Ortie

Qu'est-ce que l'Ortie ?

L'Ortie dioïque est une plante herbacée de la famille des Urticaceae. Elle est connue avant tout pour les désagréments qu’elle peut occasionner.

Son nom latin "urtica" vient du verbe "urere" qui signifie "brûler ou tourmenter". "Dioica", du grec "di" signifie deux et "oïkos" signifie maison, car les plantes dioïques comme l’ortie sont des plantes ayant des fleurs mâles et des fleurs femelles sur des pieds différents.

Les feuilles et la tige contiennent des poils urticants qui sécrètent un liquide contenant de l’acide formique (retrouvé également dans le dard et les piqûres d’insectes comme les abeilles et les fourmis) irritant pour la peau, il est responsable des démangeaisons et des sensations de brûlures.

Nos produits à base d'Ortie

Prostate, confort urinaire et capital masculin

10,80 €

Pour dégager et purifier le nez

6,50 €

Pour un meilleur confort articulaire

8,50 €

2 extraits concentrés de plantes bio pour aider les peaux à imperfections

8,60 €

Infusion biologique pour purifier et éliminer

3,90 €

Alerte aux pollens : vivez mieux la saison des allergies !

9,90 €
Ortie
  • Nom latin
    Urtica dioica
  • Nom commun
    Ortie dioïque, Grande ortie
  • Famille
    Urticaceae
  • Type
    Plante herbacée
  • Origine
    Europe
  • Partie(s) de la plante utilisée(s)
    Partie aérienne, racine

Comment utiliser l'Ortie

Pendant longtemps, on l’utilisait comme plante tinctoriale et elle donnait une belle couleur verte à la laine ou aux tissus. Elle est également utilisée en cuisine pour donner une belle couleur verte a certaines préparations culinaires. On se servait aussi de ses fibres pour le tissage ou la fabrication de papier, de filets de pêche ou de cordages.

Elle fait également partie de l’arsenal du jardinier bio car le purin réalisé avec les plantes fermentées est un engrais puissant et un anti-parasitaire efficace. Désignée par les Grecs sous le nom d’acalyphe, elle figurait dans la plupart des pharmacopées de l’Antiquité.

Aujourd’hui, elle peut être consommée sous forme de compléments alimentaires.

Les bienfaits de l'Ortie

Mais l’ortie n’est pas qu’une mauvaise herbe. Elle est connue depuis des siècles et a été utilisée de maintes façons, dans l’alimentation surtout, car la composition chimique et les minéraux contenus dans ses feuilles, en font un végétal d’une bonne qualité nutritive et riche en chlorophylle.

Elle était consommée lors des grandes périodes de famines et depuis les temps les plus reculés, on sert ses jeunes pousses cuites sous forme de soupe. Séchée ou cuite, elle perd son pouvoir urticant.

La racine d'ortie est reconnue pour soutenir la vitalité du corps et le dynamisme et aider à maintenir la santé du cœur (pour 4g/j de racine). Les parties aériennes sont également utilisées traditionnellement pour supporter la circulation veineuse (pour 100 mg de parties aériennes) et aider à soutenir le système locomoteur (8g/j de parties aériennes).