pour préserver leur qualité, les flacons doivent être bien fermés et gardés à l’abri de la chaleur et de la lumière.
  • Certaines huiles essentielles doivent être conservées au frais (notamment les essences d’agrumes comme le citron ou l’orange).
  • Il est déconseillé de les utiliser plus de 2 ans après l’ouverture du flacon.
  • Si vous avez un doute, n’hésitez pas à humer le flacon : à l’odeur désagréable, vous sentirez peut-être qu’elle est périmée.

Conseils pour une utilisation cutanée

des huiles essentielles

Pour une utilisation cutanée, voici quelques règles supplémentaires. 

1. Un petit test avant l’usage

Certaines huiles essentielles présentent de forts risques d’allergie. Il est prudent d’effectuer un test cutané avant toute application : déposez une goutte (diluée dans de l’huile végétale) à l’intérieur du pli du coude et patientez 24h. Si vous observez une réaction, appliquez une huile végétale apaisante (comme par exemple de l’huile d’argan) et ne réutilisez plus cette huile essentielle. Si la réaction persiste, consultez un médecin allergologue.

2. Ne jamais appliquer de l’huile essentielle pure sur la peau

Il convient de toujours diluer les huiles essentielles dans une huile végétale pour un usage cutané. Les huiles essentielles ne sont pas miscibles dans l’eau. Pures, elles peuvent irriter la peau ou les muqueuses.

article-bon-a-savoir-icon

Un bon bain aux huiles essentielles oui mais…

Une huile essentielle ne se dissout pas dans l’eau. Si vous souhaitez prendre un bain aromatique, veillez à mélanger préalablement l’huile essentielle à une base neutre (gel douche ou shampooing par exemple).

3. Gare au soleil

Certaines huiles essentielles sont photo-sensibilisantes (notamment les huiles essentielles d’agrumes, de santal, d’angélique ou de bergamote). Toute exposition au soleil est donc prohibée dans les 4 heures qui suivent leur utilisation.

4. Conseils pour une utilisation par diffusion 

Les huiles essentielles peuvent être employées pour parfumer votre intérieur, créer une ambiance relaxante, purifier l’air ou améliorer votre respiration. Que vous optiez pour une vaporisation ou un diffuseur, vérifiez au préalable que l’huile essentielle utilisée est appropriée pour ce type d’utilisation.

article-bon-a-savoir-icon

L’aérosolthérapie oui mais…

Une diffusion d’huiles essentielles d’une durée supérieure à 20 minutes peut être irritante.

Certaines essences sont riches en phénols (girofle ou thym par exemple) et ne doivent par conséquent pas être utilisées en diffuseurs et donc inhalées.

huiles-essentielles-precautions

Comment réagir en cas d’accident ?

Qu’il s’agisse d’ingestion ou de projection accidentelle, certains réflexes sont bons à connaître.

En cas d’ingestion

Contrairement aux idées reçues, ne vomissez pas et ne buvez pas de lait.

Il est recommandé d’absorber du charbon végétal en raison de son pouvoir absorbant. Si vous n’en avez pas à votre portée : ingérez 1 à 3 cuillères  à soupe d’huile végétale alimentaire (olive, tournesol, etc.).

Contactez ensuite le centre antipoison1 en spécifiant bien le nom botanique de l’huile essentielle que vous avez ingérée.

Si des nausées ou des vertiges apparaissent : faites-vous accompagner aux urgences.

En cas de réaction cutanée 

Vous avez appliqué de l’huile essentielle sur votre peau et des rougeurs ou autres réactions cutanées apparaissent ? C’est que vous avez la peau sensible ou êtes allergique. L’eau n’aura aucun effet apaisant, aspergez plutôt la zone d’huile végétale afin d’en retirer l’essence de votre épiderme.

En cas de projection dans les yeux 

L’eau ne vous sera d’aucun secours : les huiles essentielles ne sont pas hydrosolubles. Essuyez l’œil avec un coton imbibé d’huile végétale pure (huile d’argan ou huile d’amande douce par exemple), vous pouvez même en asperger l’œil. L’objectif étant de diluer l’essence et de rincer le globe oculaire. Si la douleur persiste, il est bien évidemment indispensable de consulter un médecin.

Ne négligez pas non plus vos animaux de compagnie : certaines huiles essentielles sont dangereuses pour eux. 70% des intoxications concernent les chats. Evitez toute diffusion dans une pièce fermée. En cas de doute (troubles digestif ou nerveux) : contactez votre vétérinaire.

Sources :
1. http://www.centres-antipoison.net/

À lire sur le même sujet

Je note cet article

Gestes et précautions pour un bon usage des huiles essentielles

0 vote

Commentaires

Laisser un commentaire

Vos commentaires en lien avec le thème abordé seront publiés sous réserve de modérateurs.