Arnica

Arnica
  • Nom latin
    Arnica montana, Arnica chamissonis
  • Nom commun
    Arnica
  • Famille
    Asteraceae
  • Type
    Plante
  • Origine
    Régions montagneuses d'Amérique du Nord et d'Europe
  • Partie(s) de la plante utilisée(s)
    Feuilles et fleurs

Qu'est-ce que l'Arnica

De la famille des Asteraceae comme la camomille ou le souci, l’arnica de son nom botanique Arnica montana est une plante à fleur jaune-orangé sauvage qui pousse en altitude et qui s’épanouit lors du solstice d’été.

 

L’arnica pousse entre 600 et 1200m dans toutes les régions montagneuses d’Amérique du Nord et d’Europe. En France l’arnica s’épanouit dans les Alpes, les Pyrénées, les Vosges, le Morvan, le massif central et les Cévennes. On la rencontre surtout aux lisières des forêts, dans les prairies ou les pâturages. On la surnomme également l'herbe aux chamois ou herbe-aux-chutes.

 

Le nom arnica proviendrait du grec « ptarmiké : "qui fait éternuer" d’où son autre appellation populaire "d’herbe à éternuer". Jadis dans les Alpes on cuisait ses feuilles dans du vin et on les appliquait en cataplasme. Dans les Vosges, les feuilles et les fleurs étaient séchées puis fumées par les paysans, d’où l’autre nom de l’arnica : tabac des Vosges.

 

Depuis 1981 l’arnica est couverte par la convention de Washington sur la protection des espèces menacées et par la directive Habitats de la communauté européenne. La cueillette sauvage des fleurs d’arnica est d’ailleurs interdite dans les Alpes.

Les bienfaits de l'Arnica

Traditionnellement l’arnica est utilisée pour soulager les ecchymoses et apaiser les petites contusions c’est pourquoi on le dénomme aussi « d’herbe aux chutes ».

On l’utilise aussi pour ses propriétés apaisantes et décongestionnantes par exemple en frictions pour échauffer les muscles avant l’effort ou en massage pour éviter les courbatures. Les études récentes démontrent indiscutablement les propriétés calmantes et adoucissantes des fleurs de l’arnica.

Comment utiliser l'Arnica

L’arnica est utilisée uniquement en usage externe sous forme de teinture-mère, crèmes, gels ou macérats huileux mais attention l’arnica ne doit pas être appliquée sur des coupures ou des petites plaies. Son utilisation par voie orale est proscrite et ne sont bien sur utilisées que des plantes cultivées et jamais des plantes sauvages.