Le spécialiste des actifs naturels et bio

En cours de chargement...

Mon compte
Nouveau Client ? Créer mon compte

Comment protéger sa peau contre la pollution


La pollution entraine des effets néfastes sur la peau. Mais qu’est-ce que la pollution, quel est son réel impact sur la peau et quelles sont les astuces pour se protéger ? Il existe des soins cosmétiques bio anti-pollution, à base d’actifs ciblés, comme la rose. On vous livre toutes les clés pour préserver votre peau. 

La pollution, c’est quoi ?

La pollution se définit comme ce qui altère notre environnement ou notre santé. Il s’agit notamment de substances nocives présentes dans l’air, l’eau ou le sol… mais pas seulement.

Lorsque l’on parle de pollution de l’air, il est souvent question de pollution de gaz à effet de serre. Par exemple ? Particules fines, monoxyde de carbone, oxydes d’azote, dioxyde de soufre ou gaz carbonique (CO2) sont considérés comme des agents polluants.

Certains polluants sont également présents au sein même des habitations (produits d’entretien, parfums de synthèse, tabac, meubles en bois aggloméré, divers solvants utilisés dans les peintures, …).

La pollution des eaux ou des sols est en général d’origine chimique ou biologique. Il s’agit notamment des rejets produits par les usines ou élevages, des engrais agricoles des pesticides et autres eaux usées, …

article-bon-a-savoir-icon

Une pollution protéiforme

La pollution ne se limite pas à l’eau ou l’air. Elle peut également être thermique (suite au rejet d’eaux chaudes dans les rivières qui engendrent la prolifération d’algues nuisibles), lumineuse (les lumières de villes) ou sonore (bruits de circulation par exemple).

La palette de polluants est large : leurs conséquences varient selon les prédispositions de chacun, la dose ou la durée d’exposition. Leur impact est rarement isolé, c’est l’effet cocktail qui reste à craindre, notamment pour la peau.

Les effets de la pollution sur la peau

La peau réagit à son environnement : on observe différentes conséquences de la pollution sur l’épiderme.

1/ Imperfections cutanées

La peau a besoin de respirer, la pollution obstrue les glandes sudoripares, ce qui peut engendrer l’apparition d’imperfections.

2/ Vieillissement prématuré

La pollution entraîne une chute des antioxydants naturels de la peau (vitamines C et E par exemple), elle détruit également la flore naturelle présente à la surface de la peau qui participe à sa protection. Confrontée à un environnement pollué, la peau fatigue, ce qui affecte le renouvellement cellulaire et accélère le vieillissement cutané.

article-bon-a-savoir-icon

L’effet aggravant des ultraviolets

Les particules polluantes agissent en synergie avec les ultraviolets. Ensemble ils boostent l’apparition de radicaux libres, qui accélèrent l’oxydation des cellules et donc le vieillissement cutané.

3/ Sécheresse

Si la barrière cutanée est affaiblie, la peau ne peut plus jouer son rôle de bouclier contre les agressions extérieures. Vulnérable, elle s’assèche et tiraille.

4/ Teint terne

Les agents polluants – notamment le monoxyde de carbone – se mêlent à l’hémoglobine et prennent la place de l’oxygène dans le sang. Résultat ? La couleur de la peau est altérée et le teint brouillé.

5/ Rougeurs

La pollution a également un effet irritant, notamment en raison des particules fines présentes dans l’air, mal tolérées par la peau.

Alors, que faire pour limiter les effets de la pollution sur l’épiderme ? Des solutions existent, notamment grâce à la cosmétique bio.

creme-hydratante-rose

Crème hydratante à l’eau florale de rose

Pour une hydratation longue durée

– Aux trois extraits de rose
– Action hydratante et anti-pollution
– Texture légère et non grasse
– Convient à tous les types de peaux

JE LE DÉCOUVRE >

 5 astuces pour protéger sa peau contre la pollution

Quelle est la routine anti-pollution idéale pour la peau ? Nettoyer, tonifier, exfolier, hydrater et protéger : voici les bons réflexes à adopter.

rose-cosmetiques
article-bon-a-savoir-icon

Zoom sur les propriétés anti-pollution de la rose

Les principes actifs de la rose (citronellol, nérol, géraniol et nonadécane) l’érigent en allié numéro 1 de la cosmétique bio anti-pollution. Eau florale de rose, eau démaquillante, lait pour le corps ou soin du visage, masque ou crème hydratante à base de rose… Quel que soit le type de peau, la rose a des effets hydratants, apaisants, tonifiants, purifiants et anti-âge.

1/ Nettoyer la peau pour la débarrasser des impuretés

Pour conserver une peau saine, elle doit être purifiée. Bien nettoyer sa peau, matin et soir, est indispensable afin de la débarrasser de tout dépôt (pollution, maquillage, etc.). Eau micellaire, lait démaquillant ou huile nettoyante : la cosmétique bio offre une palette de soins adaptés à chaque type de peau.

bleuet-cosmetique
article-bon-a-savoir-icon

La douceur du bleuet

L’eau florale de bleuet entre dans la composition de certaines eaux micellaires. Elle est appréciée pour sa douceur et son action décongestionnante. L’eau micellaire de bleuet nettoie l’épiderme sans dessécher la peau.

2/ Tonifier l’épiderme pour le renforcer

Vaporiser une brume d’eau florale sur le visage et le cou après avoir nettoyé votre peau : les lotions toniques permettent de purifier, d’apaiser et de fortifier l’épiderme, mais aussi de diminuer les résidus de calcaire de l’eau.

article-bon-a-savoir-icon

L’eau florale de rose : miracle anti-pollution

Utilisée depuis l’Antiquité, l’eau florale de rose est reconnue pour ses vertus régénérantes et antibactériennes. Elle permet de nettoyer le visage. Purifiante et cicatrisante, elle aide à lutter contre les imperfections mais aussi à resserrer les pores et revitaliser la peau. L’eau florale de rose retarde également les effets du vieillissement cutané. Décongestionnante et apaisante, elle aide à combattre les effets du soleil. L’eau florale de rose est sans conteste un véritable trésor de la nature pour lutter contre l’effet de la pollution sur la peau.

3/ Exfolier afin de vivifier

Un gommage – réalisé une à deux fois par semaine – va raviver l’éclat de votre teint, affiner le grain de peau, éliminer les cellules mortes et préparer votre épiderme à recevoir un soin hydratant.

4/ Hydrater pour nourrir la peau

Objectif : reconstituer le film hydrolipidique. Au quotidien, cela suppose d’appliquer matin et soir une crème hydratante, en choisissant des textures adaptées à votre type de peau. Certains actifs sont à privilégier pour leurs effets anti-pollution.

Une ou deux fois par semaine, un masque hydratant va nourrir profondément votre peau et lui apporter confort et éclat.

5/ Protéger contre la pollution

Une bonne routine beauté suppose de prévenir les actions de la pollution. Il s’agit de protéger sa peau du soleil, les UVA accélérant l’impact des polluants.

article-bon-a-savoir-icon

Les bienfaits du moringa

Le moringa est un arbre tropical Indien. Il contient des actifs reconnus pour leurs propriétés détoxifiantes et assainissantes : il protège ainsi la peau contre la pollution.

Préserver sa peau c’est aussi préférer des soins bio, parce qu’ils sont composés d’un maximum d’ingrédients naturels, issus de l’agriculture biologique.  Leur utilisation permet d’éviter l’application de produits qui pourraient être agressifs pour la peau (dérivés du pétrole, tensioactifs, solvants, etc.) présents dans certains soins cosmétique conventionnels.

article-bon-a-savoir-icon

Les vertus de l’Edelweiss

La « fleur des glaciers » doit ses multiples bienfaits aux conditions extrêmes de son milieu naturel. Pour lutter contre le froid, le vent et autres agressions extérieures, cette fleur contient des capteurs de radicaux libres, qui luttent contre le vieillissement des cellules cutanées.

Protéger sa peau contre la pollution suppose aussi de cibler son alimentation : préférer des produits riches en vitamine C (persil, kiwi, poivron, fruits rouges, brocolis, etc.) et vitamine E (huile de germe de blé, avocat, poissons gras, graines de tournesol, …). Certains compléments alimentaires peuvent également vous y aider.

Ainsi protégée, la peau est armée pour lutter contre les agressions extérieures et les effets de la pollution.

À lire sur le même sujet

Je note cet article

Comment protéger sa peau contre la pollution

0 vote

Commentaires

Laisser un commentaire

Vos commentaires en lien avec le thème abordé seront publiés sous réserve de modérateurs.